No 248

 

Les ECHOS de DAZ No 248

 

Le transgène est le motif du repentir spirituel! ( Claude-May Wahia Némia)

 

Armée suisse

Le lieutenant colonel Christian Hug devient subitement la lieutenante-colonelle Christine Hug. Les "LGBT" (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transsexuels) ont gagné. Bravo! Jusqu'à présent, on avait déjà les 3 premières catégories, maintenant, on a la quatrième. L'Armée évolue. On n'a bientôt plus d'avions, mais on a des transgènes. Espérons que la future Colonelle Christine Hug aura beaucoup d'enfants pour renforcer notre Armée de milice et plus particulièrement le bataillon de chars qu'elle commande...

 

Bancs arrêt TPG provisoire

Un lecteur et néanmoins ami et connaisseur des TPG me signale que les TPG n'ont pas le droit de poser des bancs aux arrêts, cette dernière possibilité étant du ressort des Communes et des Villes, parce que sur le domaine public. Mais bizarrement, les TPG peuvent poser des faux-sols pour les arrêts qui sont également sur le domaine public. Deux poids, deux mesures...

 

Les loups, encore

Hier dans le quotidien "20 minutes" qui traînait dans un bus, on pouvait lire en titre: Des chèvres dévorées par le loup en pleine journée! Et en-dessous, un gars avait écrit: - Des chèvres dégustées par des clients en pleine soirée! Cherchez l'erreur? C'est vrai que le loup ne paie pas les filets mignons de chèvre...

 

Applaudir les morts

La journaliste célébrante laïque en funérailles, Sandra Widmer Joly prétend dans un article paru dans l'hebdomadaire GHI du 29 août 2019 qu'applaudir à tout rompre les morts lors des funérailles c'est comme une clameur qui s'élève au ciel.

Applaudir comme verbe intransitif signifie battre des mains en signe d'approbation, d'admiration ou d'enthousiasme. J'ai du mal à faire la relation entre la mort et l'admiration ou son enthousiasme, voir son approbation. Ça voudrait dire: je suis content qu'il soit mort. Et le verbe applaudir quelque chose, transitif, signifie donner son assentiment. Là aussi on retrouve qu'on est heureux avec le départ pour l'éternel du défunt. Chacun peut penser comme il veut, encore heureux. pour ma part, je demeure persuadé qu'un silence absolu a plus de signification que brailler ou taper des mains et des pieds dans une église comme au cirque ou dans un stade de football ou de hockey, et que le silence absolu nécessite une concentration bien plus grande que de gueuler "bravo"... Je ne suis, par ailleurs, pas le seul à penser ainsi au lu des réactions des lecteurs des Echos. Le mec qui applaudira lors de mes funérailles me fera me lever pour lui donner un coup de pied au cul, et si je n'y arrive pas, mes enfants s'en chargeront!

 

Pour des raisons de "pont", les Échos demeurent sans échos jusqu'à dimanche.

Belle fin de semaine à tous!

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

05 septembre 2019

 

Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel