10/11/2018

No 314

Les ECHOS de DAZ No 314

 

Rien que de la musique, pas d'option! (dernier "jingle" bien trouvé d'Option Musique de la RTS)

 

Habiter près d'une mosquée, c'est assez tranquille, sauf après le coucher du soleil pendant le ramadan qui ne dure heureusement que 28 jours ou quelque chose comme ça; sauf les mercredis après-midi où les mères et les mémés de petits musulmans amènent leur progéniture en voiture pour l'école coranique ou quelque chose comme ça; sauf les mercredis soir où les chauffeurs de taxis viennent pour une prière spéciale ou quelque chose comme ça parce qu'ils perdraient trop d'argent en venant le vendredi comme les autres, et croyez-moi, le 90% des conducteurs de taxis à Genève doit être musulmans, au vu du nombre de taxis se trouvant dans le quartier les mercredis soir; et sauf les vendredis de 12h45 à 13h15 pour la grande prière, ou quelque chose comme ça.

 

Là c'est le Bronx, mais le mot bordel irait tout aussi bien tellement il y a de monde, de scooters stationnés sur les trottoirs, de bagnoles parquées sur les passages pour piétons, des bus des TPG arc hi-bondés avec aucun passager qui paye son billet et les TPG ne peuvent pas faire de contrôle, le risque d'émeute étant trop important.

 

Il y a parfois tellement de monde que le quartier est bloqué et que la circulation ne se fait plus au chemin Colladon. La Police ne vient plus parce qu'elle ne veut pas d'émeute non plus et préfère envoyer des pandores noirs au look de robocop pendant les rencontres de hockey sur glace aux Vernets, quand le CP Berne est le la partie ou encore le HC Fribourg Gottéron, sous prétexte que là, en cas de nécessité, la matraque peut être utilisée.

 

Mais devant une mosquée, ça ferait désordre. Il ne demeure alors que seulement 2 ou 3 gardes municipaux qui ont le courage de passer, mais quand ils voient l'ampleur de la foule, ils préfèrent visionner les faits derrière un taillis ou un fourré. On peut d'ailleurs les comprendre, que voudriez qu'ils fissent contre 5'000, sinon qu'ils mourussent (j'adore les imparfaits du subjonctif) comme aurait dit Jean-Baptiste Poquelin, alias Molière ou quelque chose comme ça.

 

Or, donc, les habitants du quartier qui connaissent bien la situation ces moments-là désertent le coin et c'est fort intelligent de leur part. Mais finalement, tout ceci n'est pas grave sauf que les édiles qui ont autorisé la construction de la Mosquée de Genève avant 1978, date de l'inauguration, avaient cru, qu'il n'y aurait que 10 ou 15 musulmans qui passeraient par là les vendredis et n'ont pas su prévoir, comme d' habitude l'évolution.

 

Il n'y a par ailleurs aucun édile à Genève qui a réussi à prévoir l'évolution de cette belle ville, sauf peut-être l'architecte ou l'ingénieur qui a placé la Plaine de Plainpalais pour une exposition ou quelque chose comme ça, ou encore Monsieur Butin qui a payé son pont...

 

Les TPG n'ont pas encore compris non plus que le vendredi, la ligne 3 devrait être doublée ou triplée entre midi et 14h00, parce que si par hasard, vous aviez besoin d'emprunter cette ligne à ce moment-là, vous êtes mort à coup sûr, ou alors du moins écrasé comme une sardine dans sa boîte,et sans huile.

 

Finalement, le plus drôle de l'histoire, parce qu'il faut parfois savoir rester drôle, c'est, étant placé au premier plan, de voir les fidèles qui arrivent en retard et qui utilisent subrepticement les entrées pour les dames sises à l'arrière de la Mosquée, pour ne point se faire remarquer. C'est aussi de voir ceux qui partent avant, et croyez-moi, il y en a, et qui se sont placés tout derrière en arrivant dans l'édifice, parce que si vous êtes devant et que vous devez partir avant, vous êtes aussi mort à coup sûr. Ceci peut nous faire dire qu'il y a des faux-culs dans toutes les religions, et même chez lés agnostiques.

 

Enfin, si vous passez devant le chemin Colladon un vendredi entre 12h45 et 13h15, ça sent tellement des pieds que ou vous rebroussez chemin ou vous vous mettez à courir. Et comme disait un quidam du coin: - j'ai passé une fois dans un vestiaire d'une équipe de hockey sur glace, après une rencontre, ben c'était du parfum par rapport à la devanture d'une mosquée pendant la grande prière ou quelque chose comme ça.

 

Sur ce, excellente fin de semaine.

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

10 novembre 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.