16/04/2018

No 106

Les ECHOS de DAZ # 106

 

C'est bien plus beau lorsque c'est inutile! (Edmond Rostand)

 

Ne voilà-t-il pas qu'on se retrouve quelques amis helvétiques dans un troquet français et c'est l'heure de l'apéro. La serveuse arrive et nous interroge: - un demi, un blanc, un rosé et un demi Pastis précise le dernier convive! La fille demande: - un demi quoi? L'ami répète un demi Pastis. - mais on n'a pas ça dans notre établissement! précise la sommelière. Alors voyant qu'elle n'avait pas vraiment l'habitude de servir des demi-Pastis, il lui est précisé qu'il s'agit de ne mettre que la demi dose de Pastis habituel dans un verre, et le tour est joué. Bien figurez-vous qu'elle a compris. Tout finit toujours par arriver...

 

Dans mon quartier, un cycle d'orientation est en réfection totale. Il est complètement recouvert de toiles en plastic et entouré d'une immense palissade afin que l'on ne voie pas exactement ce qui se passe et pour protéger le tout. Je longe donc la palissade et soudain, j'observe une porte fermée avec un immense

cadenas. Je fus un temps collectionneur de

cadenas et celui-ci m'intriqgue de par sa taille,

sa couleur et sa forme. Je continue les observations et constate que ledit cadenas se ferme et s'ouvre avec des chiffres, donc avec un code. Comme il y a un nombre à 5 chiffres à trouver, ça fait, tout bien compté, 100'000 possibilités. Ca doit faire un certain temps si on les essaie toutes, les possibilités, pour ouvrir la porte du chantier. Je me demande donc comment les personnes susceptibles d'ouvrir le chantierf tôt le matin se rappellent de la combinaison. Poussant plus avant mes interrogations, je retourne le cadenas et je constate que derrière celui-ci, il est écrit suer une étiquette 5 x 9. Je ne résiste pas à la tentation, fais le code, et le cadenas s'ouvre. Elémenaire mon cher …..

 

De nombreux lecteurs se réjouissent déjà de mes échos concernant les élections d'hier. J'attends les résultats officiels pour ne point commettre d'impairs.

 

Et si maintenant Mercedes ne gagne plus les Grands Prix de Formule 1 automobile, il va falloir trouver un nouvel adage...Belle semaine à tous!

 

DAZ alias Daniel Zurcher

16 avril 2018

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

15/04/2018

No 105

Les ECHOS de DAZ # 105

 

Le viol, c'est l'amour par effraction! (Pierre Dac)

 

Point dans moi l'idée de gâter votre dimanche, mais quand on lit pratiquement tous les jours que Ramadan a violé des femmes à gauche et à droite, on se demande comment certains ont pu le porter parfois aux nues ou l'engager comme enseignant?

 

Selon le Ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Brian, tous les arsenaux, ou presque, contenant des armes chimiques en Syrie auraient été détruits par la coalition aéronautique et la flotte franco-anglo-américaine. Bravo et merci! Mais il eût peut-être été plus intelligent de les détruire avant que les Syriens ne s'en servent, non!

 

On s'étonnera aussi que dans une démocratie comme la France, un seul gars, le Président Macron, décide d'aller envoyer des missiles depuis un bâtiment de guerre sans en référer à son parlement ou à son gouvernement. Démocratie ou dictature?

 

Encore une histoire de bus, du jamais vu: Assis dans le bus TPG # 3, une "vieille dame" monte à l'arrêt Servette et s'assied à mes côtés. Elle a l'air stressée. Elle sort instantanément de son sac une station de jeu, genre MP3 ou un truc de ce type, mais je n'y connais pas grand' chose et se met à tapoter sur l'écran de son appareil qui fait do, di, du, da, do, du, de, etc. Je m'inquiète et je zyeute la bonne dame. N'y tenant plus, je lui sors: - ça a l'air passionnant votre truc, Madame? Elle se tourne à peine vers moi et me dit: - pschitt, vous me déconcentrez Mossieur! Accro à 75 balais, faut le faire...

 

C'est décidé, je n'emploierai plus l'adjectif vieux ou vieille pour un passager ou une utilisatrice des bus TPG sur la ligne # 3. C'est un pléonasme, parce qu'il n'y a que des vieux sur cette ligne, y compris votre échotier. Ah si, bon, parfois, il y a des poussettes avec des bébés à l'intérieur et quelques mamans qui s'affairent, ou alors des hordes d'écoliers ou d'étudiants à certaines heures. Mais la ligne 3, c'est 3ème et même 4ème âges...

 

Dans une interview récente, le président français, encore lui, a sorti un vieux mot belge de son chapeau, carabistouille! Pour ceux qui ne le sauraient pas, ça signifie baliverne. La prochaine fois, il pourra employer calembredaine qui signifie à peu près la même chose...

 

Sur ce, excellent dimanche à tous, sous le soleil, évidemment...

 

DAZ alias Daniel Zurcher

15 avril 2018

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

14/04/2018

No 104

Les ECHOS de DAZ # 104

 

Je ne suis de loin pas fanatique des jeux de hasard, et les rares fois où je joue, je gagne rarement. En revanche, suite à une coïncidence extraordinaire et qui dépasse l'entendement, ne voilà-t-il pas que dans le bus # 3 où je me trouve, monte à l'arrêt dénommé Servette la vieille femme qui m'avait insulté vertement pendant de longues minutes lors d'un précédent et récent voyage en TPG. Elle ne m'a visiblement pas reconnu, quelle chance, encore, mais elle s'en est prise cette fois au bus qui nous transportait sous prétexte qu'il était vieux, mal foutu, ne s'arrêtait pas près des trottoirs et sentait mauvais. Bref, tout y passait et à haute et intelligible voix. Puis soudain, juste avant l'arrêt Tourelle, elle s'est mise à hurler en criant au machiniste: - arrêtez-vous près du trottoir au prochain arrêt! Message d'ailleurs réitéré trois fois. Je présume que le conducteur du bus devait lui porter une attention aussi soutenue sinon plus que la mienne tant et si bien que la vieille en descendant s'est mise à l'insulter en cirant: - j'vous avais dit de vous arrêter près du trottoir. Elle est descendue, et me levant pour m'apprêter à descendre un peu plus loin, le chauffeur m'a dit en passant devant lui: - ouf, elle est sortie... Je ne suis ni psychologue, ni psychiatre, mais la vieille doit faire partie de la race des gens qui n'ont plus la lumière à tous les étages... A la prochaine!

 

Me rendant, le long du Chemin des Coudriers, au Centre commercial de Balexert, à pied, d'ailleurs, comment ferais-je autrement, je m'apprête à dépasser une personne dans une chaise roulante mécanique qui avait de la peine à avancer. Se faisant, je constate qu'il s'agit d'un jeune homme avec un capuchon et lui demande gentiment si je peux le pousser, ce que visiblement j'arriverais encore à faire, même sans permis de conduire. Il se tourne vers moi, et comme il utilisait son portable, le portable tomba. Il me répond alors gentiment: - non, ça va aller parce que ça descend légèrement, mais si pouviez de ramasser mon téléphone, vous me rendriez un grand service. Ce que je fis avec plaisir, non sans ajouter: - vous savez, on n'a pas le droit d'utiliser un portable en conduisant! Il a rigolé, c'était l'essentiel!

 

Bon week-end à tous.

 

DAZ alias Daniel Zurcher

14 avril 2018

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |