27/12/2017

No361

La Chronique de DAZ

No 361 de mercredi 27 décembre 2017

 

Vous ne le savez peut-être pas encore, alors je vous l'apprends, mais depuis le 11 décembre 2017, si vous êtes dans un véhicule des Transports Publics Genevois, et que vous voulez descendre au prochain arrêt, vous devez obligatoirement sonner le conducteur sinon il passe tout droit aux arrêts., s'il n'y a pas de clients qui attendent. Les anciens se souviennent que dans le temps, il y avait un receveur qui tirait sur une cordelette pour actionner une sonnette pour informer le conducteur. Donc, ça n'est qu'un retour. Mais, car il y a un hic, les horaires existent toujours et comme c'est arrivé hier soir, par exemple, sur une petite ligne de banlieue, pendant 10 arrêts, le véhicule n'a pas eu besoin de s'arrêter, tant et si bien qu'il est arrivé à destination avec une dizaine de minutes d'avance. Arriver trop tôt, ça n'est pas grave en soi, mais ceux qui sont arrivés à l'arrêt prévu à l'heure prévue ont raté le bus. Alors méfiez-vous! Mieux, c'est parfois moins bien…

 

Il semblerait que la poste ait acheminé 18 millions en colis en décembre de cette année. Sachant que l'on est en gros 8 millions d'habitants dans la Confédération helvétique, ça ne fait guère plus que 2 colis par personne. En ayant reçu 4, je me trouve bien au-dessus de la moyenne…

 

Il m'arrive, plus souvent qu'à mon tour de me plaindre des consultants de la Radio Télévision Suisse Romande (RTS). Un consultant en Suisse est un soi-disant connaisseur du sport diffusé qu'il a pratiqué et qui répète généralement en moins bien ce que le reporter a fort bine dit. Bien si vous voulez un exemple, branchez-vous sur RTS 2 pendant une rencontre de hockey sur glace de la Coupe Spengler et vous aurez alors tout compris. Le reporter: - Hollenstein a marqué pour la Suisse. Le consultant: - La Suisse mène un à zéro parce que Hollenstein a marqué un but pour la Suisse. Et ces consultants encaissent un saladier à chaque match, alors que même sans aucun commentaire, tous les téléspectateurs avaient remarqué que Hollenstein avait mis un but pour la Suisse…

Je n'ai jamais voulu faire de la politique parce que je suis trop sensible aux arguments de mes adversaires! (Jean d'Ormesson)

 

DAZ (alias Daniel Zurcher)

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.