24/09/2018

No 267

Les ECHOS de DAZ # 267

 

On ne peut pas savoir où l'on va si on ne sait pas d'où l'on vient! (Jean Marc)

 

Note à la Direction générale des Transports Publics Genevois avec copie au président du département de la mobilité de la République et Canton de Genève.

Comme vous le savez certainement, du moins, c'est à espérer, les bus des grandes lignes n'arrivent souvent pas à tenir l'horaire tel que la cadence le prévoit.

Il y a trop de circulation à Genève et surtout pas assez d'itinéraires ou de voies réservés au bus. Il s'ensuit donc souvent, que 2 ou 3 trolleybus ou autobus se suivent, et pas plus tard que vendredi passé. sur la ligne # 3 en direction de Gardiol, il y avait 6 bus qui se suivaient.

Et dans ces cas là, généralement, le premier bus de la série est arc hi-bondé et les passagers ressemblent plus à des sardines en boîtes qu'à des transportés confortablement.

Le deuxième bus est alors pratiquement vide et les suivants le sont complètement .

Certes, les gens malins, rares dans ce domaine, qui savent consulter l'application des TPG sont au courant, mais la plupart des utilisateurs des TPG ne savent même pas qu'il existe une application donnant les temps de passage à la minute, et pourtant ils ont quasiment tous un portable.

Qui plus est, l'application des TPG ne fonctionne pas toujours correctement en fonction de l'endroit où l'on se trouve.

Et quand on descend enfin du bus archi plein et qu'on constate qu'il y en a deux qui suivent, vides, on se sent frustré pour ne pas dire plus.

Si mes informations sont correctes, la centrale des TPG peut correspondre avec n'importe quel machiniste de n'importe quel véhicule. Alors pourquoi la centrale ne dit elle pas au conducteur du premier bus d'informer ses passagers potentiels qu'il y en a encore un ou deux qui suivent à 10 secondes et que ceux-ci sont vides.

On pourrait aussi penser à un système d'information aux arrêts des bus par tableau optique lisible et mieux que certains qui existent déjà, ou mieux encore par haut-parleur qui indiquerait aux passagers concernés et désireux de pénétrer dans un bus arc hi-bourrés: - attendez 20 sondes, un deuxième bus vide suit celui-là, par exemple.

Les édiles et les conseillers de tous genres veulent que le peuple laisse sa bagnole à la maison et utilise les transports publics, mais il faudrait faire des efforts dans ce sens.

Les TPG engagent des millions de francs pour lutter contre la resquille détestable, mais ils devraient aussi améliorer les systèmes d'informations.

Merci pour les passagers.

DAZ alias Daniel Zurcher

24 septembre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

23/09/2018

No 266

Les ECHOS de DAZ # 266

 

A l'automne les arbres font des strip-teases pour faire pousser les champignons. (Patrick Sébastien)

 

Si vous ne savez pas que faire un jour d'automne, il existe maintenant un cours pour aiguiser les couteaux... Et oui, toit s'apprend!

 

La présidente du Rassemblement National, Madame Marine Le Pen a été convoquée par la Justice pour une expertise psychiatrique, suite à une parution d'un commentaire sur un site internet. Si la Justice se met à convoquer pour des expertises psychiatriques tous les politiciens qui écrivent sur Internet ou les réseaux sociaux, il y aura fort à faire au niveau des docteurs ès folie...

 

Ai du traverser Genève du Nord-Ouest au Sud-Est vendredi passé sur le coup des 17h00. C'est l'horreur. Les transports publics ne sont pas à l'heure et si on observe l'application des TPG, il y a des données qui sont en rouge signifiant: attention délai probable. Finalement arrivent 3 bus # 3 les uns derrière les autres, mais comme personne ne sait qu'il y en a trois qui se suivent, les passagers s'entassent tous dans le premier et ça devient le Bronx. La circulation automobile est également, elle aussi, complètement bloquée à tous les ronds-points et les carrefours. Les cyclistes roulent sur les trottoirs, comme d'habitude, les piétons traversent quand c'est rouge pour eux, et les deux roues motorisés font n'importe quoi, mais surtout du gymkhana et des dépassements dangereux et serrés. Alors Genève devient saturée et pour faire Le Petit-Saconnex – Veyrier, il faut une heure et 35 minutes en transport public. Je suis prêt à parier qu'en voiture, il en aurait fallu tout autant ou presque. Et tout ceci parce que les édiles et les soi-disant ingénieurs ès circulation qui s'occupent de la mobilité, ou en l'occurrence de l'immobilité ou du trafic sont des incapables qui ne doivent jamais circuler aux heures de pointe dans notre ville incirculable. C'est à ces gens-là qu'il faudrait donner des cours...

 

Reçu d'un ami du Sud lecteur des Echos: - lu sur l'étiquette d'un vêtement pour gamin fabriqué en Chine un avertissement hallucinant.: retirer l'enfant avant de laver le vêtement! On ne saurait être plus prudent! Pour ceux qui auraient des doutes sur la véracité de l'étiquette, je possède la photo.

 

Sur ce, excellent dimanche à tous et beau début d'automne!

 

DAZ alias Daniel Zurcher

23 septembre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

22/09/2018

No 265

Les ECHOS de DAZ # 265

 

L'automne, c'est le post scriptum du soleil! (Pierre Veron)

 

Et oui, demain, l'automne commence à 01h54 et 5 secondes. Et dans cent jours, on sera déjà en 2019. Mon Dieu comme le temps passe disent certains, et le bon Dieu de répondre, comme les gens passent!

 

La diatribe sur les deux roues circulant sur les voies des bus a été l'objet de quelques remarques dont une d'une fidèle lectrice et néanmoins amie du Sud: - de toute façon ce n'était autorisé que sur 2 tronçons. ce n'était pas une bonne solution non plus, les 2 roues emm... les bus. Donc, c'était, c'est et sera toujours l'anarchie. Oui, et surtout un bon moyen à la maréchaussée de faire du fric facilement en distribuant des contraventions qui rapportent bien plus que celles qu'on devrait infliger aux milliers de piétons qui passent tous les jours au "rouge" sur les passages protégés...

 

Le Conseiller d’État Pierre Maudet renonce aussi à la présidence de la Conférence suisse des directeurs de justice et police. Décidément, il ne va plus lui rester grand chose... D'homme totalement surchargé, il a devenir sous occupé...

 

A propos des bruits couverts ou de la visibilité, d'un lecteur du Sud: - lors du sommet informel de Salzbourg, la première ministre britannique Theresa May place les négociations avec l'Union européenne comme étant dans une impasse. C'est ce qu'on appelle de la visibilité. Le bruit émanant de cette déclaration timide recouvre ou cache le fait qu'elle est épaulée par trois partenaires tout-puissants et décisifs lors des pourparlers concernant le "Brexit".  Ils s'appellent: ROYAL NAVY, BRITISH ARMY et ROYAL AIR FORCE! À bon entendeur...

 

Pendant quinze jours on a entendu parler, un peu partout, du renouveau du Genève Servette Hockey Club qui allait tout bouffer et terminer haut la main dans les premiers. Et bien, pour leur première rencontre hier soir contre EHC Biel/Bienne, ils ont mordu la glace par 3 à 0. Comme quoi les journalistes dits sportifs racontent des histoires, comme les autres, d'ailleurs...

 

Sur ce, excellente fin de semaine.

 

DAZ alias Daniel Zurcher

22 septembre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |