13/05/2018

No 133

Les ECHOS de DAZ # 133

 

Oui, j'ai une patrie: la langue française! (Albert Camus).

Les vandales qui cassent les vitrines et plus des boucheries genevoises sous prétexte qu'il faut cesser de vendre et de manger de la viande devraient être pendus à des esses de boucherie dans un frigo jusqu'à ce que la vitrine soit réparée. Et par les pieds, de préférence...

 

Les finesses de la langue française: - arborisé ou arboré? Telle est la question? Être arborisé, c'est présenter des ramifications pour un arbre. Arboré signifie qu'il y a beaucoup d'arbres. On devrait donc dire un parc arboré et non arborisé comme on le lit trop souvent. Pas facile la langue française...

 

Acheté pour une fois un article par Internet dans une maison helvétique. Livraison impeccable, article correct, paiement dans les 20 jours, super service. Dans l'envoi par la poste, une lettre de félicitation et de remerciement pour ce premier achat avec un bon de CHF 15.00, écrit en grand sur un beau carton! Chapeau, que voilà une entreprise qui sait fidéliser ses clients. Et, mais, en tous petits, mais tous petits caractères: - uniquement valable pour un achat de CHF 75.00 ou plus! Et pourquoi donc ne pas écrire la restriction dans les mêmes caractères que le bon? Je n'aime pas les faux-culs...

 

Les championnats du monde de hockey sur glace se déroulent actuellement au Danemark. La Suisse a préparé et sélectionné 25 joueurs évoluant tous pratiquement en Suisse, sans prendre des joueurs helvétiques évoluant en NHL, au Canada ou aux USA parce que la NHL n'interrompt pas son tour final pendant les championnat du monde. Ça, c'est déjà une anomalie sans nome! Comment deux pays peuvent ignorer des Championnats du monde? Mais dans ce tour final éliminatoire, des clubs dans lesquels jouent des Suisses se font éliminer. Ainsi donc, le sélectionneur de l'équipe de Suisse les rattrapent au virage et les fait venir subitement au Danemark pour jouer avec les rouges et blancs. Mais comme une équipe n'a droit qu'à 25 sélectionnés, chaque fois qu'un nouveau joueur suisse arrive du Canada ou des USA, on vire un joueur suisse déjà sélectionné. Ça s'appelle: - vires toi, on a trouvé un meilleur, tu peux disposer et en vitesse! Dans tous les stades et les patinoires du monde il est écrit: du respect ou du fair-play svp! Il faudrait peut-être commencer par les dirigeants! Quand vous vous êtes donné de la peine pendant 3 ou 4 semaines pour faire partie d'une équipe et qu'on vous vire comme un malpropre, sous prétexte qu’on a repêché un meilleur, ça doit faire vachement mal!

 

Sur ce, excellent dimanche sous la pluie...

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

13 mai 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.