02/06/2018

No 153

Les ECHOS de DAZ # 153

 

La grande nature peut être de grand réconfort, mais elle exige de ses usagers un respect de tous les instants! (Doric Germain)

 

Suivi par hasard sur TMC jeudi soir, un reportage sur un tournoi de tennis réservé aux anciennes gloires de ce sport quelque part dans le Sud de la France. Il s'agissait de la finale où un "senior" de 88 ans a battu un "jeunet" de 82 ans. A la fin de la rencontre un journaliste a posé la question suivante au plus vieux. - vous avez gagné une demi-finale hier soir, complètement "crevé" et le lendemain, vous remportez encore la finale, comment avez-vous fait pour vous remettre en forme si rapidement, à votre grand âge? Et le vainqueur de préciser: - ben hier soir après le match, j'ai bu un verre de Sangria, un demi-Pastis et un pichet de rosé et tout s'est bien passé aujourd'hui! C'est bien vrai que les vieux ne connaissent pas les boissons réconfortantes énergétiques et autres chimies comme Isostar ou Red Bull... Un p'tit coup et ça repart!

 

Suivi quelque peu le tournoi de tennis de Roland Garros/Paris sur 2 chaînes de télévision. Toujours fervent défenseur de la langue française, ai constaté à nouveau les épouvantables termes de ce sport. Pourtant, le tennis est une adaptation du jeu de paume, et ce dernier jeu était bien français. Alors pourquoi utiliser l'anglais quand le français passerait si bien?

 

Quelques exemples: il y avait "break" qui se dit bris ou brèche au Canada et maintenant on a trouvé "debreak" qu'on dirait tout simplement en français, contre-bris ou contre-brèche. Pour "bye"m, exemption va très bien. "Let" se dit outre atlantique filet et "lob" est une chandelle. Et encore un "passing shot" est un tir passant. Prize money devient aussi dotation. "Set" égale manche et "smash" c'est un coup d'écrasement.

 

M'enfin, la lutte contre les anglicismes demeure un sacerdoce quasi irréalisable. Le français disparaîtra un jour comme le latin et le grec ont disparu et il n'y aura plus que l'anglais, ou qui sait, le chinois...

 

Sur ce, excellente fin de semaine à tous mes lecteurs.

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

02 juin 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.