04/12/2018

No 338

Les ECHOS de DAZ No 338

 

La forme, c’est le fond qui remonte à la surface! (Victor Hugo) - citation transmise par un ami du Sud.

 

Souvenir d'une nuit torride écrit par une femme et reçu d'une amie lectrice du Sud.

 

Couchée dans mon lit, pensant à toi

J'ai senti ce besoin urgent

De t'attraper et de te serrer très fort,

Parce que je ne peux oublier la nuit dernière.

Tu es venu pendant cette nuit calme

Et ce qui est arrivé dans mon lit

Me laisse encore des sensations de picotements.

Tu es apparu de nulle part et,

Sans aucune gêne, ni retenue,

Tu t'es couché sur mon corps.

Tu as senti mon indifférence,

Alors tu as commencé à me mordre sans remords

Et ça m'a rendue folle

Ce matin, lorsque je me suis réveillée

Tu étais parti. Je t'ai cherché partout ! Sans succès !

Seuls les draps sont les témoins

De ce qui s'est passé la nuit passée.

Mon corps porte encore les marques de ta visite,

ce qui rend encore plus dur ton oubli.

Ce soir, je vais rester réveillée à t'attendre.

Sale moustique de"merde"!

 

21 – 7, ça n'est pas un score de rugby, ni de handball, c'est celui de maudit Maudet, hier dans son parti le PLR! Ouste!

 

Visionnant quelque peu les titres du Journal de 19h30 de la RTS, j'avais espéré que l'on ne parlât pas de notre ex président du Conseil d’État. Et non, ça n'était pays dans les titres, mais c'est venu plus tard. On n'en sortira jamais...

 

La remarque sur la suppression de "JC" dans les dates a fait couler beaucoup d'encre. Voici un avis d'un lecteur de l'Ouest: - Intéressant, mais pas surprenant. En Europe, la France en tête, on a  commencé à volontairement renier les bases de notre culture. Cette abdication pour plaire à l’Islam, nos petits-enfants le regretteront un jour. Tout juste, l'ami...

 

Les aéronefs ne paient pas de taxe sur le kérosène. On peut se demander pourquoi. CHF 00.54 le litre alors que l'essence coûte au moins CHF 1.50. Mais ça n'est pas en augmentant les taxes sur le kérosène que la planète va cesser de se réchauffer. Il y a certes d'autres moyens et nous en reparlerons.

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

04 décembre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

03/12/2018

No 337

Les ECHOS de DAZ No 337

 

Le Conseiller d’État vaudois Pierre-Yves Maillard passe à l'USS (Union syndicale suisse). Il revendiquera donc une place au Conseil national. Quant à sa concurrente, à la présidence de l'USS, elle a été battue. Les syndicalistes ne veulent pas d'une femme qui les commande...

 

Les gilets jaunes, ou du moins certains, ont foutu le Bronx en France, samedi passé. Quand le roi empêche le peuple de s'exprimer, la révolution n'est pas bien loin...

 

J'avais cru qu'on nous foutait la paix avec Maudet le Maudit le dimanche, mais Le Matin d'hier en a ressorti une pleine page.

Il n'y a pas que des trucs intéressants dans les journaux du dimanche...

 

Après s'être fait "lourder" du Conseil d’État, le PDC Luc Barthassat revendique une place au Conseil des États lors des prochaines élections. Il y en a quand même qui ne manquent pas de souffle...

 

Mercredi, reçu un calendrier de l'Avent de la Migros.

Jeudi, reçu un calendrier de l'Avent de la COOP,

Vendredi, reçu un calendrier de l'Avent d'Aldi,

...et Lidl, vous faites quoi?

 

La fin de "avant J.C." ...ou après.

Selon une lectrice et néanmoins amie du du Sud ouest. Surprise ! Il y a deux jours, lors de la visite d'un joli musée archéologique très récent, mon attention fut attirée par la définition de la date sur tous les objets présentés.

Désormais les dates ne sont plus "avant JC" ou "après JC" mais exprimée en "n. è." ( notre ère ). Lorsque j'en ai fait la remarque à notre guide elle m'a dit tristement que désormais toutes les dates sont obligatoirement écrites "avant ou après notre ère" = n.è). 

Donc plus de mention de Jésus-Christ ni même JC. dans les musées, c'est interdit, en France, donc! Alors, il va falloir changer toutes les étiquettes. 

Je lui ai alors demandé si notre ère était toujours liée à la naissance de Jésus Christ? Elle m'a répondu: - Oui, je sais et toujours tristement: - Ça aurait pu déplaire à certains, je suppose!  J'en suis resté baba (comme Ali).

Comment un pays comme la France est devenu si con? (excusez le mot mais je crois que c'est celui qui convient).

Tous les jours un espace de liberté est grignoté (laïcité ou con..rie) .. Et oui, tout fout le camp!

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

03 décembre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

02/12/2018

No 336

Les ECHOS de DAZ No 336

 

L'injustice appelle l'injustice; la violence engendre la violence! (Henri Lacordaire)

 

Reçu d'une lectrice du Sud et néanmoins amie qui mérite attention. A méditer:

Les demandeurs d'asile en Suisse reçoivent une aide sociale de CHF 56.00 par personne et par jour. Une conseillère nationale verte-libérale a déclaré que ce n’était pas digne d'un pays riche comme la Suisse de donner si peu lors d'un assez récent débat au Palais Fédéral concernant le droit d'asile. Visiblement, certains parlementaires n'ont aucune idée de la rente AVS que reçoit un Suisse.

La rente maximale AVS pour un couple est de CHF 41'760.00 par année. Calculez vous-même: cette somme divisée par 12 mois, puis par 30 jours et par deux personnes donne exactement CHF 58.00 par personne par jour. OK, cela fait CHF 2.00 de plus qu’un demandeur d'asile.

Le Suisse doit cependant encore payer sa caisse maladie, ses assurances, son loyer, ses habits et ses impôts! Les rentiers qui ont versé le moins à l'AVS reçoivent la rente minimale de CHF 27'840.00 par année, soit CHF 38.00 par jour. Ils ne deviennent pas criminels à cause de çà, bien qu'ils aient travaillé beaucoup et cotisé pas mal aussi pendant longtemps! Et maintenant on se demande combien de sympathie et de crédibilité reste vis-à-vis de nos politiciens, particulièrement ceux des verts libéraux.

Cette aide sociale aux demandeurs d'asile est une claque pour les rentiers qui ont travaillé et cotisé toute leur vie. Peut-être que les futurs pensionnés y penseront avant de glisser leur prochain bulletin de vote dans l’urne. Il est vrai qu'il y à matière à discuter...



J'ai rencontré une journaliste ès gastronomie qui ne savait pas faire la cuisine. Elle était tellement ignare qu'elle a confondu une courgette avec un concombre. Donnant parfois quelque peu dans la critique gastrono- ou plutôt bistronomique, je m'étonne qu'une rédaction puisse engager pour sa chronique sur les restaurants une journaliste qui ne connaît rien en cuisine. C'est un peu comme si un chroniqueur aéronautique n'avait jamais pris l'avion...

 

Sur ce, il ne me reste plus qu'à souhaiter un beau dimanche sous la pluie à tous mes lecteurs. Les portables vont vibrer, les télévisions crépiter et les livres verront aussi leurs pages se tourner...

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

02 décembre 2018

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |