07/03/2018

Les Echos # 066

Les ECHOS de DAZ # 066

 

Il n'est pas de liberté sans travail! (Benoît Bartherotte)

 

Dans l'édition des Échos d'hier, il vous était mentionné l'anecdote d'un ami du Sud concernant une jeune dame et un robot! Les remarques ont été nombreuses dont une jolie: - .. et pourquoi c’est la jeune dame qui est devenue direct (rice) eur et pas le robot? Mais l'auteur qui a réponse à tout s'est exprimé: - mais c'est pour éviter le harcèlement, tant il est vrai qu'un robot, c'est masculin.

 

Assisté télé visuellement parlant à la rencontre de football entre le PSG et le Real Madrid au Parc des Princes à Paris. Il y avait 46'000 spectateurs. Avant le début de la rencontre, une minute de silence a été déclarée par le speaker en charge, en souvenir d'un joueur italien. Davide Astori, capitaine de la Juventus décédé récemment à l'âge de 31 ans. Bien, vous n'allez pas le croire, mais les 46'000 spectateurs sont demeurés silencieux pendant les 60 secondes. Chapeau bas Messieurs les Parisiens, et certainement Mesdames aussi...

 

Malheureusement, dans la rencontre sus-mentionnée, quelques minutes après le début et, plusieurs fois pendant, des énergumènes n'ont rien réussi de mieux que d'allumer des fumigènes et de lancer d'autres pétards, ce qui fit que la vision du match à la télévision fut rendue floue et désagréable. On se demande par ailleurs comment des spectateurs un peu "bêtes" arrivent à rentrer dans le stade avec des engins pyrotechniques alors qu'il y a de nombreux contrôles de police et d'autres fonctionnaires? Décidément, la connerie humaine rôde partout... comme disait Jean d'Ormesson.

 

Demain, le Salon de l'Automobile s'ouvre officiellement. Alors attention aux bouchons pour ceux qui viennent à Genève le matin et pour ceux qui en repartent le soir. Ici c'est Genève!

 

Sur ce, salut spécial à tous les Suisses-allemands qui viennent nous rendre visite pendant cette période.

DAZ, alias Daniel Zurcher

07 mars 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.