No 325

 

Les ECHOS de DAZ No 325

 

Il est plus facile de copier que de penser, c'est ce qui fait la mode! (Wallace Stevens)

 

Aux Etats-Unis d'Amérique il existe un jour spécial qui s'intitule "Black Friday" ou vendredi noir en français dans le texte qui est disposé sur le calendrier le lendemain de "Tnanksgiving Day" ou Journée de grâce, fêtée dans toutes les Amériques le 4ème jeudi de novembre. Le vendredi noir est en fait une journée où les commerçants offrent des rabais généralement substantiels pouvant aller jusqu'à 50%. Mais évidemment comme la concurrence cherche toujours toutes les combines pour être plus compétitive, certains marchands ont élargi les rabais à plusieurs jours. Les Suisses et les Français qui n'ont rien à voir avec ce "Black Friday" et encore moins avec le "Thanksgiving Day" se sont bien évidemment emparés de l'occasion de telles sortes que sur certaines publicités helvétiques, on peut lire: - chez YXZ, c'est "Black Friday toute l'année... Le fric, toujours le fric, et copier les Ricains, toujours copier les Ricains...

 

D'habitude, je n'aime pas les très bonnes chansons quand elles sont reprises par un chanteur ou parfois une chanteuse quelques décennies plus tard. Il y a toutefois certaines exceptions dont celle de "Paris s'éveille" de Jacques Dutronc reprise par An Pierlé. Un délice!

 

A propos de la victoire helvétique en football face à la Belgique, un lecteur et néanmoins ami de l'Est précise: - en ce qui me concerne, j’ai arrêté ma télévision  après un quart d'heure, le score étant de 0-2. A tort visiblement, comme il devait s'avérer par la suite. J’étais enchanté

d’apprendre plus tard qu’un miracle avait eu lieu dans cette belle ville de Suisse centrale. On ne peut pas dire que l'ami fut un bon supporter...

 

Le Comptoir e Lausanne ferme ses portes définitivement après 99 éditions. Santé! Décidément, tout fout le camp...

 

Le comité directeur du PLR a décidé de ne rien décider dans l'affaire dite Maudet! Il ne faut pas trop se mouiller, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver demain...

 

En revanche, au Japon, on décide plus rapidement. Carlos Ghosn, le CEO de Nissan,et accessoirement de Renault, ou serait-ce le contraire s'est fait arrêter et lourder séance tenante... Bon, avec ce qu'il gagne encore chez Renault, il n'a pas trop de soucis à se faire... Mais aux dernières nouvelles, il semblerait que Renault l'ait déjà remplacé. Là aussi, tout fout le camp!

 

 

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

21 novembre 2018

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.