21/11/2017

No 325

La Chronique de DAZ

No 325 du mardi 21 novembre 2017

 

Il semble que le Crédit Agricole, grande banque française a changé de nom, du moins pour ses agences helvétiques. Et elle a choisi un nom bien français, soit NEXT BANK! Pourquoi changer de nom, pourquoi un anglicisme? Et pourquoi ce nom qui signifie "banque suivante". Donc, quand vous passez devant, vous allez dans la prochaine…

 

Passé sur le coup des midis, ce lundi dans les environs du Collège André Chavanne, ou mieux dit sur le campus. Observé qu'un traiteur avait érigé une petite cabane et vendait du "fast food" genre sandwich et autres à profusion. C'était noir d'étudiants. Les restaurants scolaires ne doivent plus exister ou alors la qualité n'est pas terrible

 

Passé par le mail du Centre commercial de Balexert sur le coup des midis quinze ce lundi.  Observé des centaines de jeunes écoliers ou étudiants qui se sustentaient un peu partout et dans tous les coins. Les restaurants scolaires ne doivent plus exister ou alors la qualité n'est pas terrible…

 

A la sorite du parking de Balexert, à la hauteur de la station service sur l'avenue Casai, il y a une obligation de tourner à droite ce qui devrait empêcher les automobilistes de remonter vers l'aéroport ou de couper la double ligne blanche. Passant souvent par cet endroit, je constate à chaque fois que l'écriteau pourtant obligatoire n'est pas respecté. Je m'y suis trouvé hier à pied sur le coup des midis trente. Sur 10 voitures observées, 9 ne suivent pays l'interdiction d'obliquer à droite et tournent à gauche en coupant la double ligne blanche. Puis je me suis mis au bord du carrefour avec mon portable à la main et les 20 bagnoles suivantes ont tourné à droite. Au bout de 5 minutes, je suis parti et les voitures d'enfreindre à nouveau la loi à tort larigot. Avant il y avait la peur du gendarme, maintenant, il y a la peur de la photo d'un quidam…

 

Bus TPG 10, arrêt Bel-Air direction aéroport. La conductrice qui visiblement avait fini son service sort de sa cabine et descend du bus. Le malheur a voulu que son remplaçant ou successeur n'était pas là. La conductrice s'impatientait devant la porte ouverte, et les taxis qui suivaient dans la voie qui est réservée aux bus et à eux se mirent à klaxonner. Au bout de 4 minutes, un chauffeur est arrivé au pas de course, tout essoufflé en disant à la dame-chauffeur: - ah non de D., merde, je me suis trompé d'endroit… A Bel-Air, c'est compliqué pour les passagers et visiblement aussi pour les employés des TPG…

 

Ils ont fait la manche au soleil parce que c'est plus agréable qu'à l'ombre! (Michel Blanc)

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.