09/01/2018

ECHOS # 009

Les ECHOS de DAZ # 009

 

La jeunesse attend les politesses et les égards mais n'use ni de prévenance ni de réciprocité! (H-F. Amiel)

 

En ballade dans le quartier de Vieusseux, je longe un trottoir vers l'ECG, 'Ecole de Culture Générale Henry Dunant. Devant moi, une jeune fille déambule dans la même direction. Elle ouvre soc sac, en sort une friandise, l'ouvre, jette un premier emballage papier transparent, puis un papier alu et enfin l'emballage ou ce qu'il en reste. Parfois, j'ai de la peine à la fermer, alors je l'ouvre: - eh mademoiselle, vous avez perdu quelque chose! La jeune fille se retourne, regarde parterre et me dit à haute et intelligible voix: - j'ai rien perdu et j'en ai rien à foutre de vos leçons! Ensuite, elle a pénétré dans l'ECG. J'espère que dans l'après-midi il y avait un cours de politesse et de récupération des déchets… C'est la vie!

 

D'un ami du Sud: - en ce qui concerne la commission perçue par La Fourchette, il en va de même pour les sites de réservation des hôtels. Nous en avons fait l’expérience tant en Ecosse qu’en Italie et dorénavant nous passerons directement par l’hôtel. Il est généralement perçu entre 15 et 20 % de commission par les sites de réservation sur le montant facturé. Que voilà qui est bon à savoir…

 

Et voilà que devant pratiquement toutes les entrées d'immeuble de la Vrille de Genève, de ses alentours et de sa banlieue fleurissent de vieux sapins de Noël usagés, délabrés, colorés et souvent encore pleins de cire de bougies. On avait choisi pendant de longues minutes un beau sapin chez le vendeur. On le transporta avec précaution. On le décora pendant des heures. On chanta autour. On admira son étincellement et ses reflets dans les yeux des enfants ou dans les lunettes des vieux. Et puis, le lundi qui suit Nouvel-An, hop, par la fenêtre si tout va bien. Et que ce sapin disparaisse rapidement. Triste vie pour un sapin. Quand je pense qu'il y a des associations pour lutter contre la déforestation en Amérique du Sud et qu'en Europe, on coupe des millions de sapins pour les foutre loin quinze jours plus tard, je m'étonne une fois de plus. C'est la vie…

 

Les automobilistes français paient 85 milliards d'€uros de taxe par an, tout confondu! Ca fait tout de même pas mal! Et en Suisse, comme on est 10 fois moins, faites le compte!

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

09 janvier 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

08/01/2018

Les ECHOS 8

Les ECHOS de DAZ # 008

 

La culture, c'est ce qui reste quand on a tout oublié! (Edouard Herriot)

 

La chanteuse France Gall s'en est allée. Encore un bout de jeunesse qui fout le camp… Elle remplacera Johnny Hallyday sur les radios et les télévisions pendant quelques temps… Ca n'est pas forcément un mal pour tout le monde. Je parle donc du remplacement pas du décès…

 

Long déplacement hier en Suisse orientale et en voiture. Les craintes d'un flux de trafic immense à cause des rentrées des Alémaniques après les vacances étaient immenses. En fait, faible trafic, aucun bouchon. Réflexion faite, il avait tellement plu après beaucoup de neige que les rentrées se sont faites le samedi. Parfois, la météo joue des tours, mais parfois aussi, elle avantage…

 

J'utilise parfois le site Internet La Fourchette pour réserver des places dans les restaurants. Dernière tentative dans un restaurant de Saint-Jean qui me donne sur ledit site, les heures possibles de réservation, soit: 11h30, 12h00 et 12h30 et basta. On voulait y aller le soir. Alors, j'appelle directement le restaurant en question et demande pourquoi il ferme le soir. Le patron me répond que c'est ouvert et je lui cite le cas du site de La Fourchette qui l'annonce fermé. Alors, j'apprends que La Fourchette lui pique 3 balles par réservation et comme le restaurant en question a beaucoup de clients le soir, il préfère indiquer sur le site de La Fourchette que c'est fermé pour ne pas paumer CHF 3.00 par réservation. Et ainsi les clients potentiels téléphonent directement au bistrot. Conclusions: 1/il vaut mieux donc appeler les restaurants directement, 2/piquer 3 balles par réservation, s'il y en a 20 par soir, ça fait tout de même CHF 21.900.00 par année, d'où la compassion pour le bistrotier, 3/ et ainsi le patron vous offre un limoncello…

 

Ainsi donc, Genève-Servette Hockey Club s'est fait remettre en place par Bienne samedi soir dernier. Il semblerait que la raison de la défaite soit la présence d'un des patrons de Servette qui est spécialement venu de Vancouver pour voir cette rencontre et peut-être remettre un peu d'ordre dans les aléas financiers du club. Pour une réussite, ça n'en était pas une…

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

08 janvier 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

07/01/2018

#007

Les ECHOS de DAZ # 007

 

Si, pour devenir un homme robuste, un saint, un génie supérieur, il ne s'agissait que de planer sur les nuages, pourquoi tant de malades, de mécréants et d'imbéciles ne se donnent-ils pas la peine de grimper au Simplon? (François-René de Châteaubriand) Extrait aimablement remis par un lecteur assidu.

En train d'attendre le bus # 8 à l'arrêt Canonnière, lequel arrêt n'est desservi que par la ligne # 8, un quidam arrive et m'interpelle en me disant: - il est déjà passé le bus? Un peu surpris de cette demande, je réponds: - ben non, parce que s'il avait déjà passé, je ne serai plus là! Et le quidam d'ajouter: - ah ouais, c'est juste, je n'y avais pas pensé. Bon, un peu plus tard, dans le bus, j'ai remarqué que le mec n'avait pas la lumière à tous les étages…

 

Pendant l'attente ci-dessus, je vois une jeune dame arriver avec un tout petit chien, mais alors minuscule du genre plus petit c'est un rat. En fait, il devait s'agir d'un jeune Pinscher ou d'un truc du genre. Pour vous dire comme il était petit, la dame s'est assise dans l'abribus, à côté de moi, a enroulé la laisse, a pris le chien d'une seule main et l'a mis dans la poche de son manteau. Ni vu ni connu dans le bus, 2 balles vingt d'économisés…

 

Comme mentionné l'autre jour, j'ai mangé dans un relativement bon restaurant italien de la place une oreille d'éléphant, alias une tranche de veau à la Milanaise. Elle était tellement grande que je n'ai pas pu ni voulu finir. Et au moment de desservir, le garçon me dit: - voulez-vous que je vous l'emballe pour prendre avec?  Dans mon assez longue vie, j'avais déjà entendu pas mal de questions, mais jamais une pareille…

 

Samedi matin, vers les 12h45, premiers feux de circulation depuis l'autoroute sur la route de Ferney. Je suis numéro deux et comme c'est rouge, le numéro un s'arrête, et moi aussi. Jusque là, rien d'anormal. Et on attend. Au bout d'un certain temps, comme aurait dit Fernand Raynaud, le feu passe au vert.  Ca, c'est normal aussi, quoique. Le mec devant ne bouge pas, et comme je suis poli et n'étais pas pressé, j'attends sans klaxonner. Pour ce qui est du klaxon, ceux qui étaient derrière moi s'en sont chargés, rassurez-vous. Bref, soudain le conducteur # un remarque enfin que c'est vert. Je présume qu'il a cherché l'embrayage, le frein à main et l'endroit où se trouvait la première vitesse pour partir, et finalement, que croyez-vous qu'il arrivât,  le feu est redevenu rouge. Je connaissais les conducteurs du dimanche, mais maintenant, il y en a même le samedi…

 

Sur ce un bon dimanche à tous et bon petit Nouvel-An…

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

07 janvier 2018

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |