31/12/2017

No 365 et dernière

La Chronique de DAZ

No 365 du dimanche 31 décembre 2017 et dernière…

 

Il y a des statistiques qui prétendent qu'un piéton n'a que 17 secondes de chance de survivre sur une autoroute. Visiblement, cette statistique est correcte. Un automobiliste a du s'arrêter avant-hier sur une autoroute au Valais parce qu'un pneu de sa voiture était crevé. Il est sorti de son bolide pour téléphoner et un autre bolide l'a tué après quelques secondes. Triste fin le dernier Jour de l'An…

 

On entend tous les jours dans ce bas monde des propos sur la disparition de certains animaux. Ben en Suisse, c'est des cygnes noirs qu'on veut se débarrasser sous prétexte qu'ils sont méchants avec les cygnes blancs. Pourquoi ce racisme vis-à-vis des cygnes noirs, et laissons faire la nature?

 

Dès demain, la TVA va baisser en Suisse. Magnifique! Aperçu une grande annonce chez un marchand de vin qui commence par DE et finit par ER: Clos de l'Oratoire des papes, grand vin de Chateauneuf des Papes, CHF 32.95 au lieu de CHF 33.00. Voilà qui méritait bien une si grande publicité…

 

Entendu sur Option Musique, hier matin à 10h00. Il va pleuvoir très fort sur la Suisse romande aujourd'hui… Il tombe la mer et les poissons depuis hier soir sur Genève, et c'est tout ce que Météo suisse arrive à nous dire!

 

Comme chaque année entre Noël et Nouvel-An, il y a la Coupe Spengler de hockey à Davos, avec nouveauté, cette année, la présence de l'équipe de Suisse. Mais elle ne viendra pas l'année prochaine. Effectivement, Post finance, principal sponsor de l'équipe de Suisse, et UBS, principal sponsor de la Coupe Spengler, grands concurrents ès finances se font la gueule. Qui a dit vive le sport?

 

Une aimable lectrice du Sud me fait parvenir un long article sur l'élimination de l'alcool qui m'interpelle! Est-ce de la prémonition, de l'information, de la crainte ou simplement une bonne et belle pensée vis-à-vis de son chroniqueur préféré. On ne le saura jamais. Mais aucun risque, je reste chez moi…

 

 

 La Chronique de DAZ a été créée le premier janvier 2015. Elle a paru tous les jours sauf à de très rares occasions. C'est donc plus de 1'000 éditions que vous avez pu lire en 3 ans. Mais ça commence à bien faire. Il est temps d'arrêter et de passer à autre chose. Merci à tous mes fidèles lecteurs et bonne année 2018.

 

(D'un grand ami du Sid): Voici donc la 365ème et dernière chronique pour 2017 de DAZ qui nous sauve chaque jour de la pénurie d'humour, d'amour et de la peine que nous avons à croire que le monde est beau. Heu...enfin...pas trop moche suivant par quel bout on le prend. Au nom de toutes tes lectrices et de tous tes lecteurs qui s'associent à moi derechef et incontinents, reçois nos remerciements pour toutes tes pages sur la petite vie de tous les jours. Les TPG, les parcs et promenades de la ville de Genève, ton vélo électrique, la Migros de Cornavin, Carrefour à Ferney, les corneilles, le parking de Balexert, la patinoire de Meyrin, la Chine et le Japon (ah, non, pas lui) et ceux qui chuchotent dans leur téléphone portable te souhaitons une EXCELLENTE ANNEE 2018.

 

Quand on a pressé le tube de dentifrice jusqu'au bout, on ne peut plus en remettre dedans! (François Langlet)

 

DAZ (alias Daniel Zurcher)

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

30/12/2017

No 364

La Chronique de DAZ

No 364 du samedi 30 décembre 2017

 

La planète se réchauffe, mais il est tombé entre 30 et 50 cm de neige dans les Alpes et au Jura. Alors Quid? Et Trump est du même avis..

 

Le football amène à tout. Georges Weah ancien international a été élu président du Libéria. S'il est aussi bon président qu'il était joueur, ça ne peut être qu'un plus pour son pays. Dans quelques années, Lionel Messi sera celui de l'Argentine et Cristiano Ronaldo deviendra le président du Portugal, à ce taux là… Quant à Neymar, il pourrait être élu au Brésil, etc. Le sport mène à tout…

 

Passé dans un magasin de quartier qui commence par De et fint par er. Une "vieille" dame, plus proche des 85 ans que des soixante et anglophone est un peu paumée en arrivant vers la caisse. Un premier caissier lui donne un coup de main pour trouver des tomates en grappes, un deuxième employé vient à la rescousse, et je m'en mêle aussi en anglais pour l'assister et lui expliquer qu'il y a plusieurs sortes de tomates en branches, des minis, des moyennes et des grosses. Et soudain, débarquant de la file d'attente une 4ème personne veut aussi s'en occuper. Alors, là, je pète un peu les plombs et dit à cette dernière:- vous savez, Madame, on est déjà trois à s'occuper de cette dame, alors si vous venez encore compliquer le tout, on ne va pas s'en sortir. Et la miss me déclare: - mais c'est ma voisine, je la connais et c'est moi qui l'aide! Je lui ai alors dit: - bien puisque vous êtes si meilleure que nous trois, vous auriez du venir avec elle dès son entrée dans le magasin. Et là, ce fut le comble dans sa réponse: - ouais, mais je n'ai pas que ça à faire. Même chez Denner, il y a des clientes paumées et des chalandes un peu connes…

 

Dans mon quartier sur une distance d'à peine 50 mètres, il y a deux ronds-points. A l'intersection des chemins des Coudriers et Attenville, le rond-point est disons normal, avec priorité à gauche. Et le suivant à l'intersection chemin des Coudriers et Moïse-Duboule, il est disons anormal, soit avec la priorité de droite. C'est donc tous les jours un peu le Bronx à ces deux carrefours et les froissements de tôles sont fréquents parce que les automobilistes ne savent plus à quels saints se vouer. Il doit vraiment y avoir des ingénieurs de la circulation à Genève qui n'ont pas la lumière à tous les étages…

 

A propos des restaurateurs qui se moquent de leurs clients, un ami du Sud relate: - nous avons eu une expérience semblable dans un magnifique restaurant du Vieux Pérouges (où fut tourné le film ”Les Trois Mousquetaires” avec Mylène Demongeot). Nous mangions le repas du soir; vers 22h00 il ne restait que quelques tables occupées ce qui n’a pas empêché le personnel de placer les chaises sur les tables et d’y passer l’aspirateur…  En l’occurrence, cela signifiait "barrez-vous maintenant, on veut rentrer se coucher!” C’était certainement plus convivial au XVIIe siècle! Et oui, tout fout le camp…

 

Les mecs, c'est comme les pâtes, si tu les chauffes trop, ça colle! (propos aimablement transmis par une lectrice du Sud-Ouest)

 

DAZ (alias Daniel Zurcher)

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

No 364

La Chronique de DAZ

No 364 du samedi 30 décembre 2017

 

La planète se réchauffe, mais il est tombé entre 30 et 50 cm de neige dans les Alpes et au Jura. Alors Quid? Et Trump est du même avis..

 

Le football amène à tout. Georges Weah ancien international a été élu président du Libéria. S'il est aussi bon président qu'il était joueur, ça ne peut être qu'un plus pour son pays. Dans quelques années, Lionel Messi sera celui de l'Argentine et Cristiano Ronaldo deviendra le président du Portugal, à ce taux là… Quant à Neymar, il pourrait être élu au Brésil, etc. Le sport mène à tout…

 

Passé dans un magasin de quartier qui commence par De et fint par er. Une "vieille" dame, plus proche des 85 ans que des soixante et anglophone est un peu paumée en arrivant vers la caisse. Un premier caissier lui donne un coup de main pour trouver des tomates en grappes, un deuxième employé vient à la rescousse, et je m'en mêle aussi en anglais pour l'assister et lui expliquer qu'il y a plusieurs sortes de tomates en branches, des minis, des moyennes et des grosses. Et soudain, débarquant de la file d'attente une 4ème personne veut aussi s'en occuper. Alors, là, je pète un peu les plombs et dit à cette dernière:- vous savez, Madame, on est déjà trois à s'occuper de cette dame, alors si vous venez encore compliquer le tout, on ne va pas s'en sortir. Et la miss me déclare: - mais c'est ma voisine, je la connais et c'est moi qui l'aide! Je lui ai alors dit: - bien puisque vous êtes si meilleure que nous trois, vous auriez du venir avec elle dès son entrée dans le magasin. Et là, ce fut le comble dans sa réponse: - ouais, mais je n'ai pas que ça à faire. Même chez Denner, il y a des clientes paumées et des chalandes un peu connes…

 

Dans mon quartier sur une distance d'à peine 50 mètres, il y a deux ronds-points. A l'intersection des chemins des Coudriers et Attenville, le rond-point est disons normal, avec priorité à gauche. Et le suivant à l'intersection chemin des Coudriers et Moïse-Duboule, il est disons anormal, soit avec la priorité de droite. C'est donc tous les jours un peu le Bronx à ces deux carrefours et les froissements de tôles sont fréquents parce que les automobilistes ne savent plus à quels saints se vouer. Il doit vraiment y avoir des ingénieurs de la circulation à Genève qui n'ont pas la lumière à tous les étages…

 

A propos des restaurateurs qui se moquent de leurs clients, un ami du Sud relate: - nous avons eu une expérience semblable dans un magnifique restaurant du Vieux Pérouges (où fut tourné le film ”Les Trois Mousquetaires” avec Mylène Demongeot). Nous mangions le repas du soir; vers 22h00 il ne restait que quelques tables occupées ce qui n’a pas empêché le personnel de placer les chaises sur les tables et d’y passer l’aspirateur…  En l’occurrence, cela signifiait "barrez-vous maintenant, on veut rentrer se coucher!” C’était certainement plus convivial au XVIIe siècle! Et oui, tout fout le camp…

 

Les mecs, c'est comme les pâtes, si tu les chauffes trop, ça colle! (propos aimablement transmis par une lectrice du Sud-Ouest)

 

DAZ (alias Daniel Zurcher)

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |