18/02/2018

Les ECHOS # '049

Les ECHOS de DAZ #049

 

A propos de la prononciation des noms suisses-alémaniques par les commentateurs français, un lecteur assidu de l'Est me signale: - chaque année, alors que se court le mythique slalom (hommes) à Adelboden,

je zappe entre France 3 et RTS 2 car il y a de quoi à se marrer sur les deux chaînes à chaque fois que les reporters osent s’attaquer au nom de la piste: le «Chuenisbärgli»! Il est vrai que là, ça devient difficile même pour un alémanique...

Entendu le dialogue entre deux reporters, commentateurs ou journalistes de France 3, dans une épreuve de ski de fond dames relais: - ça fait beaucoup 35 secondes? demande l'un, et l'autre de répondre: - ben ça fait 35 secondes... Ben voyons, voilà qui est tout à fait clair...

Les nouveaux moyens de télécommunications tels que les portables, tablettes et autres empêchent les gens de se parler dans les transports publics comme c'était le cas il y a encore quelques années. On a des ficelles dans les oreilles ou l'androîd devant son nez et on se fout du voisin comme dans quarante. Mais, figurez-vous que l'autre jour, attendant le bus dans un abribus, un quidam, relativement jeune, la trentaine, quoi, vient s'asseoir à mes côtés et déclare tout de go: - bonsoir cher Monsieur, je ne vous connais pas, mais je vois que vous ne téléphonez pas, ce qui est rare, alors je vous adresse un petit bonsoir. J'étais très touché par cette attention et ai échangé quelques bouts de gras avec cet inconnu fort sympathique par ailleurs. Bon, il était du style à parler plutôt qu'à écouter et m'a raconté une grande partie de sa vie et de ses origines. Puis le bus est arrivé et on s'est séparé. J'avais fait de l'écoute active, et j'étais content d'entendre un mec qui causait. Lui, il était content d'avoir pu parler. Mais le pire dans tout cet événement, c'est qu'on n'a plus l'habitude d'écouter les gens dans les transports publics ou les halls d'attente...

 

C'est une genevoise au doux nom de Sarah Hoefflin qui a empoché la médaille d'or dans le «slopestyle», cette espèce de sport de neige où on se trouve plus souvent sur des barres métalliques que sur de la blanche.

Bravo tout de même, mais dites, Hoefflin, ça n'est pas très genevois, non...

 

Sur ce, excellent dimanche à tous et bonne reprise pour tous ceux dont les vacances sont finies.

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

18 février 2018

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.