01/03/2017

No 060 et première de mars 2017

La chronique quotidienne de DAZ No 060

Entendu, vu, eu ou lu mardi 01 mars 2017

 

    • o   Amis neuchâtelois, je vous salue, belle fête! Neuchâtel commémore ce premier mars son indépendance depuis 1848. Bravo!
    •  
    • o   10 centimes de taxe en plus sur les paquets de cigarettes rapportent 50 millions par an qui sont versés à l'AVS. Au moment où l'on parle de relever les rentes mais qu'on n'a pas assez d'argent, on devrait augmenter les cigarettes de 2 balles par paquet, ça ferait un milliard par an pour l'AVS…
    •  
    • o   Bis No 3, Servette, une jeune dame entre et tente de s'asseoir en face de moi. Elle se n'est visiblement plus souvenue qu'elle avait dans son dos un immense sac de taille militaire avant une grande marche, ce qui lui rendit la station assise difficile. Et comme le sac semblait si lourd qu'elle ne souhaitait pas l'enlever, elle resta donc assoie penchée bien en avant. J'aurais avancé ma tête de 20 cm que je l'embrassais sur la bouche…
    •  
    • o   66% des conscrits ont été déclarés aptes au service militaire en 2016. C'est dire qu'un jeune de 20 ans sur trois est inapte. Pas terrible comme résultat…
    •  
  • o   La BCV (Banque Cantonale Vaudoise) nomme un "vieux" de 66 ans à sa présidence. Ce Monsieur, aussi respectable soit-il a été mis en retraite par la Confédération helvétique après 35 ans de bons et loyaux services comme diplomate et ambassadeur et doit se faire au bas mot CHF 250.000.00 de rente annuelle plus l'AVS va encore toucher du fric de la Banque des Vaudois car il m'étonnerait que le poste soit bénévole. Il y a ceux qui luttent pour la retraite à 50 ou 55 ans et il y a ceux qui ne savent pas s'arrêter. Encore un gars qui pique la place à une jeune… 

 

  • La vie? Il est trop tard pour devenir pessimiste! (Yann Arthus-Bertrand).
  •  

Pensée transmise par un lecteur du Sud.

 

DAZ alias Daniel Zurcher

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

28/02/2017

No 059 etz dernière de février

La chronique quotidienne de DAZ No 059

Entendu, vu, eu ou lu mardi 28 février 2017

 

  • o   Envie d'un ballon de Chasselas, je passe devant le Café de la Presse au Boulevard Saint-Georges à Genève. J'entre, je dis bonjour et le garçon me demande: - ça sera quoi pour ce mossieur? Je réponds: - un ballon de Chasselas siouplait!. Et la réponse fut: - on n'a pas de Chasselas! Alors j'ai dit au revoir et je suis reparti. Je fais 15 mètres toujours sur le même boulevard. Je vois une vinothèque intitulée Le Réservoir. J'entre et demande un ballon de Chasselas qu'on me sert sur-le-champ. Je demande le ticket, je paie. En partant je lis le ticket. Il est intitulé. Café de la Presse. Vous avez dit bizarre…

 

    •  
    • o   Ma remarque au responsable de l'affichage public de la Ville de Genève concernant les affiches politiques qui demeurent longtemps après les votations: - je me permets de vous indiquer que 1'380 surfaces sont dévolues à ce type d'affichage en Ville de Genève qui sont réparties sur plus de 30 sites. Vous conviendrez qu'il n'est pas possible d'enlever toutes ces affiches en quelques jours. Heureusement que le Conseiller administratif Guillaume Barrazone n'est pas responsable des pompiers, parce que s'il y avait deux incendies en même temps, le second devrait attendre quelques jours…
    •  
    • o   Bus 3, Colladon. J'y monte et m'assieds côté couloir, sur la seule place encore libre, à côté d'un passager, A Coutance, le passager voisin descend et je reste sur mon siège, sortant au prochain arrêt. Monte un vieux grognon qui s'approche de moi et me dit: - vous pouvez pas vous "asseyer" contre la fenêtre, c'est pourtant simple, non! Je lui réponds: - ça fait 20 minutes que je suis assis à cette place et je descends à l'arrêt Bel-Air, alors je n'ai pas de raison de changer de siège! Et le grinchu de répondre:- on voit bien que vous n'avez jamais pris un bus, vous…
    •  
  • o   Même bus, arrêt Poterie. Le bus s'arrête, la porte s'ouvre et une dame qui téléhpone et qui veut visiblement terminer sa communication avant que d'entrer le bus reste sur le trottoir. Le hic, c'est que le conducteur a fermé la porte, est reparti avec son bus et la téléphoniste est restée "toute bête" devant la porte qui s'est refermée. Bon, y a un bus toutes les 10 minutes, elle aura pu terminer sa conversation…L'échec du voyage est la réussite de la vie! (Anne Akrich, propos transmis par un lecteur du Sud) DAZ alias Daniel Zurcher

 

  •  
  •  
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

27/02/2017

No 058

La chronique quotidienne de DAZ No 058

Entendu, vu, eu ou lu lundi 27 février 2017

 

  • o   Dans le nouveau programme de François Fillon, toujours candidat à l'élection présidentielle française, il a été ajouté un point: - moi, président, je rembourserai les lunettes pour tous les enfants! C'est bien, bravo! Et si ça le fait élire, tant mieux. Un concurrent a de suite ajouté: - et moi président, je verserai un subside à tous les parents qui ont des enfants qui ne portent pas de lunettes. Elle est belle, la France, non…
    • o   Un fidèle lecteur m'écrit au sujet de la porte vitrée d'un grand restaurant genevois évoquée il y a peu: - mon bistrot de prédilection à Berne depuis des décennies s’appelle L’Harmonie, qui est situé pas loin du Palais fédéral. Tout comme le tien, mon  bistrot est également doté d’une porte vitrée condamnée. Mais celle-ci est étanche et enjolivée d’une magnifique gravure intitulée: Harmonie/Fritz Giger! . Et le Fritz actuel m’a fait savoir que lorsque est venu au monde l’aîné d’une nouvelle génération, on le baptisa Fritz, ce qui évita les frais d’une nouvelle vitre. Il n'y a pas de petits profits…
    •  
    • o   Je vous avais promis la tournée le jour où les arbitres de football arboreraient sur le maillot ETIDAD Airways. Hier. j'ai vu sur un arbitre sur le maillot duquel il était écrit EMIRATES. Ca s'approche, mais c'était un arbitre de rugby…
    •  
    • o   Samedi 16h48, j'attendais le bus 41 au Rondeau de Carouge tranquillement assis sur la banquette de l'abri bus à côté d'une jolie maman et de son fils qui devait avoir 6 ans. J'ai appris qu'il avait son anniversaire ce d'autant qu'il portait une tourte Forêt noire qui devait visiblement finir le repas du soir. Il chantait joliment. Il faisait beau, bref tout pour plaire. Et soudain la maman de s'écrier vis à vis de son bout d'homme: - mais tu vas la fermer un moment, j'ai mal à la tête depuis de matin! Comme les temps changent, ma maman à moi elle me disait souvent: - pourquoi tu ne chantes jamais!
    •  
  • o   Un fidèle lecteur et néanmoins ami me signale à juste titre d'ailleurs, qu'il y a lieu de mettre un "s" à chiens de faïence, parce que généralement il y en a deux qui se regardent et pas de "s" à chien de fusil, parce que généralement il n'y en a qu'un qui dort en position chien de fusil. Dont acte…Une impasse est une voie offerte sur le possible? (Proverbe provençal aimablement transmis par un lecteur du Sud)DAZ alias Daniel Zurcher

 

  •  
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |