08/06/2018

No 159

Les ECHOS de DAZ # 159

 

Dans un bureau, on ne doit pas dormir le matin sinon on ne sait plus quoi faire l'après-midi! (Coluche)

 

LE MATIN, c'est la fin. Du moins de la version papier. Ce qui paraît bizarre, c'est que ce quotidien fait des pertes depuis 20 ans et c'est seulement maintenant qu'il décide d'arrêter. Il est vrai que Tamedia, le propriétaire se concurrence lui-même avec son "20 Minutes"! Les rares personnes qui lisaient encore Le Matin dans les transports publics bricoleront leur portable encore un peu plus. C'est la vie, mais ça ne va pas faciliter la communication entre les gens...

 

Esther Mamarbachi, c'est fini! La présentatrice de l'émission de la RTS "Infrarouge"quitte son poste. A entendre et à lire les différents commentaires, les avis du public sont mitigés. Il y a ceux qui apprécient son départ parce qu'elle avait toujours la sale manie de couper la parole à ses interlocuteurs, de ne pas les écouter ou les entendre et de répondre à leur place. Qui plus est, sa voix était plus tôt métallique, et il y a ceux qui la regrettent parce qu'elle secouait parfois les cocotiers et ses interlocuteurs Choisis ton camp camarade... En ce qui me concerne, je ne la regretterai pas. Voilà, demain, j'aurai des amis en plus ou en moins.

 

Suivi quelque peu la demi-finale dames de tennis de Roland Garos à Paris sur la chaîne helvétique RTS 2. Le commentateur, pour une fois, pas accompagné par le désopilant nasillard et réitératif de première classe, Marc Rosset, en a sorti une bonne. Les joueuses en présence étaient Madisson Keys et Solane Stephens, toutes deux citoyennes des États Unis d'Amérique: On va voir dans le prochain jeu ce que l'américaine sera capable de faire!oui, d'accord, mais laquelle?

 

Bus TPG # 3, arrêt Servette, 3 Arabes ou du moins des gens qui parlaient arabe montent dans le bus avec des cornets pleins de commissions du géant orange d'en face. Et chacun se sert, qui d'un jus d'orange, qui d'une boisson gazeuse. Les 3 descendent à l'arrêt Colladon vers 16h45 et se dirigent vers la Mosquée comme moi. Bon, je n'allais pas à la mosquée, mais juste à côté où je réside. Comme les 3 gaillards ont l'air sympathique, en marchant, je risque un gentil: - eh, les chefs, c'est interdit de boire le jour pendant le ramadan! Et les 3 rigolent et l'un me répond dans un français tout à fait correct: - nous on a bossé depuis 7 heures ce matin, alors ramadan il fait comme il veut mais nous quand on a soif, on boit! Dont acte... Je n'aime pas beaucoup les contestataires, mais à ceux-là , j'aurais payé une bière... Il eût mieux valu que vous ne contrariassiez point votre Allah sinon les ennuis vont vous retombez sur la tête, eût pu être mon commentaire, mais j'ai eu peur qu'ils ne comprennent pas, alors je me suis tu! Et ainsi, j'ai placé mon imparfait du subjonctif...

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

08 juin 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.