07/01/2018

#007

Les ECHOS de DAZ # 007

 

Si, pour devenir un homme robuste, un saint, un génie supérieur, il ne s'agissait que de planer sur les nuages, pourquoi tant de malades, de mécréants et d'imbéciles ne se donnent-ils pas la peine de grimper au Simplon? (François-René de Châteaubriand) Extrait aimablement remis par un lecteur assidu.

En train d'attendre le bus # 8 à l'arrêt Canonnière, lequel arrêt n'est desservi que par la ligne # 8, un quidam arrive et m'interpelle en me disant: - il est déjà passé le bus? Un peu surpris de cette demande, je réponds: - ben non, parce que s'il avait déjà passé, je ne serai plus là! Et le quidam d'ajouter: - ah ouais, c'est juste, je n'y avais pas pensé. Bon, un peu plus tard, dans le bus, j'ai remarqué que le mec n'avait pas la lumière à tous les étages…

 

Pendant l'attente ci-dessus, je vois une jeune dame arriver avec un tout petit chien, mais alors minuscule du genre plus petit c'est un rat. En fait, il devait s'agir d'un jeune Pinscher ou d'un truc du genre. Pour vous dire comme il était petit, la dame s'est assise dans l'abribus, à côté de moi, a enroulé la laisse, a pris le chien d'une seule main et l'a mis dans la poche de son manteau. Ni vu ni connu dans le bus, 2 balles vingt d'économisés…

 

Comme mentionné l'autre jour, j'ai mangé dans un relativement bon restaurant italien de la place une oreille d'éléphant, alias une tranche de veau à la Milanaise. Elle était tellement grande que je n'ai pas pu ni voulu finir. Et au moment de desservir, le garçon me dit: - voulez-vous que je vous l'emballe pour prendre avec?  Dans mon assez longue vie, j'avais déjà entendu pas mal de questions, mais jamais une pareille…

 

Samedi matin, vers les 12h45, premiers feux de circulation depuis l'autoroute sur la route de Ferney. Je suis numéro deux et comme c'est rouge, le numéro un s'arrête, et moi aussi. Jusque là, rien d'anormal. Et on attend. Au bout d'un certain temps, comme aurait dit Fernand Raynaud, le feu passe au vert.  Ca, c'est normal aussi, quoique. Le mec devant ne bouge pas, et comme je suis poli et n'étais pas pressé, j'attends sans klaxonner. Pour ce qui est du klaxon, ceux qui étaient derrière moi s'en sont chargés, rassurez-vous. Bref, soudain le conducteur # un remarque enfin que c'est vert. Je présume qu'il a cherché l'embrayage, le frein à main et l'endroit où se trouvait la première vitesse pour partir, et finalement, que croyez-vous qu'il arrivât,  le feu est redevenu rouge. Je connaissais les conducteurs du dimanche, mais maintenant, il y en a même le samedi…

 

Sur ce un bon dimanche à tous et bon petit Nouvel-An…

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

07 janvier 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.