12/10/2018

No 285

 

Les ECHOS de DAZ No 285

 

Le commerce, c'est l'école de la tromperie! (Luc de Clapiers)

 

Âgé de 23 ans, le presse agrumes que j'utilise régulièrement a décidé de rendre l'a^me ou disons qu'une pièce s'est cassé le rendant inutilisable. Le fabricant ne tenant plus les pièces de rechange, il a fallu me résoudre à en acheter un nouveau. Certains ne peuvent vivre sans fumer, d'autres ne peuvent se passer de presse-citrons ou oranges, ainsi va la vie.

Je me rendis donc dans un magasin spécialisé dont la vendeuse ou mieux dit de nos jours l'agente de vente me présenta 3 modèles. Le meilleur marché valant CHF 14.95, j'en déduis, et la dame de service le confirma que cet appareil provenait de Chine. Je n'ai rien contre la Chine, bien au contraire, mais je vis en Suisse et j'achète suisse tant que faire se peut. Le 3ème modèle était trop grand et le deuxième, autour des 50 balles semblait me convenir. ce d'autant que portant le nom de Ohmex, il était stipulé en dessous de la raison sociale Ohmex SA, route de la Longeraie9, 1110 Morges.

J'en fis donc l'achat. Au moment du déballage et pendant que je lisais le manuel d'utilisation, car je fais partie de la catégorie des gens qui lisent les notices de fonctionnement avant que de l'utiliser, j'ai remarqué en tous petits caractères: Made in PRC. PRC signifie Popular Republic of China ou en français, République Populaire de Chine avec Beijing comme capitale. Il ne faut jamais se fier au nom...

Utilisé le bus No 3, avant-hier, sur le coup des 16h30. Dans le compartiment avant, là où il y a normalement les poussettes, et bien il y en avait 3, de poussettes, avec 2 doubles-places, soit, 5 petits non-blancs, 2 mamans et visiblement trois papas tout aussi non-blancs. (Rappelons ici que l'utilisation du mot "noir" pour un être humain peut provoquer des conséquences graves). Je ne suis pas raciste, bien au contraire, j'aime même les Suisses-alémaniques mais je me suis demandé si dans un bus de Ouagadougou, il y avait aussi 8 blancs dans le même compartiment?

Utilisant un peu plus tard la ligne No 34 des TPG, entre Parc Stagni à Thônex et Tournettes à Veyrier, le machiniste était de couleur très foncée avec des gants blancs et une casquette noire, aussi. La grande classe. Quant au bus, il était flambant neuf et sentait encore le neuf. Je me suis alors demandé si à Brazzaville, il y avait des chauffeurs blancs avec une casquette blanche qui conduisaient des bus neufs?

A Genève, on parle de l'affaire Maudet, ancienne de 3 ans et c'est maintenant qu'on s'en préoccupe. Ça fait longtemps après, non! Ailleurs, il y a l'affaire Cristiano Ronaldo, le footballeur bien connu, qui est accusé d'avoir violé une jeune Américaine le 12 ou 13 juin 2009, et sa plainte a été déposée le 27 septembre 2018. Çà fait encore plus long. Il me souvient qu'en 1948 ou 49, j'avais traité de un balayeur de rue de noms d'oiseau. J'espère qu'il ne va pas bientôt porter plainte...



DAZ, alias Daniel Zurcher

12 octobre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

11/10/2018

No 284

 

Les ECHOS de DAZ No 284

 

Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît! (Michel Audiard)

 

C'est l'histoire d'un mec qui conduit un autocar avec une cinquantaine d'étudiants à l'intérieur. Le carta de la peine et roule très lentement dans les montées, des voyants lumineux indiquant des pannes s'allument, des conducteurs d'autres véhicules voyant de la fumée ^'échapper du bus lui font signe ou le dépassent même pour l'avertir, rien n'y fait. Le quidam pénètre dans un long tunnel et le car prend feu. Les passagers se sauvent miraculeusement. Ouf, ils ont eu chaud. Quand au conducteur, il est sous les verrous... Encore heureux!

 

Les Echos d'hier sur le Pont Butin ont fait couler de l'encre: Voici une note d'un lecteur du Sud: - ses concepteurs doivent se retourner dans leur tombe! Le paradoxe dans cette histoire c’est que le tablier inférieur avait été conçu pour accueillir les voies de chemin de fer reliant Cornavin à la Praille, concept oublié pour construire un autre pont, près de la Jonction, qui sert, lui aussi, à ceux qui veulent se suicider. On ne soigne pas une pathologie en empêchant son symptôme.

 

Et d'un ami du Sud-est, fidèle lecteur: - les barrières du Pont Butin, n’empêcherons pas les suicides, c’est bien clair. Mais néanmoins, je suis de ton avis, ceux qui veulent se suicider, qu’on leur “foute la paix” (c’est d’ailleurs ce qu’ils recherchent...) et qu’on ne prennent pas des mesures qui coûtent un saladier aux contribuables pour les en empêcher. L’important dans le cas d’une personne qui veut se suicider, c’est de détecter son intention à temps et de tenter de l’en dissuader. Les proches, les amis ou les organismes sociaux ont un rôle important à jouer dans ce processus.

Pour ce qui est des suicides par le train,  en Chine, l’accès aux quais n’est possible que lorsque le train est arrivé et à l’arrêt. Mais cela n’empêchera pas ceux qui veulent en finir avec la vie, de choisir un endroit en pleine nature et de se jeter devant la loco au dernier moment... En conclusion, que ceux qui veulent se suicider aient le droit à l’autodétermination.

 

Sur ce santé et belle journée...

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

11 octobre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

10/10/2018

No 283

 

Les ECHOS de DAZ No 283

 

Seul, on va plus vite, mais ensemble, on va plus loin! (Richard Ferrand)

 

Concernant le tabac prisé et les Echos d'hier, un ami du Sud me fait parvenir la note suivante: - je peux te dire qu’il y avait un rituel dans une classe de formation des pilotes militaires helvétiques (tu peux obtenir confirmation du commandant, il en était), soit que les aspirants pilotes se mettaient en cercle et l’un d’eux plaçait le tabac sur le creux du triangle formé entre le pouce, le poignet et l’index, puis ils le prisaient tous ensemble. J’ai par la suite revu ce rituel plus tard ailleurs dans les troupes d’aviation. Quant à ton collégien de Budé, espérons qu’il s’agissait bien de tabac…

 

Et un autre lecteur et néanmoins mai de l'Est me signale: Si le « truc  genre poussière »  du mec était blanc : inutile de te faire un quelconque souci au sujet de sa rédaction.. Effectivement, il semblerait que ça ne soit pas toujours du tabac qui est prisé! Donc les coutumes continuent ou reviennent!

 

Le Pont Butin a été muni de magnifiques barrières verticales, très hautes, qui empêchent dorénavant aux automobilistes pris dans les bouchons et aux piétons d'admirer la magnifique vue qu'on y avait auparavant. Le prétexte de la pose de cette palissade est uniquement l'évitement de suicides, apparemment nombreux à cet endroit. Était-ce bien nécessaire de priver des millions de gens passant par-là de cette magnifique vue sous prétexte que quelques quidams sautent parfois de ce pont? Telle est la question? Le gars qui voudra vraiment sauter se munira au préalable d'une échelle et sautera tout de même, et la personne qui veut admirer la vue devra faire de même. Diminuer les suicides est une bonne chose, mais les éviter, c'est impossible! Ou alors, il faut supprimer les trains qui créent 500 suicides qu'on appelle "accidents de personne",par an, les pistolets et autres armes à feu, les cordes pour éviter les pendaisons ou encore les tuyaux pour éviter de prolonger les tuyaux d'échappement des voitures jusque dans l'habitacle. Et ne parons pas de tous les médicaments qui tuent. Les palissades du Pont Butin ne servent donc à rien et ont du coûter "bonbon". C'est comme un sparadrap sur une jambe de bois, le néant...

 

La TDG relate l'émoi de la RTS autour d'un conflit d'intérêt. On peut y lire, ce matin, qu'un membre de la RTSR, l'organe qui chapeaute la RTS est membre du comité régional de la RTSR et accessoirement "senior consultant" au Cabinet Privé de Conseils SA., se serait plaint de divulgations privées faites par la RTS au sujet de l'affaire "Maudet". Peu importe en ce qui concerne l'affaire, mais la presse qui ne veut pas donner de nom indique deux sources. Si vous consulter le site RTSR et peu après le Registre du Commerce de Genève sous Cabinet Privé de Conseils SA, vous voyez immédiatement, par déduction, le nom du membre du Comité régional qui a fait l'intervention. Il eût été plus simple d'indiquer directement son nom et ça nous aurait éviter des recherches.

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

10 octobre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |