20/12/2018

No 354

Les ECHOS de DAZ No 354

 

Il ne faut pas avoir peur de jouer avec sa langue maternelle! (Frédéric Dard)

 

Dans la valse des anglicismes détestables dans notre belle langue française, un ami de l'Est a trouvé que "Vaudoise Arena" pour le nouveau centre sportif de Malley était supportable et ferait bien mieux que "Vaudoise New Malley", par exemple. Certes, il a tout à fait raison, mais Aréna ou Arena (nom masculin ou féminin, comme vous voulez) n'est pas un mot de la langue française, mais une utilisation exclusive canadienne signifiant centre sportif comprenant au moins une patinoire. Certes, à Malley, il y a un club de hockey, Lausanne HC, mais qui n'a rien de canadien puisqu'il s'est fait battre avant-hier soir par son concurrent du bout du Lac de Genève, Genève-Servette-HC. En Suisse alémanique, ARENA est aussi une émission politique de DRS ouverte exclusivement aux édiles parlant le Schytzerduetsch, ce qui évite à nos compatriotes d'Outre-Sarine d'inviter le Conseiller fédéral vaudois Guy Parmelin. Et ça, c'est une bonne chose...

 

L'entraîneur "star" portugais de football de l'équipe anglaise de Manchester United José Mourinho s'est fait virer par la direction de son club. Ça n'est vraiment pas simple d'être coach, et c'est surtout risqué. Bon, il recevra tout de même 38 millions d'€uros pour rupture de contrat. Avec ça, il doit pouvoir voir venir., comme on dit. Vive le sport!

 

D'aucuns en France aimeraient introduire le système helvétique de démocratie directe appelé référendum et initiative. Ça pourrait être une bonne chose pour ce pays qui vacille et qui va très mal tout en étant mal dirigé en ce moment. Mais dans la démocratie directe, pour que ça fonctionne, il faut accepter de perdre une votation. Et ça, les Français ne sauront jamais le faire. Alors, amis de l'Hexagone, continuez avec Macron, en gueulant encore un peu plus fort, le SMIC sera (re)augmenté, les primes vont pleuvoir, les retraités verront leur rente doublée, etc. Et quand il n'y aura plus de fric, on enclenchera la planche à billets ou on la fera tourner plus rapidement... Et comme disait un voisin, en France, ils peuvent supprimer les syndicats quand ils veulent, ils n'ont quasiment jamais rien obtenu. Il suffit de mettre un gilet jaune pendant 4 samedis, de bloquer quelques ronds-points, de défiler dans les grandes avenues, et accessoirement d'inviter les "blacks boys" et tu obtiens tout ce que tu veux... Élémentaire mon cher Macon!

 

Hier, à 14h30, sous et dans la pluie, il faisait déjà nuit noire. Que c'est triste ces jours où il tombe la mer et les poissons, il fait nuit au milieu de l'après midi, les chiens ne veulent par sortir et il faut allumer toutes les lampes pour y voir clair. Vive le printemps...

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

20 décembre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.