19/08/2017

No 231

 

La Chronique de DAZ

No 231 du samedi 19 août 2017.

 

Reçois incidemment et sans raison la Revue "Mieux vivre" de la société de rhumatologie. On est le 16 août et c'est la version 2018. C'est aussi bien que le Petit Larousse illustré de 2018 qui sort en mars 2017. Bon maintenant, je sais que le ramadan en 2018 aura lieu du 15 mai au 15 juin! Décidément la peur d'être le dernier existe toujours…

 

Le terrorisme ne vaincra jamais, entends-je aux informations de 11h00 sur Option Musique, propos tenu par un quelconque chef d'Etat. Peut-être bien qu'oui, mais pour le moment, il fait des dégâts. ..

 

A propos des gifles reçues, d'un ami du Sud

Est et fidèle lecteur: - nous (toi et moi) appartenions à une génération ou, lorsque l'instituteur nous donnat une paire de gifles et que nous retournions nous plaindre à la maison , nous en recevions une seconde et l'affaire était close! Que le monde a changé! Et oui, et pourtant ce sont de bons souvenirs dont on parle encore… Et peut-être bien que si les malfrats de nos jours avaient reçu une  ou deux taloches dans leur vie, ils seraient un peu moins enclins à foncer sur la foule dans des bagnoles…,

 

Je n'arriverai jamais à comprendre comment une foule espagnole immense réunie sur la place de la République à Barcelone avec le roi et le Premier ministre en tête, peut se mettre à applaudir en hommage à l'attentat commis la veille à peu près au même endroit. Applaudir est défini par Larousse et les autres dictionnaires y compris celui de l'Académie française par: - louer, approuver quelqu'un ou quelque chose en battant des mains. Si cette foule tenait à approuver Daech ou un quelconque Etat islamique, elle ne pouvait faire mieux. Comment peut-on applaudir une quinzaine de morts et une cinquantaine de blessés. Comme disait un lecteur assidu, tout fout vraiment le camp…

 

Sur ce, je vous souhaite une belle fin de semaine.

 

Une chose n'existe que quand elle arrive, pas avant! (Brigitte Macron)

 

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

18/08/2017

No 230

 

La Chronique de DAZ

No 230 du vendredi 18 août 2017.

 

Selon la loi, le viol est considéré comme un crime, et ça n'est que justice. Ca doit être terrible à supporter. Mais quand une femme dépose plainte 44 ans après avoir été violée, il devrait y avoir prescription ce d'autant que les moyens de preuves ont disparu depuis. Un maître d'école m'avait foutu une gifle en 1949, je crois que je vais porter plainte demain…

 

D'un lecteur attentif me signale la perle suivante: -la marine libyenne a arrêté un bateau. Elle a crié au commandant "haut les mains", ce que ce dernier a fait et ensuite on lui a passé les menottes. Ce que tout le monde sait, sauf les journalistes, c'est qu'on n'arrête pas un bateau, on l'arraisonne. On peut ensuite arrêter le capitaine, nais c'est autre chose. Le vocabulaire fout le camp et ça devient gentiment n'importe quoi…

 

Ecoutant d'une oreille et regardant d'un œil le journal de France 2, on peut en déduire: - aux Etats-Unis d'Amérique, on se met à déceler ou à abattre les statues des héros d'il y a cent ou 200 ans, en France, les oeufs des poules traités avec une saloperie chimique sont en train de se retrouver dans tous les aliments comportant de l'œuf, et à Barcelone, un attentat à la voiture a semé la mort, le désarroi et des blessés dans les remblas. Il y a vraiment des cons partout dans ce bas-monde…

 

Après le football féminin, assisté pour une fois à une rencontre de rugby féminin dans le cadre des Championnats du monde en Irlande. On ne me traitera donc plus de chauvin du foot ou de macho. Quelles différences furent remarquées? Tout d'abord, les femmes chantent haut et fort les hymnes nationaux ce que ne font généralement pas les messieurs. L'arbitre était un homme, tiens tiens, bizarre, non, n'y a-t-il pas de femme arbitre dans le rugby? Il n'y avait que 2'500 spectateurs pour cette rencontre France – Irlande alors qu'au Stade de France, il y en a généralement 80'000 pour une rencontre internationale. Chez les hommes, il y a souvent des molosses, des costauds et des armoires, ben, chez les femmes, il y a aussi de sacrés morceaux. Ceci dit, les filles jouent presque mieux que les messieurs, mais ici, il y aura sûrement des contradicteurs. Et qui plus est, les filles gagnent, les mecs, un peu moins ces temps-ci. Bravo les dames!

 

 

Il est triste de jouer à cache-cache dans ce monde où l'on devrait se serrer les uns contre les autres

 

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

17/08/2017

No 229

 

La Chronique de DAZ

No 229 du jeudi 17 août 2017.

A propos de l'Assomption et de la rubrique correspondante, un ami lecteur de l'Est répond ainsi: - montée au ciel de Marie : j’ai fait une photo de l’évènement, mais j’ai déclenché trop tard! C'est difficile de toujours tout prévoir…

Un ami du Sud discutait avec un petit voisin âgé de 8 ans, visiblement ami, éveillé et sympa qui lui demanda soudain: - ben t'as quel âge toi? Et mon lecteur de lui dire son grand âge (68)! Et le petit ami de lui répondre: - ben t'es vachement jeune, toi! Il y a parfois des mots qui font plaisir ou la vérité sort souvent de la bouche des enfants…

Fait un saut à la Mig. de Versoix où le rayon boulangerie est généralement fort bien présenté et où, qui plus est, la boulangère est fort jolie et sympathqiue. Malheureusement, la boulangère n'était pas là, mais le pain, lui, y était. Je remarque un magnifique pain, bien cuit, allongé dont je n'arrive pas à lire l'étiquette où il est rangé. Passe alors une vendeuse qu'on appelle communément maintenant préposée aux rayons à qui je demande s'il y a des olives dans ledit pain parce que ça arrive parfois. Et la préposée me répond sèchement: - bien sûr que non, c'est un "twister", vous ne voyez pas! Et j'ai pris le pain. Il y a parfois des circonstances où il vaut mieux fermer sa g. au risque de devenir grossier…

Toujours à Versoix, je roule à scooter sur le chemin du Vieux Port en remontant vers la route de Suisse, chemin dont chacun sait qu'il est à sens unique, étroit et sinueux. Dans le virage à angle droit arrive une bagnole à plaque de l'Hexagone en sens inverse. Frisé la catastrophe. même à 30 kmh. J'invective donc le chauffeur chauffard qui me répond bêtement: - ben, j'avais pas vu! Il y a des scootéristes qui ne voient plus très bien, mais il y a aussi des automobilistes qui ne voient rien du tout…

Le procureur de la Ville de Meaux a déclaré que le conducteur de la voiture qui était rentré sciemment dans une pizzeria avec sa bagnole, tuant un jeune et faisant plusieurs blessés était pénalement responsable. Ben voyons, encore heureux qu'il n'ait pas dit que ce sont les clients de la pizzeria qui étaient fautifs.…

 

Quand vous voulez contenter tout le monde, vous prenez le risque de mécontenter tout le monde! (Yves Thréard)

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |