13/01/2018

Les ECHOS # 13

Les ECHOS de DAZ # 013

 

Ainsi donc, le Conseil fédéral s'est penché sur un problème important et a décrété l'interdiction de tuer les homards en les lançant dans l'eau bouillante. On a vraiment de gros problèmes en Suisse. Il aurait aussi pu légiférer sur les perches péchées et qu'on laisse au fond du bateau jusqu'à ce qu'elles meurent, les huîtres qu'on bouffe toutes crues après y avoir mis du citron, ou encore les poules à qui on coupe la tête sans les avoir endormies avant. Bref, comme disait un voisin, on a les édiles qu'on mérite…

 

Dans un jeu-concours sur une châîne de télévision, il s'agissait de faire: 4 - 4: 4 = ?. Selon mes souvenirs de l'école primaire en 2ème année donc en 1949, j'ai donné comme réponse 0. Quatre moins quatre égalent zéro et zéro divisé par quatre, ça fait toujours zéro. Et j'ai perdu. En fait, la réponse est 3, parce que selon la priorité des opérations, la division/multiplication se fait avant l’addition/soustraction:  4 - 4 : 4 donne donc 4-(4 : 4), soit 4-1 et donc le résultat est 3. Ou j'ai du loupé un cours ou ça a changé après 1949… A noter qu si vous faites l'opération avec une calculette, ça vous donne effectivement 3.

 

Entendu dans le hall de mon immeuble deux locataires qui discutaient: - dis, toi tu regardes le téléjournal sur TF1 ou sur France 2? Et l'autre de répondre: ah moi, c'est sur France 2, Anne-Sophie Lapix est plus jolie que Gilles Bouleau! L'information tien parfois à peu de choses…

 

En direction du CERN, à scooter, bien à droite de la route, passé en bout de piste 05 au même moment où un Airbus A-320 croisait la même route. Ca fait du bruit, ça fait presque peur parce qu'il n'est pas vraiment haut, l'avion. C'est le genre de situation où l'on préfère rentrer sa tête dans son cou plutôt que de se faire grand et fier…

 

Il m'arrive parfois et probablement comme chacun de suivre des émissions télévisées de jeux, comme par exemple sur France 2, "Personne n'y avait pensé!" Ces émissions sont généralement "agrémentées" de questions aux téléspectateurs afin que ceux-ci puissent gagner quelques sous, mais surtout en apporter aux diffuseurs par le revenu des surtaxes des transmissions téléphoniques. Hier, il y avait comme question: - une année bissextile compte-elle: a/366 jours, b/666 jours? Alors quand un service public pose de telles questions connes à ses téléspectateurs, j'ai franchement l'impression que France-Télévisions prend ses clients pour des imbéciles, et les Suisses qui regardent, aussi, par-dessus le marché…

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

13 janvier 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.