23/06/2018

No 174

Les ECHOS de DAZ # 174

 

Vu le nombre de religions qui existent, un seul pape, c'est plutôt pas beaucoup.

(Jean-Marie Gouriot)

 

La Suisse a battu la Serbie (2 – 1) hier lors de son deuxième match dans la Coupe du Monde de football en Russie. Un ami lecteur me fait parvenir le courriel suivant: - Salut, en fait:

Serbie – Albanie/Kosovo 1 – 2! Enfin ils jouent à Arsenal et Stoke City! Il n'a pas tout tort l'ami...

 

L’écho de la Coupe du Monde de football 2018 en Russie. A entendre les commentateurs sortir leur science sur le dispositif territorial du terrain pour les équipes, il y a du 4-2-3-1-1, 3-4-2-2-1, 4-3-2-1-1, 2-4-3-1-1. etc. il doit y avoir 64 possibilités. Je n'ai par ailleurs jamais rien compris. Je ne sais pas ce qu'il y avait pour l'Argentine contre la Croatie, mais quand on se prend un net 0 – 3, il devait y avoir le mauvais dispositif sur le terrain argentin...

 

Passé par Morges, hier après-midi faire un petit tour. Il y avait de la bise, encore plus forte qu'à Genève. Pris un verre sur une jolie terrasse en face du Mont-Blanc. Il était 17h30 environ et un garçon et une serveuse s'évertuaient à disposer des nappes, des serviettes et d'autres ustensiles nécessaires, mais au fur et à mesure qu'ils les posaient, tout s'envolait et retombait ailleurs ou par terre. Finalement, devant leur désarroi, le chef eut une idée. Il amena déjà le panier de pain rempli pour le prochain client et la carafe d'eau. La nappe tenait à peu près, mais les moineaux qui ne sont pas plus bêtes à Morges qu'au bout du Lac ont repéré l'astuce. Ils se glissaient alors sous la serviette qui était censée protéger le panier de pain et se régalèrent ni vus, ni connus. On est parti par la suite, mais je pense que le client suivant qui déjeuna là avait le pain et la "crème" déjà dessus...

 

J'avais promis de ne point vous seriner avec du football, mais là, c'est trop fort, je ne résiste pas. Même ceux qui n'y connaissent rien à ce sport savent que lorsqu'un joueur marque un but, il n'a pas le droit d'enlever momentanément son maillot pour montrer sa joie ou ses pectoraux. Ou plutôt que s'il l’ôte, il sera puni d'un avertissement (carton jaune) et aux deuxième jaune, il est suspendu. Je n'ai par ailleurs jamais compris quel était le rapport entre marquer un goal et enlever sa chemise, mais il est vrai qu'à mon grand âge et après 35 ans passés dans le football, on ne peut pas tout savoir... Or donc, le Suisse Shaqiri au nom plutôt oriental comme le signifie un ami lecteur plus haut, a marqué le but de la victoire et a ensuite enlevé son maillot. Résultats des courses: un avertissement totalement inutile. Quand on sait que c'est interdit, que les joueurs gagnent leur vie largement en shootant dans une balle, qu'on est joueur à Stoke City en Premier League anglaise, et qu'on transgresse tout e même cette loi, c'est qu'on est con, tout court. Je ne suis d'habitude guère méchant, mais là, il ne reste plus qu'à souhaiter que Shaqiri prenne un second avertissement et ne puisse plus jouer le quart de finale. A ce propos, vous avez déjà vu une vendeuse qui enlève sa chemise et son soutien gorge quand elle a réussi une bonne affaire commerciale?

 

Sur ce, je me calme et vous souhaite une excellente fin de semaine dans la bise fraîche...

 

DAZ alias Daniel Zurcher

23 juin 2018

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.