No 348

Les ECHOS de DAZ No 348

Boire ou conduire, il faut choisir! (Citation valable pour tous, y compris les édiles)

Le préfet bourré
Le préfet de Nyon, celui qui vous colle les contraventions sur sa portion de 'autoroute Lausanne-Genève et vice-versa quand vous roulez trop vite ou mal, a conduit sa bagnole étant bourré et a eu en plus un accident. Bon, il arrive à chacun de faire des infractions, des bêtises, voir des conneries, et que l'innocent jette la première pierre. Mais quand on est préfet, qu'on se fait un peu plus de deux cent mille balles par an, on devrait trouver le moyen de se payer un chauffeur quand on roule bourré, ou alors de commander un taxi. Cherchez l'erreur!

Racisme canin
Je monte dans le bus TPG No 3 à l'arrêt Servette. Je m'assieds à côté d'une dame qui devait être musulmane au vu de son accoutrement et mon chien me suit et s'assied devant elle. La dame s'excite, me crie: - enlevez-vous, je veux partir! Je me lève et elle s'en va au fond du bus. Ah, il est vrai que si un musulman ou une musulmane touche un chien, elle doit se laver les mains à sept reprises, et dans les bus des TPG, il n'y a pas encore l'eau courante...

La convergence
Depuis de nombreuses années, la SSR et la RTS ont plaidé pour la convergence, cet acte d'aboutir au même résultat et de tendre vers un but commun. De nombreuses tentatives ont été faites, mais sans grand résultat, tant la radio est différente de la télévision et vice-versa. Le dernier hit pour la RTS (Radio Télévision Suisse Romande, c'est de passer les flashs horaires de la radio sur la chaîne de télévision RTS 2, notamment à 16h00. Un flash info à la radio, c'est clair et net car on ne voit pas l'intervenant. En revanche, à la télévision, la même personne qui donne le flash à la radio est filmée. Tout d'abord, elle est sapée ou nippée comme un vaurien (femmes et hommes confondus), ensuite, tous les deux lisent leur texte, clouées sur leur papier, sans regarder une seule fois l'objectif et sont généralement encore, mal coiffés. Ça frise l'horreur. Et pour ça, on paie 365 balles par année. Cherchez l'erreur! Convergez, convergez, il en restera toujours quelque chose. On pourrait commencer par supprimer les consultants sportifs au tennis, au hockey sur glace ou au football...

Sir ce, c'est samedi pluvieux, alors belle journée à tous!


DAZ, alias Daniel Zurcher
14 décembre 2019

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.