No 164

Les ECHOS de DAZ No 164

 

On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif!

(allusion au parlement britannique qui refuse de voter les accords du Brexit). Citation transmise par un ami du Sud-Est

 

Les loups

Après le Conseil national, c'est au Conseil des États d'approuver une loi permettant d'abattre les loups dans notre pays. J'avais pourtant toujours cru selon le proverbe que "les loups ne se mangent pas entre eux". A ce propos, dans l'explication concernant cette citation, il est noté sur Internaute: "Les crapules sont toujours prêtes à s'accorder quand il s'agit de monter un mauvais coup!" Qu'en ces mots, tout ceci est bien dit!

 

Flics à vélo

Hier, vers 15m15, avenue Trembley en montant, observé deux flics de la "Police Municipale" à vélo qui circulaient sur le trottoir de droite, alors qu'il y a une piste cyclable. Bel exemple de ce qu'il ne faut pas faire...

 

Tourner sur route -suite-

Un lecteur assidu revient sur ce phénomène dont les échos d'hier avaient fait mention: - j rebondis sur la question du tour sur route. A Zurich, que nous prenons volontiers en modèle dans les questions de mobilité, les voies de tram sont délimitées par des lignes jaunes discontinues qui permettent aux transports individuels motorisés de rejoindre les petites ruelles transversales et même d'effectuer tout à fait légalement un tour sur route. Tout le contraire de la logique de chez nous qui consiste à créer des barrière artificielles pour décourager la mobilité individuelle, notamment des sites propres en dur et la condamnation des ruelles. Nous subissons la logique intégriste des Verts bien pensants qui ont sévi à la mobilité durant les vingt dernières années dans notre canton. L'intervalle Barthassat n'ayant pas fondamentalement changé la donne. Au contraire son mandat n'a fait que confirmer à quel point nos élus sont à la merci des haut-fonctionnaires qui dictent l'agenda et qui réduisent à néant les promesses électorales.

Il n'a pas tout tort le lecteur...

 

Baisser les culottes

Pour une fois, le Conseil des États ne baissera pas ses culottes devant l'ultimatum de l'Union européenne. Ouf!

 

Pas reconnaissantes

Comme chacun le sait ou presque, j'adore les corneilles. Je leur donne de temps à autres des restes de victuailles. D'une part, elles le méritent bien et je n'aime pas trop jeter de la marchandise, fut-elle "hors date". Je préparai donc l'autre jour un cornet de restes que je déposais sur mon balcon en attendant de leur apporter plus tard sous les buissons. Mal m'en a pris! Les corneilles ont attaqué la marchandise, pourtant dans un cornet, ouvert le cornet,tout bouffé, et surtout laissé quelques traces si vous voyez à quoi je pense. Je n'aime pas ceux qui se servent sans demander...

 

Sur ce, belle journée ensoleillée et à demain, peut-être...

 

Daniel Zurcher alias DAZ

13 juin 2019

Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel