03/01/2019

No 003

Les ECHOS de DAZ No 003

 

Ce que tu es est si fort que je n'entends plus ce que tu dis! (Ralph Waldo Emerson)

 

Des noms, prénoms, surnoms, p'tits-noms, acronymes, pseudonymes et abréviations.

 

Une fois n'est pas coutume, une note quelque peu personnelle, mais souvent sollicitée. Pourquoi DAZ?

 

Mon père qui était fabricant de brosses et qui s'appelait Willy Zurcher avait une marque déposée "ZED" et par la suite "WEZED" pour des accessoires de brosseries, et notamment toutes les brosses à cirer de l'Armée suisse, pour ceux qui ont fait du service militaire avec encore des souliers de marche en cuir dur. Maintenant, nos soldats marchent en "baskets" pour ne pas choper de cloques...

Tout naturellement, mon frère aîné qui s'appelait Claude devint "CZED" et moi le puîné, "DZED".

 

Entre temps, étudiant et membre d'une société à chemises bleues, mon vulgo fut "TAXI" qui devait provenir de taciturne ou discrétion.

 

Lors de ma longue carrière dans le domaine du contrôle du trafic aérien, l'entreprise attribuait des acronymes composés généralement des abréviations des noms et prénoms et c'est ainsi que je devins pendant 38 ans "ZD", prononcé en langage aéronautique "ZOULOU DELTA".

 

Par la suite, les militaires m'attribuèrent un autre acronyme. "OFRANCE" de par mes fonctions dans divers États-majors qui traitaient du renseignement. (Il y a prescription, donc pas de dévoilement de secret).

 

Bien plus tard, l'arrivée du WEB d'Internet me fit choisir comme adresse "dzudzu@bluewin.ch" et du jour au lendemain, mes connaissances, mes amis, mes collègues et mes confrères m'appelèrent "dzudzu" pour les uns et "dzu" pour les flemmards qui ne voulaient prononcer qu'une seule syllabe.

 

Et alors le "DAZ" actuel, d'où vient-il. Ça n'est malheureusement pas une marque déposée signifiant "De A à Z", mais simplement mes 3 initiales, la seconde provenant de mon second prénom, "André".

 

Et comme le mot "DAZ" ne veut rien dire du tout et n'existe dans aucune langue, même si un glacier a voulu me copier en s'appelant "DAZS", mon acronyme demeure unique et original.

 

Enfin, parfois, vous pouvez lire des signatures tels que Leinad Rehcruz ou encore Athanase Hauduroy qui ne sont que des pseudonymes ou des anagrammes utilisés quand mes écrits sont tellement mauvais qu'il ne faut pas citer de vrai nom.

 

Maintenant, vous savez tout ou presque et je souhaite encore à tous mes lecteurs, toujours plus nombreux, un bel an 2019.

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

03 janvier 2019

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.