15/09/2018

No 258

Les ECHOS de DAZ # 258

 

En matière d'enchères, il faut toujours payer pour apprendre! (Julien Cohen)



TPG et handicapés:

Pratiquement tous les bus des Transports Publics Genevois, sauf les anciens modèles qui ne servent qu'aux heures de pointe, sont équipés, sur la deuxième porte, d'une rampe amovible permettant aux handicapés en chaise roulante de monter et de descendre plus facilement. D'ailleurs, sur le site des TPG, il est mentionné, par pictogramme, pour chaque course, s'il y a cette rampe d'accès. Arrêt Colladon où j'attends le bus, arrive un fauteuil roulant électrique, immense et lourd avec un quidam lourd et immense dessus ou dedans, c'est selon. Ayant consulté l'horaire sur mon portable (et oui, les portables, ça sert aussi à ça) juste avant, je signale au passager de la chaise roulante que le bus qui viendra dans 2 minutes ne sera pas équipé pour les handicapés. Le gars me dit: - ça m'est égal. Le bus arrive, le mec à la chaise roulante tente d'entrer dans le bus, mais comme c'est un vieux modèle des TPG, sans rampe, il n'y arrive pas. Au contraire, il se prend les roues avant dans l'interstice entre le trottoir et le bus et n'arrive plus à manœuvrer. Le machiniste du bus sort alors pour voir, mais il n'était pas sensé le faire puisque son bus n'est pas spécial "fauteuil roulant" J'assiste donc à la scène et ne pouvant me retenir, je déclare tout de même au tordu: - ça vous est toujours égal? Il me regarde alors et répond: - les TPG, c'est de la merde! Là je me suis retenu de lui dire, en ce cas, la merde, c'est plutôt vous, mais on n'appuie pas sur la tête d'un gars qui coule... Puis il a fallu 5 personnes, tous passagers du bus pour aider le chaise roulante et son passager à monter dans le bus. Bref, il y a des cons partout comme disait le Général de Gaulle, y compris chez lés handicapés...

Les Echos d'hier ont fait couler pas mal d'encre. Ainsi un lecteur et ami du Sud précise: - chaque fois qu’apparaît Sophie Davant, je zappe vers une autre chaîne. Et oui, on aime ou on n'aime pas l'omniprésente présentatrice de France 2. Puis : - je déteste l'arrogance de Jean-Claude Junker, qui se croit le roi de l’Europe. La Suisse n’a pas à se soumettre à son chantage. C'est un luxembourgeois, pays encore plus petit que le notre, alors il se prend pour Dieu le Père... Et enfin: - tout comme les Suisses-Alémaniques, les Anglo-saxons adoptent aussi des diminutifs pour les prénoms; deux exemples, d’abord William Jefferson Blythe Clinton se faisait appeler Bill Clinton. Henri de Sussex, né Henry de Galles, se fait appeler Harry. Et il y a plein d’autres exemples! Il a tout juste l'ami, à quoi bon donner 5 prénoms à un enfant alors qu'on n'utilise généralement que le raccourci du premier.

05-23, non 04-22

Peu de gens le savent, mais la seule piste en dur de l'aéroport international de Genève Cointrin s'intitulait 05-23, soit 050° dans un sens et 230°dans l'autre à lire sur les instruments. La piste de l’aéroport a changé de numéro le 13 septembre 2018 pour devenir 04/22, suite au déplacement du nord magnétique  qui indique donc une direction 224/44, dont les dizaines forment les numéros 22 et 04. C’est le premier changement de ce type à Genève, qui aura vécu jusqu’ici la 05/23 depuis 1919, soit 99 ans si le compte est juste. Tout fout le camp!

 

Maudit Maudet

On ne va pas encore en ajouter, bien d'autres s'en sont chargés, mais quand on enlève à un Conseiller d’État, la présidence du Conseil, la Police et l'Aéroport, il ne doit plus lui rester grand-chose! Dommage, non!

 

DAZ alias Daniel Zurcher

15 septembre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.