30/01/2018

Les ECHOS # 030

Les ECHOS de DAZ # 030

 

Le présent n'attend pas!

 

Le titreur du journal 20 minutes qui a réussi hier matin à mettre en première page paRFait suite au succès de Roger Federer est un as qui mérite un grand coup de chapeau…

 

Sans Natel, c'est le bordel, ou Portable foutu, tout est perdu! Ca pourrait être le titre d'un bouquin de poche. Vous le savez déjà depuis longtemps, je suis contre l'utilisation des portables pour ne rien dire en communiquant, du genre: - salut, t'es où?, - dans le bus!, j'arrive dans 5! etc. Tout comme je suis aussi à chaque fois étonné de voir des passagers des transports publics, par exemple, se mettre des ficelles dans les oreilles entre les 2 ou 3 arrêts qu'ils vont faire parce qu'ils ne peuvent pas être sans musique pendant 5 minutes. En revanche, suite à une panne récente de portable et du chargeur que j'ai toujours avec moi, mais qui est aussi tombé en panne, j'ai vécu une quasi catastrophe. Vous le savez, un portable sert avant tout à appeler, à envoyer des sms ou encoure des courriels, mais il possède généralement aussi plusieurs applications qui peuvent elles, devenir indispensable. La première qui m'a manqué, c'est celle de la loupe, car ma vision défaillante me joue des tours avec les petits caractères, et lire un horaire de bus sans loupe devient infernal sinon impossible. L'appli lampe de poche faisait aussi défaut dans le même sens. Il se trouve que pendant ce voyage, j'avais acheté mes billets de train CFF via l'application CFF, et quand votre portable rend l'âme, ben vous n'avez plus de billets et il ne vous reste plus qu'à en acheter de nouveau moyennant un distributeur de billets, parce que dans les gares, il n'y a plus guère de guichet avec des vendeurs de billets. Et consulter un distributeur de billets, la nuit, sans lampe de poche ni loupe, c'est tout aussi impossible et infernal. Finalement, l'horaire des trains et des bus qui figurent sur votre androïd devient aussi noire et vous ne savez plus où vous en êtes.

 

Enfin une question orthographique; doit-on érire cuisseau ou cuissot? En fait si on parle de veau il faut mentionner cuisseau et si on parle de gibier, on écrit cuissot! Pas vraiment facile la langue française…

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

30 janvier 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.