09/12/2017

o 343

La Chronique de DAZ

No 343 du samedi 09 décembre 2017

 

En hommage à Jean d'Ormesson, un ami du Sud communique: - le bonhomme me fait penser à mon grand-père. Avec le temps, les angles s'arrondissent, la philosophie apparaît, la modestie aussi. Quant à l'affection, elle fut toujours très proche. Le premier était écrivain, l'autre fut tourneur dans une usine de mécanique. Plusieurs éléments les nouaient cependant. D'abord, le prénom: Jean. Puis la sagesse. Enfin l'amour de la montagne. Sur ce sujet, une anecdote. Jean d'Ormesson adorait skier, sport qu'il pratiqua jusqu'à la fin de sa vie. Il avait 90 ans lorsque, arrivant au-bas d'une piste, des jeunes s'émerveillaient de ses prouesses. -v venez de là-bas? Et rigolant Jean d'Ormesson répondit: -non, je viens de là-haut!

 

Dans le même sujet, plusieurs lecteurs et lectrices ont fait part de leur satisfaction après avoir vu l'émission "La grande librairie" retraçant dans le menu détail la vie de Jean d'Ormesson et d'aucunes de conclure qu'entre Johnny et Jean d'O, elles avaient choisi leur camp…

 

Vendredi, vers les dix heures, grand branle-bas de combat pour les Transports Publics Genevois dû apparemment à des manifestations de collégiens sur les voies publiques. L'application TPG, lorsqu'elle fonctionne débloque totalement, les gens attendent aux arrêts et les bus ou les trams ne viennent pas, mais l'information est réduite au strict minimum. Pris le bus 3 pour aller à Servette. A Grand-Pré, le conducteur s'arrête et déclare dans ses haut-parleurs: - bon je m'arrête ici et je vais faire demi-tour, on ne peut plus circuler en Ville. Tous les passagers sont priés de descendre et de continuer à pied. Merci! A la sortie des rencontres de Genève-Servette HC, il y a une centaine de flics et d'agents qui régulent, mais quand tout le monde sait que les collégiens vont semer le chaos en Ville, la Police roupille… Que les collégiens s'amusent une fois l'an la veille de la commémoration de l'Escalade est tout à fait compréhensible, mais ils pourraient le faire sur leur campus ou dans leurs cours de récréation… Ca n'est pas en emmerdant toute une ville et un réseau de transports public pendant une ou deux heures qu'on se rend sympathique…

 

Ce qui me rend heureux, c'est d'être heureux! (Johnny Hallyday)

 

et pour plaire é tous:

 

Tout le bonheur du monde est dans l'inattendu! (Jean d'Ormesson)

 

 

DAZ (alias Daniel Zurcher)

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.