09/06/2018

No 160

Les ECHOS de DAZ # 160

 

Je crois davantage aux vertus du passeport qu'à celles du diplôme! (Jean Gouyé dit Jean Yanne)

 

D'un ami du Sud, l'aventure suivante: - Il y a quelques jours, je suis allé retirer dans ma banque française une somme qui dépassait le maximum hebdomadaire autorisé. Mon compte étant couvert, je n'avais aucune crainte. Mais pour réussir l'opération, il faut s'acquitter d'un léger émolument et montrer patte blanche. Au jeune et affable guichetier, je présente mon passeport. Je lui accorde cette phrase touchante: " En Suisse, même vos passeports sont beaux ". Ma modestie en a pris un bon coup de porte-monnaie! Ah, la classe, ça se paie toujours cash...

 

Effectué la randonnée annuelle chez l'hygiéniste dentaire. C'est toujours aussi désagréable, ça fait toujours aussi mal, ça coûte toujours aussi cher et ça prend toujours autant de temps. Un vrai régal, vive la science!

 

Chacun son métier et les vaches seront bien gardées, adage guère usité dans les télévisions francophones. Entendu une interview de Dominic Thiem, un finaliste du tournoi de tennis de Roland Garros à Paris en anglais avec l'ancien joueur français et maintenant consultant ou même organisateur dudit tournoi. Tout d'abord, le consultant pose une question en anglais qu'il ne traduit pas, le consulté parle pendant 30 secondes en anglais et la traduction qui se fait en 5 secondes ne correspond pas du tout à ce qu'il a dit.. Cette solution est misérable et indigne de grandes télévisions. On paie des gars pour nous expliquer que la balle est sortie ou pas des lignes, mais on n'est pas foutu de se payer un traducteur/interprète dont c'est le métier de traduire. La traduction est trop difficile pour être laissée à n'importe qui. Il en va de même, par ailleurs, à notre télévision romande.

 

Dans le même cadre, lors d'un entretien sur le tennis français qui se porte au plus mal, l'ancienne championne actuelle consultante ou directrice du tennis français, Amélie Mauresmo a répété 20 fois le mot "voilà" en 30 secondes d'interview. N'est pas fait n'importe qui pour parler dans un microphone... La télé, ça devient gentiment n'importe quoi!

 

Sur ce belle fin de semaine à tous et bon vent pour le Bol d'Or...

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

09 juin 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.