No 136

Les ECHOS de DAZ No 136

 

C'est très difficile de s'identifier à quelque chose qui n'a pas d'identité! (Régis Debray)

Noms de lieu bilingues
L'autre jour, suivant le Journal de 19h30 de la RTS par l'inamovible ou presque et excellent Darius Rochebin, je l'entendis parler d'agriculture et de gel dans la région de Gampelen. En fait, Gampelen se trouve dans l'arrondissement du Seeland (Pays des lacs) et dans le Canton de Berne. La frontière linguistique n'est pas très clairement définie dans ces régions et plusieurs noms sont traduits. Gampelen devient donc Champion, ce qui est bien plus joli, par ailleurs. Encopre faut-il le savoir!

Passionné par ces doubles appellations depuis toujours, je vous en livre quelques unes du coin et d'ailleurs. Gampelen devient Champion, Ins, Anet, Kerzers = Chiètres, Schaffis, c'est Chavannes, Biel est Bienne, Murten = Morat, Neuenburg, c'est Neuchâtel, Muntelier = Monsmier, Twann se dit Douane, Ligerz = Gléresse, Erlach devient Cerlier, et la rivière Zihl, c'est la Thielle. 

A propos de la Thièle, cette rivière qui vient de la plaine de l'Orbe et née de la confluence du Talent et de l'Orbe s'écrit Thièle, puis traverse le lac de Neuchâtel et quand elle en ressort, elle s'écrit Thielle.

Et dans d'autres endroits, Yverdon se dit en allemand Ifferten, Payerne devient Peterlingen, Sieere = Siders, Rarogne, c'est Rarton, Viège est Visp, Sion, c'est Sitten Tourtemagne, Turtmann, Loèche = Leunk, Brigue devient Brig en allemand, Le Cervin, c'est le Matterhorn, et Martigny pour les Hauts-Valaisans, c'est Martenach. Un autre bel exemple: les Valaisans du Haut ne disent pas le Rhône pour leur fleuve préféré, mais Rottu. Et la liste n'est pas exhaustive. Rappelons toutefois qu'en Suisse au moins, l'appellation devrait toujours se faire dans la langue la plus parlée dans l'endroit.

 

Ainsi, à Zurich, les annonce des CFF pour les trains citent Genève et non pas Genf, tout comme les panneaux de circulation qui mentionnent Neuchâtel et non pas Neuenburg. Elémentaire donc! Mais il y a parfois équité et là alors, on cite les deux noms, comme pour Biel-Bienne, par exemple.

 

DAZ alias Daniel Zurcher

16 mai 2019

Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel