31/03/2018

No 090

Les ECHOS de DAZ # 090


Les promesses politiques, c'est comme les prévisions météorologiques. Tout le monde les écoute, mais personne n'y croit! (J-l-m, internaute français)

 

Il est vendredi 10h04, Option Musique de la RTS, fin des nouvelles.: - Et du côté de la météo, il fera plutôt soleil ce matin sur la Suisse romande! Et sur Genève, il commence à pleuvoir... Météo Suisse n'a pas encore compris que la météo n'était pas la même partout sur la Suisse romande. Pour rappel, il y a 200 km entre Genève et Porrentruy et 175 entre la Ville de Calvin et Sierre...

 

Hier vendredi férié, la Ville de Genève était morte. Peu de bruit, peu de trafic, pas de bouchon routier, peu de piétons. Un vrai régal! Les conducteurs de bus en profitaient pour rouler comme des coureurs de Formule 1, et de nombreux arrêts n'étaient pas desservis faute de passagers. A la Place des Eaux-Vives, les responsables des Travaux Publics avaient pris la sage décision d'effectuer de gros travaux qui ne gênaient pas trop la circulation. Parfois, il y a tout de même des édiles qui décident correctement. Les arrêts de bus étaient déplacés et de joyeux lurons des TPG informaient les rares passagers. Parfois, il y a même des agents des TPG sympathiques et efficaces.

 

Passé à pied devant la Mosquée de Genève, hier vendredi vers 13h05, moment de la grande prière du Vendredi pour les musulmans. Ils ne connaissent pas Vendredi Saint ni Pâques, mais il y avait quand même bien 3'000 personnes donc en gros 6'000 souliers. Et bien croyez-moi, ça sentait comme dans un vestiaire de hockeyeurs sur glace juste après une rencontre de tour final (play off) où il y a eu des prolongations... Il est aussi vrai que les musulmans n'ont pas un pape qui lave les pieds des prisonniers!

 

Inauguré hier, en ce qui me concerne, le fameux TOSA pour Trolleybus Optimisation Système Alimentation, entre Genève Aéroport et Les Tours de Carouge. Ce nouveau système avait déjà été inauguré officiellement mais n'avait guère bien fonctionné tant et si bien que sa mise en service officielle avait été retardée de plusieurs mois. Alors, ça a fonctionné partiellement, hier. A l'arrivée à Carouge, j'ai demandé au machiniste, comme on dit à Paris s'il avait du recharger en route comme prévu à deux stations. Il m'a répondu qu'il aurait bien voulu, parce qu'il ne lui restait que 30% de capacité batteries à l'arrivée, mais le bus n'a pas voulu faire les recharges intermédiaires pour une raison que le conducteur ignorait. Et d'ajouter: - TOSA, c'est une sale bête, il n'en fait qu'à sa tronche... Ceci étant dit, le véhicule est magnifique, le bruit est quasiment nul, les accélérations sont vives, mais le bus était quasiment vide tout au long de son parcours. Quant au système de chargement à l'arrivée, qui a fonctionné, heureusement, il est assez impressionnant à observer et semble totalement automatisé. Je ne suis ni vert, ni écolo, comme vous vous en être rendu compte hier, mais sur un parcours de 9 km environ, ça fait 36 km de fils de cuivre et un millier de poteaux ou de pylônes en moins...

 

Il n'y avait pas de publicité politique dans les boîtes aux lettres ce vendredi. La série continuera donc demain...

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

31 mars 2018

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.