No 208

Les ECHOS de DAZ No 208

 

On n'a rien à gagner à emmerder les gens qui n'ont rien à perdre! (Frédéric Dard).

 

Zones bleues

Mercredi vers 11h00, balade au Petit-Saconnex. Le quartier est en zone bleue, mais les deux tiers des places de stationnement sont libres pour cause de vacances. Passent alors quatre contrôleurs du trafic en grenat, comme les joueurs du Genève Servette Hockey Club ou du Servette Football Club, qui n'ont d'autres activités que de coller les conducteurs qui ont oublié de mettre leur disque de stationnement ou qui ont dépassé de quelques minutes la limite du temps de parking. C'est vraiment embêter la population et ça n'a pas d'autres buts que de faire du fric pour la Ville de Genève. M'en vais alors boire un canon de Chasselas au Café du Commerce et les mecs grenat passent devant l'estaminet et continuent leur sale boulot. Un quidam, client du bistro est plus vindicatif et déclare haut et fort: - ça, c'est vraiment faire ch... le monde. Il avait raison! Et pendant ce temps, des cyclistes sur les trottoirs passaient gaiement, mais c'est plus difficile de courir après un cycliste que de mettre une bûche sous un essuie-glace...

 

Prévisions Météo Suisse

jeudi matin, les prévisions indiquent pour le matin et le soir: - précipitations 0%, fiabilité 100%. Et dès 20h45, immense orage sur tout le Canton de Genève. Les prévisionnistes de Météo suisse sont vraiment des incapables, pourtant grassement payés. Qui c'est qui disait: - météorologue, c'est le seul métier où l'on peut se foutre dedans tous les jours et où on ne nous fout pas dehors?

 

Tour de France

Il fut un temps où pendant chaque course cycliste on parlait de dopage! Depuis cette année, motus et bouche cousue. Est-ce que les coureurs ont vraiment renoncé à prendre toutes ces saloperies ou est-ce les laboratoires qui n'arrivent plus à les déceler? Hier, un ami lecteur me signifiait qu'il ne serait pas étonné sir le porteur du maillot jaune était déclassé quinze jour après la fin du Tour de France! Quand on voit les yeux hagards de Julian Laphilippe après chaque arrivée, ça ne serait pas étonnant!

 

Ça vient du ciel

L'autre jour, une lectrice et néanmoins amie, et oui, ça existe encore, du moins je le crois a sorti une phrase insignifiante de prime abord : - tout ce qui vient du ciel est bon! Je n'ai pas réagi sur le champ, l'âge retarde la réaction, mais la canicule aidant à ne pas bien dormir, j'y ai repensé. J'ignore s'il s'agit d'une maxime à caractère biblique ou sectaire ou d'une invention de la lectrice, mais après mûres réflexions, toutefois lacunaires, je m'insurge en faux contre cette maxime. Certes, la pluie et le soleil sont nécessaires, agréables parfois voire indispensable, mais la grêle qui pète les tuiles, les éclairs qui tuent les vaches et les hommes, les météorites qui écrasent des villages ou encore les typhons, tornades ou autres ouragans qui démontent tout ne sont pas forcément bons ni bienvenus. Je ne parlerais pas ici des avions qui tombent et qui s'écrasent sur des maisons et qui viennent aussi du ciel. Il me souvient aussi d'une pluie rouge sur Genève qui provenait du Maghreb et qui aurait pu rester là-bas. Alors attention aux généralités...

 

Daniel Zurcher alias DAZ

27 juillet 2019

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Vous oubliez le pire. Les drones qui vont bientôt obstruer le soleil. Et les satellites hors service qu'il faut envisager de récupérer pour éviter des accidents.

Les commentaires sont fermés.