02/10/2018

No 275

 

Les ECHOS de DAZ # 275

 

Je ne suis pas vieux, je suis âgé, ça n'est pas la même chose! (Charles Aznavour)

 

...et maintenant, il est mort. Tout fout le camp!

 

On fait de terribles économies au profit du néant. (Achuille Chavée)

 

Quand on doit mettre la lumière chez soi à dix heures du matin pour y voir clair, c'est qu'on est bien dans l'automne et que l'hiver se profile au loin. Élémentaire, non!

 

C'est l'histoire du beurrier acheté il y a quelques années chez un géant orange dont la première syllabe est Mi et la finale gros. Lors de l'achat, j'avais été surpris par la notice de garantie qui précisait en toutes lettres: - garantie à vie! (Il n'était pas précisé s'il s'agissait de ma vie ou de celle du beurrier). Méticuleux, je déposais ledit garant et le ticket y relatif dans un classeur destiné à cet effet, comme on dit généralement dans la bureaucratie. Il y a quelques jours, le couvercle dudit beurrier était cassé pour je ne sais quelles raisons. Me souvenant de l'offre mirobolante d'assurance dudit beurrier, je retrouvai la garantie, bien classée et me rendis au service dit du client chez le géant de la distribution. Sur présentation du couvercle, de la garantie et du ticket d'achat, la préposée me dit d'emblée: - mais vous l'avez laissé tomber? Je répondis que je ne savais pas attendu que je ne suis pas toujours le seul à utiliser du beurre dans ma cuisine, mais que la garantie était valable à vie. Elle fit alors appel à un chef de rayon qui me tint à peu près les mêmes propos et consentit finalement à faire parvenir l'objet à son constructeur pour voir ce qu'il en pensait, non sans m'avoir demandé mes coordonnées postales, téléphoniques, etc, à l'instar de ce qui se passe dans un poste de police lorsque vous rapportez un objet perdu ou trouvé. Une dizaine de jours plus tard, le facteur sonna à ma porte et me tendit un paquet d'au moins 200 grammes. Lisant le nom de l'expéditeur, je me dis que Migros avait fait fonctionner la garantie et m'envoyait un nouveau beurrier. J'ouvris donc le colis emballé comme une douzaine d’œufs avec de nombreuses précautions en plastic plein de petites bulles et qui am,use les enfants quand ils les percent et carton mâché pour y découvrir, ô bonheur, le vieux beurrier cassé. Il y avait une lettre d'explication de deux pages stipulant que ledit couvercle était tombé et que la garantie ne valait pas pour la mauvaise utilisation du beurrier mais uniquement pour des défauts de constructions, une malformation ou encore une déformation due au froid. Bref, une babillarde signée à deux qui a du coûter au moins une heure de travail à une secrétaire et une demi-heure pour la relecture par deux directeurs. Le timbre de la poste sur l'envoi en priority était de CHF 9.00. Ah, j'ai oublié de vous dire, le beurrier identique est toujours en vente à Migros au prix de CHF 5.95. Ça s'appelle un excellent service à la clientèle Migros dont le slogan actuel est: - La Migros vous appartient!

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

02 octobre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.