25/05/2017

No 145

La chronique quotidienne de DAZ No 145 Entendu, vu, eu ou lu ce jeudi 25 mai 2017

 

  • o   Aujourd'hui, c'est l'Ascension, donc c'est conge. Alors belle journée. Rappelons qu'il s'agit de l'élévation miraculeuse dans le ciel de Jésus-Christ dans les religions chrétiennes.

 

    •  
    • o   Aujourd'hui, c'est la finale de la Coupe de Suisse de football au Stade de Genève à La Praille. Il vaut peut-être mieux éviter le coin si vous ne voulez pas d'ennuis.
    •  
    • o   On se doit aussi de penser à tous les parents des victimes de cet effroyable massacre de Manchester.
    •  
    • o   Quand j'entends le concierge de la maison où j'habite qui est portugais et parle notre langue comme un taureau espagnol discuter en français avec un locataire qui est originaire de Sicile et qui parle une sorte de charabia suisse romand comme un membre retraité de la mafia, je ne comprends rien, mais alors rien du tout…
    •  
  • o   En Suisse, il y a 46% de femmes au foyer et seulement 3% d'homme. Cherchez l'erreur…

 

    •  
  • o   Parking de Versoix-Choiseul. Une voiture sort d'un stationnement avec peine et je dois arrêter la mienne derrière pour attendre que le chauffeur s'en aille. Soudain, les phares de recul de ladite voiture s'enclenchent. Je klaxonne à mort. Le conducteur se retourne et me fait un signe d'un doigt pas très sympathique. Je klaxonne une nouvelle fois et je recule ma tire de 5 mètres au mois car par chance, il n'y avait personne derrière moi. Et ce qui devait arriver arriva, la voiture de devant recule de 3 mètres… Ouf, bon réflexe! Etre derrière une bagnole avec les phares de recul allumés, c'est la casse garantie…

 

    •  
  • o   Hier soir, vers 22h00, terrasse du restaurant de la gare de Cornavin, alias Montbrillant. On attend 15 minutes pour être servi, ce qui n'est pas grave en soi vu les conditions météorologiques, mais quand une mendiante s'approche de toues les tables et réclame du fric, ça devient gênant, pour le moins. Faudrait savoir, lieu public ou lieu privé? Qu'on mendie dans les TPG, c'est déjà ennuyant, mais dans un bistrot privé, ça devient irritant…  

 

  • Deux hommes intelligents, d'idées opposées trouveront beaucoup plus de choses à se dire que deux c… appartenant à un seul parti! (Frédéric Dard)
  •  

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

24/05/2017

No 144

La chronique quotidienne de DAZ No 144 Entendu, vu, eu ou lu ce mercredi 24 mai 2017

 

    • o   Entendu sur France 2, lors du départ du président Hollande une journaliste précise : -Le départ de Monsieur François Hollande devrait arriver dans quelques minutes. Et pourtant il y a longtemps qu'on savait que ça devrait arriver! (Propos aimablement transmis par un fidèle lecteur et néanmoins ami).
    •  
  • o   Amené un ami à l'aéroport international de Genève. Utilisé le système dit "kiss and fly" ou en français dans le texte, "dépose rapide" ce qui ne veut pas du tout dire la même chose, par ailleurs. Devant nous au moins 3 voitures. D'une sortent 4 personnes qui s'embrassent un peu partout pendant de longues minutes, d'une autre, le coffre s'ouvre avec au moins 5 valises et un gars les sort une à une en traversant chaque fois les deux files réservées au "kiss and fly", et de la troisième enfin, ce sont des enfants en bas âge, des poussettes, des bagages, bref, une longue, très longue attente. Vous avez dit "dépose rapide? L'ingénieur qui a conçu ce système n'a certainement jamais pris l'avion et ne sait pas qu'avant un départ, on s'embrasse généralement. Même un idiot aurait eu l'idée de mêttre une deuxième voie permettant le dépassement…

 

    •  
  • o   Suite au menu signalé hier "ein Topf Gericht", un ami et néanmoins lecteur me signale qu'il préfère de loin le "Rom Topf". Chacun ses goûts…

 

  •  
  • o   A propos des bourdes de français des journalistes, sujet inépuisable, j'ai entendu sur les ondes hertziennes mais néanmoins françaises, ce joyau: - le candidat X a commencé à battre la campagne. On sait qu'il faut être fou pour vouloir devenir président de la République, mais faut pas le dire. (Message reçu d'un fidèle lecteur).
  •  
  • o   Voici que mes lecteurs se battent sur ma chronique au sujet de la langue française. Un lecteur tient à préciser: Sur ce coup, vous n’avez que partiellement raison. Battre la campagne est bien devenu dans son sens figuré délirer, divaguer, dérailler, déconner et j’en passe, mais à l’origine l’expression signifie sillonner la campagne… Le journaliste avait peut-être en tête les vers de Brassens: "Je bats la campagne à la recherche d’une nouvelle compagne…." On peut ne pas aimer Tonton Georges (tous les mauvais goûts sont dans la nature), mais certainement pas lui reprocher d’ignorer l’usage de la langue. Voilà pour les mises au point…
  •  
  • o   Et voici même que James Bond, alias Roger Moore ou le contraire s'en est allé. Décidément, tout fout le camp…My name was Bond, James Bond!
  •  
  •  

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

23/05/2017

No 143

La chronique quotidienne de DAZ No 143 Entendu, vu, eu ou lu ce mardi 23 mai 2017

 

  • o   Tram TPG 18, je monte à Plainpalais et m'assieds à côté d'un quidam qui a l'air de dormir. Place Neuve, Cornavin, il dort toujours. Soudain en montant la Servette, il se réveille, prend son portable dans sa poche et appelle un gars: - dis donc, je dois sortir à Poterie ou Servette? Visiblement, le correspondant lui dit: - Poterie! Le quidam se lève alors, mais je lui précise: - vous savez, l'arrêt Poterie, il est passé, le prochain, c'est Servette! Et le gars de me répondre: ah ndD, bordel de merde! Et il est descendu à Servette. Dans les TPG, faut pas roupiller, ça va vite…

 

    •  
  • o   Mangé le plat du jour avec 3 amis dans un restaurant du Petit-Saconnex. Rôti de porc, carottes glacées et pommes de terre rôties. Le tout dans un seul plat, joli, comme à la maison. En Suisse-allemand, ça s'appeléle "ein Topf Gericht", tout dans un plat en français dans le texte. Sympa la cuisine à l'ancienne…

 

    •  
    • o   Et les attentats qui continuent. C'est fois, c'est Manchester qui a été visée. Une vingtaine de morts et 50 blessés. Comment peut-on encore tuer des gens qui n'int rien à voir avec le problème?
    •  
  • o   Bus TPG No 3, une dame visiblement musulmane avec un immense foulard autour de la tête enfile sont portable entre son oreille et le foulard. Le téléhpone tient tout seul et la dame entame une communication. Soudain, le bus freine un peu brusquement à cause d'un refus de priorité sur son parcours et le téléphone vole et traverse une bonne partie du bus. Ah sur un chameau, c'eût été plus cool…Pour qu'un attentat à la bombe ait une influence quelconque sur l'opinion publique aujourd'hui, il faut qu'il aille au-delà des intentions de vengeance ou de terrorisme. Il faut qu'il soit purement destructeur: Il faut qu'il soit cela et rien que cela sans qu'on puisse un instant le soupçonner qu'il ait un autre objectif! (Joseph Conrad)

 

  •  

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |