13/11/2018

No 317

Les ECHOS de DAZ No 317

 

C'est toujours un plaisir extrême de voir la pluie se mêler à une cérémonie officielle de politiques et d'hommes d'état, parce que la pluie est encore un des rares phénomènes que les édiles ne peuvent pas empêcher ni magouiller! (DAZ)

 

Je ne peux m'empêcher de revenir sur les manifestations diverses concernant le centenaire de l'Armistice.

 

Le président Emmanuel Macron ne sait pas marcher au son de la musique et il ne balance pas ses bras tant et si bien qu'on a l'impression de voir une marionnette avancer. Tout le monde n'a pas fait du service militaire...

 

Il a tout de même réussi à laisser sa femme, toute seul, un instant... C'est vrai qu'en rendant les honneurs à des militaires, on ne peut pas se promener avec Brigitte et encore lui donner la main. La France a-t-elle élu un couple présidentiel ou un président?

 

Il faut reconnaître qu'en matière d'organisation de cérémonies civiles et militaires, les Français, ou disons tous ceux qui ont affaire avec, sont excellents, sauf le mec de la sonorisation. Avoir 2 micros et aucun qui fonctionne, ça va coûter cher à ce responsable... Normalement, on fait des essais avant!

 

Les commentaires sur France 2 par le consultant militaire Pierre Servent ont été excellents, comme d'habitude. C'est vrai que ça nous change d'avec les consultants sportifs de RTS...

 

Il y avait 72 ou 73 chefs d'état ou de gouvernement, tous ont réussi à prendre des autocars pour aller de l’Élysée à l'Arc de Triomphe, sauf deux, Trump et Poutine. Dans la vie, il y a ceux qui jouent à être les premiers, ces deux-là voulaient être les derniers à arriver...

 

 

Ce qui demeure étonnant, c'est que deux nations se sont foutues sur la gueule pendant près de 5 ans avec chacune 1,5 millions de tués et que cent ans après on en est presque fier. Si on avait signé l'armistice le premier jour, on en aurait épargner des vies.

 

Et pendant ce temps, par exemple au Yémen, la guerre se poursuit et on a déjà dépassé les 10'000 morts. Et dans cent ans, on fera des commémorations...

 

Macron a affirmé lors de son long discours: - toute une jeunesse accepta de mourir pour la guerre en 1914/1918. Je ne suis pas certain qu'ils avaient tous accepté de mourir de gaieté de cœur pour des généraux qui eux étaient bien protégés. Mais maintenant, c'est un peu tard pour leur demander leur avis...

 

 

J'ai souvent entendu et même écouté le Boléro de Ravel. Qu'est-ce que ça fait du bien quand ça s'arrête. Et Donald Trump et Vladimir Poutine seront d'accord avec moi, même si ce fut un russe qui dirigea l'orchestre...

 

Il était étonnant de constater que tous ces édiles ont eu recours à un parapluie parce qu'il tombait 3 gouttes pour se rendre à une cérémonie du souvenir ou des millions de soldats ont reçu des milliards d'obus sur le gueule, pendant 5 ans, sans parapluie... Ah selon que vous êtes édiles ou troufions...

 

Et pendant ce temps là, nos militaires haut gradés à nous, se baladaient avec leurs épouses en hélicoptères Super-Puma des Forces aériennes helvétiques pour aller faire du golf, ruper super et boire des ballons... Cherchez l'erreur!

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

13 novembre 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.