04/07/2018

No 185

Les ECHOS de DAZ # 185

 

La confiance n'exclut pas le contrôle! (Lénine)

 

Il avait été promis que je ne vous casserais pas trop les pieds avec cette Coupe du Monde de football 2018 en Russie, mais avec l'élimination de la Suisse, j'ai bien droit à quelques rodomontades.

 

1/Quand on observe les joueurs suisses (pour autant qu'ils le soient) ne pas chanter l'hymne national (sauf deux) lors de la présentation des équipes, il ne faut pas s'étonner que l'Helvétie perde, ensuite. Avez-vous vu et entendu les Anglais chanter? Regardez à la prochaine occasion les Français, et vous aurez tout compris...

 

2/Quand on pense en entrant sur le terrain qu'on va taper les "moyens" Suédois qui n'ont pas de stars dans leur équipe depuis le départ de Zlatan Ibrahimovic (ce qui leur fit un grand bien, par ailleurs), on ne peut pas gagner. Il n'y a rien de pire que ce que les anglophiles appellent "overconfidence" pour nous "abus de confiance"! Confiant, oui, trop, non!

 

 

3/Quand on joue en hauteur face à une équipe où le plus petit doit mesurer au moins cent quatre vingts centimètres et les plus grands frisent les 2 mètres, on n'arrivera jamais à marquer un but. Que personne n'ait dit de jouer au sol m'étonnera! C'est pourtant simple à comprendre, non...

 

4/Quand on joue lentement au football, on est toujours dépassé par l'adversaire. La vitesse dans ce sport est devenue un atout majeur.

 

5/Quand on fait une mauvaise passe toutes les deux passes, on ne peut pas gagner.

 

6/Quand on n'a pas la pêche, la volonté de gagner et qu'on joue de façon médiocre, même contre la Suède, on perd.

 

La Suisse a raté sa rencontre, on n'a rien vu, pas de coup d'éclat, pas de coup de tonnerre rien, absolument rien. C'était donc: - circulez, il n'y a plus rien à voir et on rentre à la maison. Et ça sera tout sur ce chapitre.

 

 

 

Les belles sorties sur les télévisions. D'Alexandre Comisetti, consultant rébarbatif de e la RTS deux: - l'arbitre est sur le terrain et il voit aussi! Ben encore heureux qu'il voit...

 

De David Lemos: - ils ont déjà fait 4 changements et voilà qu'ils changent encore. Ah non, mais c'est juste, je n'avais pas vu le 3ème changement, désolé! Alors, cher journaliste reporter, quand on ne voit pas un changement qui dure une minute ou plus, on ne critique pas l'arbitre qui n’aurait pas vu une scène d'un dixième de seconde!

 

Au niveau des pronostics pour ces huitièmes de finales, j'en ai eu 4 sur 8 de bons. 50%, ça n'est pas si mal. Mais je me rattraperai demain avec les pronostics des quarts.

 

Sur ce, belle continuation et pas de match de football pendant 2 jours.

 

DAZ alias Daniel Zurcher

04 juillet 2018

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.