No 114

Les ECHOS de DAZ No 114

 

La vie m'a appris une chose, quand il y a urgence, il faut parfois savoir ne pas se presser! (Christian Blanc)

 

Prenant des nouvelles d'une amie hospitalisée d'urgence aux Hôpitaux Universitaires de Genève, je reçois une réponse déjà entendue des dizaines de fois. Je suis toujours aux HUG Depuis hier 14h00. Hier journée et nuit horribles avec attente jusqu’à 04h30 du matin sans me proposer un verre d’eau ou quelque chose à grignoter, pour enfin me mettre en chambre. A 06h00, prise de sang, pose cathéter,  visite de stagiaires, petit- déjeuner, toilettes etc. Je ne suis pas à jour avec mes nuits! On se vante que les HUG sont un exemple, mais aux niveau des UERGENCES, ça demeure la catastrophe. Je me demande si Abdelaziz Bouteflika, ex-président d'Algérie a aussi du attendre dans un couloir pendant des heures avant que l'on s'occupe de lui, quand il est venu comme patient il y a quelques semaines.?

 

A propos du jambon "tzigane" qui a changé de nom, un ami du Sud fait part de son point de vue: -Je suis vraiment attristé, voire indigné, d’assister à une baissée de culottes de la société pour satisfaire une faible minorité de gens adeptes du politiquement correct. En effet, la nouvelle dénomination du Jambon Tzigane en Jambon du Berger me révolte. Tout cela parce que certains pays européens vivent des tension entre diverses communautés. Si je comprends bien, nous ne pourrons plus parler librement de Gitans, Romanichels, Roms ou Manouches. Alors, il faut rapidement intervenir auprès des ministères des cultures pour demander que dorénavant, une des plus populaires opérettes viennoise de Johann Strauss fils, ”le Baron Tzigane", soit rebaptisée ”Le Baron Berger", ou en allemand ”Der Baronhirte”. On marche sur la tête … au choco! On ne peut que partager son avis...

 

DAZ alias Daniel Zurcher

24 avril 2019

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.