09/10/2018

No 282

 

Les ECHOS de DAZ # 282

 

Il y a deux sortes de chauffeurs de taxi, ceux qui puent le tabac et ceux qui vous empêchent de fumer! (Pierre Desproges)

 

Tabac: il me souvient selon mes "grandes" connaissances que le tabac se fume, se chique et se prise. Je connais, vois, sens de nombreux fumeurs qui empestent un peu partout par où ils passent. C'est courant. J'ai eu connu de vieux messieurs qui chiquaient quand j'étais jeune et j'en ai rencontré d'autres, lors de voyages dans des endroits quelque peu exotiques. Mais des gars qui prisaient, très rarement. Pas plus tard qu'hier, dans le bus des TPG No 3, depuis l'arrêt de la Servette, un jeune (18/20 balais) s'assied à mes côtés. Il a des ficelles dans les oreilles, jusque là rien d'anormal, sort son portable de sa poche, normal aussi, et puis de son autre poche, tire une petite boîte encore plus minuscule qu'une boîte d'allumettes. Le gars ouvre la boîte, dépose un truc genre poussière sur la vitre de son androïd et se met à renifler ledit produit, narine après narine, comme un éléphant qui se désaltère près d'une mare dans une oasis. D'habitude, les priseurs déposaient leur saloperie sur le dos du pouce, maintenant, plus classe ça se fait visiblement depuis la tablette du portable. Le mec a reniflé jusqu'à 3 arrêts plus avant avec délectation, bruit et quasi jouissance. Puis, il sortit un énorme mouchoir, du genre demi drap de lit et se mit à se moucher violemment et bruyamment, comme une éléphante qui appelle son petit, avec toujours la même délectation. Il est finalement descendu à l'arrêt "Tourelle" pour visiblement se rendre aux cours du Collège de Budé sis à deux pas. Il est interdit de fumer dans les TPG, mais il n'y a aucune indication concernant l'action de priser du tabac. Reste à espérer que le jeune a bien réussi sa rédaction du lundi après-midi. Tout fout le camp, mais parfois, ça revient...

 

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

09 octobre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.