22/11/2018

No 326

 

Les ECHOS de DAZ No 326

 

Il semblerait que Christophe Colomb fut le premier radical: - quand il est parti, il ne savait pas où il allait. Quand il est arrivé, il ne savait pas où il était, et de toutes façons, il s'en foutait, parce que ça n'est pas lui qui payait! (Cette citation n'est pas de Pierre Maudet)

 

Il vous souvient peut-être que le 4 août 2018, un Ju-52 s'était écrasé dans les Grisons faisant d'un seul coup 20 morts. Les causes de l'accident ne sont pas encore connues, officiellement du moins, et le rapport d'enquête n'est pas encore publié. Toutefois, les 2 appareils Ju-52 de Ju-Air sont désormais interdits de vol car l'inspection de l'épave a décelé des dommages structurels aux ailes qui ne pouvaient pas être mis en évidence lors des contrôles réguliers. Toutefois, ces défauts ne sont pas en lien avec l'accident. Comment se fait-il qu'on ne puisse pas déceler des défauts de structures lors d'une inspection?

 

TPG # 3, 21 novembre 2019, 17h15. J'attends le bus qui ne vient pas. Rien de nouveau jusque là. Je consulte l'application qui ne fonctionne pas non plus. Rien de nouveau non plus! Mais après quelques minutes, je m'inquiète et remarque un tout petit avis sur le côté de l'abribus: - cet arrêt est supprimé depuis le 21.11.2019 à 08h00 pendant 6 mois environ. Ben voyons...

 

Après quelques centaines de mètres de marche jusqu'au prochain arrêt, j'attrape enfin un bus No 3 direction Bel-Air. Une dame monte à l'arrêt Grand-Pré. Elle téléphone déjà, mais continue. Visiblement, elle est très fâchée et profère des menaces à son interlocuteur, qui, à l'écoute des termes utilisés, doit lui avoir fait une grosse vacherie. Ses dernières paroles sont: - tu vas voir en rentrant, c'est pas fini, sale con, et elle raccroche. La dame est debout devant une porte du convoi. Le bus arrive à Servette, la porte s'ouvre et devant la porte, 3 solides contrôleurs de billets des TPG. La dame veut descendre, mais les vigiles s'y opposent et demandent le billet à la passagère, ticket qu'elle n'a visiblement pas. Les 3 gaillards empoignent la bonne dame, la sortent manu military du bus, et une grande discussion s'enchaîne. Le bus repart. La dame n'en avait pas fini avec les emmerdements en cette fin d'après-midi... Il y a des jours comme ça!

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

22 novembre 2018

| Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

TPG # 3, 21 novembre 2019, 17h15.
Jolie nouvelle de SF

Écrit par : Pierre Jenni | 22/11/2018

Les commentaires sont fermés.