28/08/2018

No 240

Les ECHOS de DAZ # 240

 

A chacun sa tâche et les vaches seront bien gardées! (Jean-Pierre Claris de Florian)

 

Le spécisme ou serait-ce l'antispécisme est devenu à la mode. Son origine est trop ancienne et sa signification trop compliquée pour que je me lance dans des considérations idéologiques. Mais c'est devenu en quelque sorte une tendance qui voudrait que l'on ne mange plus la viande des animaux.

Que les véganes ou les végétariens, les spécistes ou antispécistes (je n'ai jamais su) fassent comme ils veulent, mais qu'ils foutent la paix à ceux qui ont décidé ou ont besoin de manger de la viande. Que chacun s'occupe de lui-même et tout ira bien!

 

Une autre tendance stupide et qui devient à la mode voudrait que l'on supprime les téléphones portables aux écoliers et autres collégiens. Que l'on interdise les communications, les courriels et les "sms" ou les textos en français dans le texte est tout à fait normal puisque ça dérangerait le classe. Mais qu'on les interdise la récréation, à la pause, dans les cafeterias ou encore sur le chemin de l'école, c'est rétrograde. Il me souvient du temps où à l'école et au collège les machines à calculer étaient interdites, ou alors obligatoires pour certaines leçons de mathématiques ou de logarithmes et maintenant, qui vivrait encore sans une calculatrice? Il faut vivre avec son temps et interdire la modernité est un non-sens. Certes, il est vrai que le calcul mental a pratiquement disparu des connaissances générales des gens et pas plus tard que l'autre jour, un serveur a du sortir sa machine à compter pour savoir combien faisaient 2 x CHF 3.90? Au moins avec sa calculatrice, il a trouvé CHF 7.80...

 

S'il y a un endroit où l'on devrait interdire les communications téléphoniques, c'est bien dans les Transports publics. Il existe une catégorie de gens qui gueulent dans leur portable pour ne rien dire et qui dérangent tout le compartiment. On a fait empêcher les musiciens dans les TPG, on pourrait faire de même avec les communications téléphoniques...

 

 

Selon l’art. 56A du Règlement d’application de la Loi sur les constructions et les installations diverses, les embrasures en façades (vitrages, cadres de fenêtres, caissons de stores, etc.) donnant sur des locaux chauffés des constructions existantes doivent 'être mises en conformité lorsque leur coefficient de transmission thermique U dépasse 3,0 W/m²K. Ces mesures sont prises pour éviter des perditions de chaleur dans les immeubles, mais bizarrement, en hiver, la moitié des gens dorment dans leur chambre à coucher avec la fenêtre ouverte et le chauffage enclenché juste en dessous. Cherchez l'erreur...

 

DAZ alias Daniel Zurcher

28 août 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.