No 110

Les ECHOS de DAZ No 110

 

Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages! (Michel Audiard)

 

Corbeau ou corneille?

 

Des corbeaux suisses-alémaniques volent les bougies du cimetière de Friedental (le cimetière qui a le plus beau nom du monde pour un cimetière, le Vallon de la Paix) lit-on dans les Luzerner Zeitung! Pourquoi? Parce que ces bougies sont faites avec de l'huile de palme et que les corbeaux savent reconnaître l'huile de palme de la stéarine. Les corbeaux sont malins et rusés, mais pas autant que les corneilles, oh non...

 

Mais ne confondons par corneille et corbeau. J'adore les corneilles, je n'aime pas trop les corbeaux!

 

Le terme "corbeau" est en réalité le nom populaire ou vernaculaire qui permet de désigner des oiseaux différents comme les corneilles noires et les corbeaux freux.

Les corbeaux freux et les corneilles sont des oiseaux semblables, mais différents. Il est donc difficile des les différencier. Il faut être connaisseur pour le faire! Ce sont tous deux des oiseaux de la famille des corvidés, de taille similaire et de poids similaire (environ 500 g). Le corbeau freux est un peu plus gros. C'est pour cela qu'on appelait dans le temps les prêtres, des corbeaux...

 

En Suisse, on rencontre surtout des corbeaux freux et des corneilles noires.

Plusieurs caractéristiques permettent de reconnaître facilement le corbeau freux:

la couleur claire, voire blanchâtre de son bec sans plumes, qui ne prolonge pas son crâne pointu,

le fait qu’il se déplace sur le sol en marchant (il se dandine),

les reflets verts, bleuâtres, violets ou métalliques de son plumage,

sa queue pointue.

Le corbeau freux est un oiseau grégaire, (c'est-à-dire qu'il vit en troupeau) qui nidifie à la cime des arbres. On le trouve essentiellement en zones rurales, dans la partie nord de la France et dans le Canton de Lucerne. Il y en a très peu en Suisse.

Il se nourrit de vers et d’insectes, et de déchets en ville.

Le corbeau freux croasse, son cri est nasillard.

 

La corneille noire est souvent prise pour un corbeau. Dans nos villes, on trouve plus souvent des corneilles que des corbeaux, surtout à Genève.

Contrairement au corbeau freux, le bec de la corneille est noir, son crâne plat, sa queue est carrée et sa robe est noire mate, voire quelquefois brillante.

En outre, elle préfère sautiller au sol.

La corneille noire est un oiseau sédentaire et territorial qui nidifie sur les fourches des arbres ou sur les pylônes. Elle se nourrit d’insectes, mais aussi de charognes et de petites animaux morts: c’est en effet un charognard, d’où elle tire son nom anglais (carrion crow, carrion signifiant charogne.


La corneille noire 
craille ou graille, un cri rauque et fort. On ne la trouve en plaine, pas dans les hautes montagnes, mais surtout en Suisse romande. Et la corneille est très intelligente... C’est pour ça que je les aime!

 

(en collaboration avec "Selon la culture générale.com")

 

Sur ce, excellentes fêtes de Pâques et roulez bien les œufs...

 

DAZ alias Daniel Zurcher

20 avril 2019

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.