03/08/2017

Bo 215

Chronique de DAZ

No 215 du jeudi 3 août 2017.

 

La diatribe sur les engins pyrotechniques a été source de commentaires. En voici un d'un ami et fidèle lecteur: - Tout à fait d'accord avec toi au sujet des accessoires inutiles pour fêter le 1er août. Arrive-t-on à faire une estimation de l'argent dépensé en Suisse pour ce genre d'objets inutiles? On atteindrait, sans aucun doute une somme très importante qui pourrait être utilisée plus intelligemment au profit de nos handicapés physiques par exemple; on leur ferait un immense plaisir, mais il n'est pas certain que ce transfert financier soit réalisable! et que le changement de mentalité soit possible, quoi que! Il faut toujours garder l'espoir!

 

A propos des naturalisations, une amie et fidèle lectrice me demande: - est ce les personnes à qui nous donnons la naturalisation se conduisent bien dans Notre pays? Je ne peux pas répondre, mais ce qui est sûr c'est que tous les Suisses ne se conduisent pas forcément bien non plus… Quant à l'équeutage des haricots, un autre lecteur et néanmoins ami précise: - chez ma grand-maman, je les effilais! et il y en avait beaucoup! Et oui, chacun ses souvenirs… Le footballeur brésilien Neymar a été transféré du FC Barcelona au PSG (Paris Saint Germain) pour la somme de 220 millions d'Euros ce qui correspond à plus du double de l'ancien record et toucherait un salaire annuel de 30 millions d'Euros. Ca commence tout de même à faire beaucoup et l'on peut se demander où ça s'arrêtera? Sur ce, il fait chaud, n'oubliez pas de boire. Belle journée à tous…

 

 

Si le vase percé coule, c'est qu'on a mis de l'eau dedans! (Proverbe béninois)

 

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

02/08/2017

No 214

Chronique de DAZ

No 214 du mercredi 2 août 2017.

 

En 2016, Il y a eu 43'ooo naturalisations en Suisse dont 6'300 à Genève. On ne peut donc pas dire que la Suisse qu'elle n'est pas accueillante…

 

Doris Leuthard est la conseillère fédérale la plus adulée, sauf quand elle va faire ses courses en Italie… (RTS, journal).

 

(RTS avant journal) Le météorologue de météo suisse nous informe qu'il ne peut pas prévoir les orages! Ben on verra bien comme disait le quidam…

 

Et ça n'est pas cette année que je raterai mon pamphlet annuel à propos des engins pyrotechniques et autres pétards ou feux d'artifice et de joie du premier août. Ces outils polluent immensément alors que le monde lutte contre la pollution. Ces engins puent, font peur aux enfants en bas âge et surtout aux animaux, mais on les tire tout de même en s'en foutant complètement. Ca fait un bruit pas possible alors qu'on devrait respecter autrui et éviter tout bruit inutile. Ca réchauffe l'atmosphère alors que tout le monde sait que le réchauffement est nocif et créera à court terme la fin du monde et l'on organise des conférences à ce sujet, mais le premier août, on s'en fout totalement. Qui plus est, avec la sécheresse qui sévit actuellement, ces engins risquent de mettre le feu aux champs ou aux forêts, mais on s'en fout. Et finalement, tout ça coûte cher, et la moitié de nos concitoyens dépensent des millions de francs pour ces outils et critiquent le lendemain la hausse du coût de la vie et des assurances-maladies. On est donc en pleine contradiction et on se demande parfois si les gens ne sont pas encore plus incohérents qu'on ne le pense. Ne pourrait-on pas passer un premier août sans polluer la vie aux autres?

 

D'aucuns vont se demander ce que j'ai fait alors de mon premier août 2017. Et bien vous allez rire, mais j'ai équeuté plus de 5 kilogrammes de haricots et ça prend du temps, mais j'ai aussi bu quelques verres, écouter quelques discours et surtout passé du bon temps avec ma famille. N'est-ce pas aussi ça la fête nationale?

 

Sur ce, passez un joli mois d'août 2017…

 

 

Il n'y a pas plus incohérent qu'une femme. Sauf un homme! (Jean-Pierre Guay)

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

01/08/2017

No 213

Chronique de DAZ

No 213 du mardi premier août 2017.

 

A tous les Suisses, tous les honneurs, belle fête nationale…

 

Jeanne Moreau s'en est allée. Encore une grande qui disparaît. C'est le tourbillon de la vie…

 

Suite au récent voyage en Pologne mentionnée hier quelques constations y relatives:

 

- quand on entend du Polonais pendant quelques heures, on a souvent l'impression qu'on comprend parce certains mots sont ressemblants au français, mais en fait, on ne comprend rien…

 

- quand dans votre voiture de location, le GPS est réglé en polonais, ben il faut un sacré bout de temps pour comprendre comment il faut le faire fonctionner en français.

 

- assis à une table dans une cantine d'un centre sportif avec un maillot de supporter de l'équipe suisse, un quidam s'approche et demande quelque chose d'incompréhensible que je ne comprends visiblement pas. Je lui dis donc en français que s'il voulait s'asseoir à mes côtés, il était le bienvenu. Je pendais qu'il parlait le Polonais, mais en fait, c'était un suisse-allemand qui demandait en "schwytzerdütsch"s'il pouvait s'asseoir ici. La transition étant faite, j'ai finalement compris et on est par la suite devenu copain. C'est vrai que le Suisse-allemand ressemble un peu au Polonais quand on ne s'y attend pas…

 

- le vin n'est visiblement pas la boisson préférée des Polonais, et il est difficile d'en trouver. Mais on en trouve finalement en cherchant bien. Un Cabernet Sauvignon du Pays d'Oc français. En regardant bien l'étiquette par la suite, il s'agissait bien d'un vin français mais mis en bouteille à Burg en Allemagne. Pas terrible le vin…

 

  • -       Commandé dans un joli restaurant de Swidnica une tranche de porc panée appelée en aussi en allemand "Wienerschnitzel". La tranche était tellement grande qu'elle dépassait les bords de l'immense assiette, et les frites ou ce qui leur ressemblaient étaient dans une autre assiette. Pas pu finir…

 

    •  
  • -       les entrées dans la patinoire de Swidnica sont bien évidemment gardées par une armée de sécuritas et autres sbires en uniforme avec contrôle des billets et des sacs, comme dans une aérogare. Bon supporter, j'avais pris une corne de bise ou trompette qui ne fonctionnait pas au gaz, mais à coup de pression manuelle. La chose a été décrêtée interdite, donc refusée à l'entrée. Après avoir bien précisé qu'elle ne contenait pas de gaz, elle a tout de même été refusée parce qu'elle faisait du bruit qui pourrait gêner les médias télévisés et radiodiffusés. Pas facile d'être supporter en Pologne…La peur de vieillir abîme plus que l'âge! (Jeanne Moreau)DAZ, alias Daniel Zurcher

 

  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |