19/11/2018

No 323

 

Les ECHOS de DAZ No 323

 

Le bonheur, c'est comme une fleur. Tu le plantes et quelques temps plus tard, il t'offre un bouquet. Citation transmise par un ami du Sud)

 

Ayant été appelé à attendre sur la Place du Petit-Saconnex, j'ai voulu en profiter pour faire une opération sur un multimat d'une succursale d'une grande banque helvétique, voire mondiale qui commence par U et finit par S. Il y avait deux de ces machines dans le hall de la banque et les deux étaient occupées. Je décidai alors d'aller prendre un café dans la boulangerie-pâtisserie du même endroit, qui était ouverte, bizarrement, un samedi après-midi. 30 minutes plus tard, je retourne dans le hall de la même banque et les deux multimat(s) étaient toujours occupés, par les mêmes personnes qu'avant. Ou bien ces quidams n'avaient pas de chauffage chez eux et profitaient de la chaleur bancaire ou alors, elles avaient tellement de fric qu'elles ont mis du temps à le compter...

 

Puis, toujours en attente, je me suis dit que j'allais voir l'intérieur du Temple toujours sur la même place. Je ne suis pourtant pas un rat d'église, bien au contraire, mais tant qu'à attendre, autant essayer d'apprendre ou de voir quelque chose. Et bien la porte de l'église était fermée, un samedi après-midi sur le coup des 14 heures. Une église fermée, c'est comme une prison ouverte, ça ne sert à rien! (DAZ)

 

Au niveau des notes de frais, les fonctionnaires ne semblent pas être en retard. il semble même que ce sont les fonctionnaires militaires qui ont battu tous les records. Et leur chef s'excuse... Un peu facile comme système, surtout quand on sait qu'un colonel commandant de corps se fait bon an mal CHF 350'000.00, il pourrait payer ses frais lui-même! Finalement, en Suisse, il n'y a pas de corruption, ou peu ou prou, mais il y a des notes de frais un peu partout!

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

19 novembre 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

18/11/2018

No 322

Les ECHOS de DAZ No 322

 

Ça n'est pas parce qu'on ne voit pas les étoiles qu'on n'en a pas plein les yeux!

 

Message d'un ami et lecteur suisse vivant en France intitulé La chienlit. La France a vécu un “samedi noir” (1 mort et 400 blessés) suite au mécontentement populaire déclenché par la hausse constante du prix des carburants depuis de nombreux mois.

Le mécontentement populaire qui s’exprime grâce aux réseaux sociaux ne reflète qu’une situation qui perdure depuis longtemps.

Les gouvernements successifs ont fait  le choix de  privilégier la construction de véhicules fonctionnant au gazole et les marques (Peugeot, Citroën, Renaud) ont été largement subventionnées par l’état et le sont probablement toujours.

Sans parler du transport routier des marchandises, omni présent et qui encombre les routes. Le ferroutage est embryonnaire et aucun signe de développement n’est en vue.

Le gouvernement du président Macron veut se rendre populaire en supprimant ou diminuant certains impôts (sur le revenu pour les moins nantis, sur la fortune pour d’autres, la taxe d’habitation, etc.) alors il faut bien trouver d’autres solutions pour renflouer les caisses de l’état, et on augmente les taxes sur les carburants.

Il faut aussi manifester une volonté écologique en incitant les consommateurs à changer leur voiture diesel pour un véhicule fonctionnant à l’essence sans plomb, hybride ou électrique. Mais cela va prendre plusieurs décennies et pour ceux qui sont payés au SMIC c’est impossible!

La France étant une démocratie où le peuple ne peut s’exprimer que par ses élus, dans certaines circonstances, “la vox populi” exprime son mécontentement et bien évidemment mélange tout, prix du carburant, retraites, pouvoir d’achat, emploi, chômage, etc.

C’était mon “coup de gueule du jour!

 

Entendu hier, sur Option Musique, le dernier hit ou tube du chanteur suisse, apparemment, Gaétan, intitulé "Chope la banane". Je n'ai pas compté, mais il doit répéter ces trois mots au moins 50 fois en 3 minutes. La musique, parfois c'est beau, mais ça peut aussi être débile...

 

En Californie, les derniers incendies ont causé la mort de 71 personnes et la disparition d'environ un milliers d'autres.

Comment se fait-il que le pays soi-disant le meilleur du monde dans tous les domaines ne soit pas foutu d'aménager et d'entretenir ses forêts pour qu'elles ne brûlent pas, de faire poser des hydrants, là où ils seraient nécessaires et de mettre en place des systèmes anti-feux performants. A quoi bon vouloir jouer les grands dans le monde quand on n'est pas foutu d'éteindre un incendie chez soi?

 

Retour de flammes suite aux commentaires sur les trous dans les pantalons "jeans" des filles: - comment se fait-il qu'un malvoyant arrive à déceler des trous dans les pantalons? En réponse, ça n'est pas parce qu'on est déficient visuel qu'on ne voit plus rien du t(r)out... Le poulet aveugle trouve aussi son grain! (Proverbe français)

 

Et encore pour les pantalons troués d'une amie lectrice du Sud: - A propos des pantalons des jeunes, qui coûtent une fortune (pas les jeunes, mais les pantalons) et qui sont épouvantables, j'ai toujours envie de leur demander si ils ne veulent pas que je les raccommode. Je pense qu'ils se diraient que la "petite vieille" n'a rien compris à la mode, alors, je me tais. Hé, oui, parfois, il vaut mieux la boucler!

 

A propos des portables et des musulmans de la rubrique d'hier, un ami et néanmoins lecteur des Echos signale: - plus de portables que de musulmans? Peut-être!

Mais pour combien de temps encore?

Alors n’oublions pas la grande prière de dimanche! Malheureusement, en ce qui me concerne mon agnosticisme n'est pas compatible avec les religions...

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

18 novembre 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

17/11/2018

No 321

Les ECHOS de DAZ No 321

 

Le bottin mondain est en Angleterre le plus extraordinaire ouvrage de fiction! (Oscar Wilde)

 

Reçu hier Le "LocalGuide" 2018/2019 qui n'est autre que l'annuaire téléphonique ou le bottin. Rappelons-ici que c'est Sébastien Bottin, un administrateur qu

de quelque chose en France qui a créé le premier registre des noms et numéros. Quant au choix du nom suisse-français de LocalGuide, il a du être fait par un suisse-alémanique, puisqu'il est inversé. Guide local eût été préférable...

 

On peut encore ajouter que cet annuaire ne sert plus à grand chose sinon de mettre l'ancien toutes les années à la récupération. Avec internet, vous trouvez tout et tout de suite.

 

Assisté, comme presque tous les vendredis à la sortie de la grande prière musulmane de la Mosquée de Genève. Ca n'est pas vraiment que j'y tienne, mais les circonstances de proximité le font ainsi. Pour autant que j'ai pu le voir attentivement, j'ai constaté qu'un musulman sur 3 allume une clope en sortant de l'édifice, juste après avoir remis ses pompes ce qui représente du 33% et que 4 sur 5 sortent de leur poche, parfois avec difficulté, parce que s'ils ont revêtu une djellaba sur leur costume, c'est pas fastoche, leur téléphone portable qu'il est bien évidemment interdit d'utiliser dans le bâtiment. C'est d'ailleurs ainsi que commence les grandes prières du vendredis: - Allah inch Allah, éteignez vos portables! Le phénomène représente donc du 80% avec une marge d'erreur de 3,6% comme diraient les instances de statistiques avant les élections ou les votations. Et pourtant, en sortant, le muezzin ou serait-ce plutôt l'imam ne dit pas: - vous pouvez rallumez vos portable. Pour l'instant, il y a encore plus de portables que de musulmans dans ce bas monde...

 

Si ma vision le permet encore, j'ai cru comprendre que la mode des jeunes actuellement était, entre autres, d'avoir des trous dans les pantalons, particulièrement sur les "jeans", et à la hauteur des genoux. Oui, c'est juste, tous les mots se terminant en ou prennent un "s" au pluriel sauf: chou, bijou, joujou, genou, caillou, hibou et pou, qui prennent un "x". Souvenir, souvenir: Mon chien qui s'appelle Cajou n'a pas de pluriel, lui... Bref, l'autre jour, dans le bus # 3 qui amène les écoliers, les collégiens et encore les étudiants aux collèges de Budé ou André Chavannes, les trous dans les pantalons étaient fort nombreux. Une jeune fille qui avait deux trous, dans les pantalons, bien entendu, a laissé tomber son cartable en voulant se lever tant et si bien qu'elle a du se baisser pour le récupérer. L'opération ne fut pas totalement fructueuse, puisque lors de l'abaissement, le jean, au niveau des fesses, a décidé de faire un troisième trou sans ne rien demander à personne. L'ampleur de ce 3ème trou devait correspondre à la totalité des deux autres tant et si bien que ça n'était pas de la peau qui apparaissait, mais un slip de couleur noire, la couleur que je vois le mieux dans mon état visionnaire. Et un jeune quidam qui avait vu la scène aussi bien que moi d'ajouter à l'incident: - ben dis donc Nathalie, t'as un trou de plus maintenant... Auparavant, pour les "strip-tease", il fallait aller dans les cabarets, maintenant, il y en a même dans les bus des TPG.

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

17 novembre 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |