09/11/2018

No 313

Les ECHOS de DAZ No 313

 

Les anniversaires ne valent que s'ils constituent des ponts jetés vers l'avenir. (Jacques Chirac)

 

Demain, certains pays vont fêter la fin de la grande guerre de 1914-1918 qui a fait 1'000 morts par jour! Et dans plusieurs pays, les guerres continuent. L'être humain n'apprendra donc jamais rien...

 

L'histoire étonnante et vraie de Simonetta Sommaruga d'hier, allant à pied à la Gare a suscité de nombreux commentaires:- on doit être le seul pays au monde où c'est possible pour une présidente d'aller prendre le train à pied, ou encore: - Barazzone aurait commandé une limousine... Il semblerait que ce soit aussi possible en Sandinavie! selon un autre lecteur et néanmoins ami.

 

Dans le fameux chapitre des frais exagérés des Conseillers administratifs de la Ville de Genève, une lectrice du Sud me communique que Manuel Tornare, le socialiste qui aurait battu tous les records, a été oublié sur la liste. Dont acte, alors!

 

A propos de la circulation à Genève et des récents griefs, un lecteur de l'Est précise: - en fait, la circulation à Genève est très bien organisée, et fonctionne très bien!

Le seule chose qui n’a pas été prévue, ce sont les pendulaires! Et oui, entre les Frontaliers et les Vaudois, ça fait du monde et des bagnoles...

 

Le bruit étant la plus grande pollution de ce bas monde, j'ai souvent rouspété contre les souffleuses à feuilles, ces appareils qui font autant de bruit qu'un vieil Antonov de l'ex URSS, à pleine charge, au décollage. Dans l'ensemble résidentiel où je demeure, le concierge et le jardinier en possèdent chacun une qui faisaient un boucan invraisemblable parce qu'elles fonctionnaient avec des moteurs thermiques. Mais pour éviter une rapide surdité des locataires, la régie s'est procuré une souffleuse à feuilles de type électrique qui fait moins de bruit qu'un sèche-cheveux. Bravo et merci!

 

Toujours au même endroit, le jardinier qui se donne une peine de fou pour garnir de fleurs les vasques et les jardinières à cet effet a du couvrir ces dernières avec des treillis, parce que les pigeons que je déteste et les corneilles que j'aime bien viennent bouffer ces plantes. On ne voit donc plus les fleurs... Dommage! Il faut savoir choisir entre la beauté et la nourriture des animaux. C'est la vie!

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

09 novembre 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.