02/12/2018

No 336

Les ECHOS de DAZ No 336

 

L'injustice appelle l'injustice; la violence engendre la violence! (Henri Lacordaire)

 

Reçu d'une lectrice du Sud et néanmoins amie qui mérite attention. A méditer:

Les demandeurs d'asile en Suisse reçoivent une aide sociale de CHF 56.00 par personne et par jour. Une conseillère nationale verte-libérale a déclaré que ce n’était pas digne d'un pays riche comme la Suisse de donner si peu lors d'un assez récent débat au Palais Fédéral concernant le droit d'asile. Visiblement, certains parlementaires n'ont aucune idée de la rente AVS que reçoit un Suisse.

La rente maximale AVS pour un couple est de CHF 41'760.00 par année. Calculez vous-même: cette somme divisée par 12 mois, puis par 30 jours et par deux personnes donne exactement CHF 58.00 par personne par jour. OK, cela fait CHF 2.00 de plus qu’un demandeur d'asile.

Le Suisse doit cependant encore payer sa caisse maladie, ses assurances, son loyer, ses habits et ses impôts! Les rentiers qui ont versé le moins à l'AVS reçoivent la rente minimale de CHF 27'840.00 par année, soit CHF 38.00 par jour. Ils ne deviennent pas criminels à cause de çà, bien qu'ils aient travaillé beaucoup et cotisé pas mal aussi pendant longtemps! Et maintenant on se demande combien de sympathie et de crédibilité reste vis-à-vis de nos politiciens, particulièrement ceux des verts libéraux.

Cette aide sociale aux demandeurs d'asile est une claque pour les rentiers qui ont travaillé et cotisé toute leur vie. Peut-être que les futurs pensionnés y penseront avant de glisser leur prochain bulletin de vote dans l’urne. Il est vrai qu'il y à matière à discuter...



J'ai rencontré une journaliste ès gastronomie qui ne savait pas faire la cuisine. Elle était tellement ignare qu'elle a confondu une courgette avec un concombre. Donnant parfois quelque peu dans la critique gastrono- ou plutôt bistronomique, je m'étonne qu'une rédaction puisse engager pour sa chronique sur les restaurants une journaliste qui ne connaît rien en cuisine. C'est un peu comme si un chroniqueur aéronautique n'avait jamais pris l'avion...

 

Sur ce, il ne me reste plus qu'à souhaiter un beau dimanche sous la pluie à tous mes lecteurs. Les portables vont vibrer, les télévisions crépiter et les livres verront aussi leurs pages se tourner...

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

02 décembre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.