31/05/2018

No 151

Les ECHOS de DAZ # 151

 

 

Le but de l'économie n'est pas le travail mais la consommation! (Alfred Sauvy)

 

Carouge Tours, mardi, 17h00, en attente du bus TPG # 41. Passe devant moi un handicapé sur sa chaise roulante motorisée à relative grande vitesse. Étonné, je me dis, ben machin il va drôlement vite. Par la suite, le trottoir fait un angle droit que prend le véhicule, mais vu sa vitesse, tout son chargement, soit deux cornets de commissions tombent et le trottoir se couvre de yoghourts, petits suisses, fromage frais et autres denrées liquides périssables. Bref, la totale! Le gars arrête son véhicule et les passagers qui attendaient le bus se précipitent pour ramasser ses affaires, tentant de tout remettre dans les cornets. Mais le quidam nous dit: - faut pas remettre dans les cornets, foutez tout dans la poubelle juste à côté. On peut être handicapé et avoir le porte-monnaie solide!

 

A l'arrêt TPG #11, Queue d'Arve direction Bout du Monde, il y a un magnifique abribus mais pas de banc. Quid? Comme la pluie est plus rare que la fatigue, un banc serait préférable à un toit, non! Renseignement pris aux TPG, c'est la Ville de Genève qui s'occupe des abribus. Alors on attendra debout...

 

Puisqu'on est dans les TPG, restons-y! Bus 41, à l'arrêt Tours de Carouge, monte un jeune homme soigné, beau mec, bien habillé, propre qui s'assied en face de moi. Il est coi et ne dit mot. Puis quelques arrêts plus tard, le quidam se met à taper fortement, rapidement et non-stop au moins 100 fois contre la paroi du bus. Tiens, bizarre, me dis-je! Et soudainement il s'est mis à crier et à répéter au moins deux cents fois: - t'es un fainéant, travaille correctement, t'es un fainéant, travaille correctement. J'en ai donc déduis qu'il n'avait pas ou plus la lumière à tous les étages. Nous n'étions plus que les deux dans le bus comme passagers. A l'arrêt Millière, je suis descendu par l'avant et le machiniste à qui j'ai dit au revoir m'a répondu: - au revoir, oh là là, vous me laissez seul avec ce dingue! J'ai presque eu pitié de lui...

 

Un petit imparfait du subjonctif pour terminer: il eût mieux valu que nous nous assissions pour assister à cette rencontre!

 

Belle journée à chacun et courage pour certains!

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

31 mai 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.