04/05/2018

No 124

Les ECHOS de DAZ # 124

 

Mieux vaut n'avoir qu'un œil que deux qui n'y voient rien! (proverbe persan)

 

On parle souvent de DMLA, Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age, mais qu'est-ce? Loin de l'idée de donner des cours de médecine, mais ce domaine m'est bien connu, alors je vous le signale. La macula est une région de la rétine permettant une vision détaillée des choses. Dans le cas de la DMLA, les cellules présentes dans la macula de la rétine meurent. Il convient de faire la différence entre la forme sèche et la forme humide de la DMLA. Cette dernière forme se manifeste par la croissance de vaisseaux dans la macula, laissant s’échapper du liquide. De nos jours, cette forme de DMLA peut être traitée avec succès et être stabilisée. Toutefois, sans traitement, elle entraîne très rapidement un lourd handicap visuel. Pour la forme sèche, progressant lentement, il n'y a aucun traitement. A 70 ans, une personne sur 4 est atteinte de DMLA et à 80 ans, une personne sur deux. Outre l'âge, les dispositions génétiques ainsi que la fumée sont les principaux facteurs de risque. On peut mesurer soi-même l'évolution de la maladie grâce à une grille nommée Amsler. http://www.dmlainfo.fr/dmla-faites-le-test/test-dauto-sur... Les répercussions sur le quotidien sont multiples allant de la difficulté à lire et à distinguer les petites choses, à ne reconnaître les visages que lorsqu'ils sont très proches. De plus, la perception des contrastes est impossible et les bordures de trottoir deviennent quasiment invisibles. Vous lirez demain comment on peut soigner la DMLA humide. (propos écrits avec l'aide du Dr Stephan Huesler)



Lu que le patron du Restaurant du Pont de Brent cessait la vente de fruits de mer et d'autres produits exotiques pour se consacrer aux produits de la région. Il a bien raison. Bravo! Mangeons de la langouste où on l'a pêche et les filets de féra aussi. Ça supprime des voyages de marchandises inutiles...

 

Le mec qui a empoisonné des poneys avec de la mort aux rats devrait être condamné à en manger quelques cuillerées. Il verrait ainsi comme c'est pas bon...

 

Ai longé hier matin sur le coup des 11h00 toute la rue du Rhône à Genève. Rencontré deux groupes d'une cinquantaines d'étudiant(es) apparemment italien(ne)s qui étaient en course d'école ou mieux dit en voyage d'études. La plupart des membres de ces groupes étaient en short, en tong et/ou en t-shirt ou débardeur et marcel. Il faisait plutôt froid et la bise noire était plus que présente. Ils étaient tous frigorifiés. Visiblement les professeurs qui les accompagnaient savaient tout sur Jean-Jacques Rousseau, Calvin, le duc de Brunswick, le CEVA, les Mouettes et le Servette FC, etc. mais n'avaient pas étudié les conséquences de la bise noire ni regardé les prévisions météorologiques. Il va y avoir des rhumes de culotte et d'ailleurs au retour à Rome..,.

 

Quand on voit ou plutôt ne voit pas mais entend un membre des Black blocs être interviewé à la Télévision française après avoir foutu le Bronx dans tout Paris, on se demande si l'information a besoin de détails signifié par un anonyme qui n'ose pas se montrer ou qu'on n'ose pas montrer. Les lettres anonymes, au panier, les témoignages anonymes, au bûcher...

 

Dans Les Echos d'hier, il s'agissait en fait de la cabane des Vignettes et non pas des Ruinettes comme l'a signalé un lecteur attentif et néanmoins ami.

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

04 mai 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.