29/06/2018

No 180

Les ECHOS de DAZ # 180

 

L'anonymat de certaines personnes atténue toujours la culpabilité! (Madeleine Ouellette-Michalska)

 

Selon l'hebdomadaire genevois, tenace et parfois excellent, 300 bistrots de Genève on t été amendés parce qu'ils servaient à leurs clients de la nourriture impropre. Donc, on vend de la bouffe mal propre à des consommateurs qui n'en peuvent rien et pendant ce temps l’État s'en met plein les poches avec des amendes. C'est un peu l'hôpital qui se fouit de la charité. Une fois encore, la République et Canton de Genève ne prend pas les bonnes solutions.

 

Si un bistrotier vend de la saloperie à ses hôtes, il faut lui faire fermer son établissement après un premier avertissement (comme au football, carton jaune d'abord et rouge ensuite). Le restaurant sert des mets avariés, le client a ensuite mal au ventre,, il se plaint, et l’État distribue une amende au cafetier. Le client, lui, il a toujours mal au ventre.

 

La deuxième mesure consisterait à publier une liste officielle des restaurateurs qui ont été pris à servir de la mal bouffe avariée.

 

Croyez-moi, si en ouvrant la Tribune de Genève, par exemple, parce que Le Matin, c'est bientôt fini, il y avait une liste des bistrots pris en flagrant délit de servir de la nourriture non conforme aux normes genevoises ou helvétiques, il ne serait plus nécessaire de fermer ces établissements, ils se videraient d'eux-mêmes!

 

Les belles sorties sur notre télévision romande:

 

De Philippe von Burg, journaliste RTS deux: - le penalty est plus qu'évident, je ne peux pas comprendre que l'arbitre revienne sur sa décision! L'évidence est une certitude absolue, et à l'absolu, il n'y a pas de plus ou de moins.

 

De Pascal Droz, commentateur RTS: - le gardien belge Courtois essaie de jouer court, mais il joue long! Et oui, on ne fait pas toujours comme on vent en football!

De Léonard Thurre, consultant RTS: - c'est différent, l'élimination directe, c'est différent. Ouais, on avait compris du premier coup...

 

Ah, encore à propos Coupe du Monde de football 2018 en Russie, le "fair-play", soit le nombre de cartons jaunes distribués a servi à départager des équipes pour la qualification aux huitièmes de finales. Une bonne idée...

 

Ainsi donc dans le projet de nouvelle loi sur l'AVS par le Conseiller fédéral Berset, les femmes devront bosser jusqu’à 65 ans, comme les hommes. Du côté parité, c'est une décision correcte, puisque les femmes sollicitent depuis des décennies l'égalité entre hommes et femmes. En ce qui me concerne, j'aurais fait une fleur aux dames qui ont donné naissance à un enfant en leur accordant une année ou six mois de moins de travail par enfant conçu, par exemple. Toutefois avec une limite supérieure, parce qu'il y aurait certainement des exagérations. Je ne citerai pas ici l'exemple de la France ou certains parents n'ont plus besoin de travailler tellement ils reçoivent d'indemnités et de subsides pour leurs très nombreux enfants...

 

J'aime bien les Belges, parce qu'ils sont un peu dans la même configuration linguistique que nous. Ils parlent le flamand, le français et aussi un peu l'allemand dans une partie de la Belgique et quand on leur pose une question, ils répondent en anglais. Vive

l’espéranto...

 

Sur ce, belle fin de semaine à tous...

 

DAZ alias Daniel Zurcher

29 juin 2018

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.