• La DAZette du 25 avril 2020

    La DAZette du  25 avril 2020

     Laissez-nous mourir comme nous voulons! (André Comte-Sponville)

    C’est une opinion qui contraste dans la symphonie actuelle autour du coronavirus et du confinement. André Comte-Sponville, philosophe français, déplore qu’on sacrifie les jeunes au détriment des personnes âgées, la liberté sur l’autel de la santé.

    Réouverture des écoles

    Je n'arriverai jamais à comprendre pourquoi une grand-maman ne peut pas voir ses petits-enfants alors qu'une institutrice, grand-mère elle-même à 4 reprises peut à 62 ans continuer d'enseigner dans une classe de 20 bambins de 8 ans? Cherchez l'erreur?

    Lu dans la Tribune de Genève, ce matin:

    Pâques au balcon,

    Juillet aux Grisons!

    et pour beaucoup ça sera même:

    Pâques au balcon,

    Juillel au Lignon!

    Des corneilles

    Reçu d'un ami du Sud; toi qui aime bien les corneilles.

    Rentrant l'autre jour de la boulangerie, j'observe à quelques pas devant moi un hérisson poursuivi assidument, à moins de 30 cm., par une corneille qui cherchait à lui piquer les pattes arrière. M'approchant à moins d'un mètre, je dis à la corneille: "Laisse-le maintenant, dégage!"

    Il a fallu que je me manifeste plus ostensiblement en bougeant les bras pour qu'elle se retire un peu, mais avec peine. Le petit hérisson, lui, ne semblait pas trop s'en faire. Un peu plus loin, il s'enfile sous les feuillages, observé tant que faire se peut par la corneille. Environ 5m. plus loin. quand il ressort de l'autre côté, elle le rejoint et le harcèle  à nouveau, reprenant son manège...

    Comme quoi, même chez les corneilles, il y a des enquiquineuses… Et oui, et je connais des amis à l'Est qui les trouvent même emmerdeuses par leur babillement, leur corbinemernt, leur craillement, leur criaillemenr, leur croaillement, leur  croassement et leur graillement.

    Mais dans tout ça, il faut dire que les hérissons bouffent les gentilles limaces, les corneilles mangent les hérissons, que les buses et les faucons se régalent des corneilles. Les aigles et les hiboux adorent les buses et les faucons, et Crhis Mc Sorley aime bien son aigle du GSHC aux Vernets, quand il n'y a pas confinement. C'est la vie!

     

    Confinement

    Un autre ami du Sud me disait récemment: Quand le confinement sera levé et qu'il faudra aller manger ou faire de petits gueuletons avec tous les amis, les parents, les connaissances et les copains/copines qu'on n'a pas pu voir pendant des semaines, je vais facilement reprendre les 10 kilogrammes que j'ai perdus pendant la présence du Covid-19.C'est la vie!

    Pas encore le corona virus, mais alors, ascenseur, lapsus!

    Mercredi 15 avril, 22h00, retour de balade canine. Fatigués, on prend l'ascenseur. J'appuie sur 5 et la machine démarre. Elle monte de quelques mètres et s'arrête, nette. Puis la lumière s'éteint. Pas de panique, je sors mon portable pour y voir clair et j'appuie sur les boutons de la commande. Rien ne se passe. Le bouton alarme est alors enclenché et fonctionne. Ca sonne fort, surtout dans l'ascenseur, mais aucun des 45 locataires de la montée ne se bouge. Je me réfère alors à la petite plaquette, mais elle est gravée en gris sur de l'alu gris et autant dire qu'un mal-voyant n'y voit rien. Le chien n'apprécie pas du tout et moi de moins en moins. Qui plus est, la cabine est pratiquement étanche et la respiration devient difficile. Nouvelle tentative de sonnerie, rien ne bouge.

    Il devient donc urgent d'agir et avec l'appui de ma canne blanche, d'un autre appui dorsal, j'arrive avec peine et force à ouvrir la porte intérieure. Ouf, un léger appel d'air se fait par la cage et les respirations reprennent. Reste à ouvrir la porte principale, verrouillée par un gros bidule. L'ascenseur est petit, heureusement, et m'appuyant contre la paroi arrière, en poussant la porte de toutes mes forces avec mes deux pieds, j'arrive à la faire sauter. Reste à sortir, parce que l'ascenseur n'est pas à niveau, mais le chien saute et moi aussi, tant bien que mal.

    On prend alors l'autre ascenseur, parce qu'il y en a deux dans cette montée pour rentrer définitivement chez nous et je me sers un cognac bien mérité.

    Pour éviter tout accident, j'appelle la maison "Schindler" qui répond 24 heures sur 24 pour annoncer le cas. Une charmante dame me demande si je ne me suis pas fait mal et me dit qu'un "monteur" va me rappeler, ce qu'il fit quelques minutes plus tard. Ce matin, l'ascenseur est toujours en panne et à chaque étage, il y a une information de non-fonctionnement.

    Plus de peur que de mal, mais sans savoir-faire décuplé par la psychose, on y laissait notre peau, en tous cas, la mienne.

    Echapper au coronavirus jusqu'à présent, c'est bien, mais se faire descendre par un ascenseur, eût été un hiatus!

    Moralités:

    1/Je ne suis pas un portable-maniaque, mais désormais, je le prendrai toujours avec dans l'ascenseur.

    2/J'ai inscrit le numéro d'appel de secours de Schindler et la référence dans les adresses de mon portable.

    3/La régie m'a dit qu'on pouvait aussi appeler le 118, donc il faut un appareil téléphonique. C'est la vie!

     

    DAZ, alias Daniel Zurcher

    (La DAZette paraît irrégulièrement)

     

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • La DAZette du 19 avril 2020

    La DAZette du  19 avril 2020

     

    Nous allons agir aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire! (Alain Berset, Conseiller fédéral, chef du département de la santé)

    Ben voyons

    La présidente de l'Union européenne, l'Allemande Ursula von der Leyen est en passe de proposer que tous les vieux de plus de 65 ans demeurent confinés jusqu'à la fin de l'année.  Elle s'en fout elle, elle n'a que 62 ans…

    Jardin  de la Paix

    Il existe à Genève un Jardin de la Paix que peu de personne connaissent. Il est situé à Moillebeau, en-dessus du Parc Trembley. C'est un havre de paix, il y a quelques bancs qui sont espacés d'une dizaine de mètres chacun. Les chiens y sont interdits. Il est fleuri magnifiquement et il y a un bassin avec quelques poissons rouges ou bruns et des tritons alpestres.  qui ne font aucun bruit. C'est magnifique et magique. Les murs sont recouverts de plantes et il y a aussi quelques statues et des plaques commémoratives. Il y a même une orangerie. Et bien, en cette période de Covid-19 où des personnes âgées auraient pu aller méditer ou refaire le monde pour elles, des édiles ont décidé de le fermer. S'il n'y avait qu'un seul endroit à laisser ouvert dans ce bas monde, c'eût été le Jardin de la Paix…

    Heure des conférences de presse

    Le monde entier savait que le Président de la République française allait faire une déclaration sur le Coronavirus le lundi de Pâques à 20h02. Mais en Suisse, personne ne savait l''heure de la conférence de presse du Conseil fédéral le mercredi qui suivait. Cherchez l'erreur!

    Entendu

    lors de la Conférence de presse de mercredi 16 avril 2020 à 15h20, Monsieur Alain Berset, conseiller fédéral et chef du département de la santé publique: - progressivement, la progression a été moins rapide… Plus tu pédales moins vite, plus t'avances moins rapidement!

    Chômage

    1'765'000 employés et ouvriers, soit le quart de toutes les personnes actives en Suisse sont actuellement au chômage partiel. Ca va faire un gros trou dans la caisse…

    Déconfinement

    Sans être mathématicien, géomètre ou encore ingénieur, je ne vois pas comment on arrivera à faire reprendre l'école avec les mesures actuelles de confinement soit, 2 mètres entre chaque personne, ne pas se toucher et se laver les mains très souvent, dans une classe d'école de 80 mètres carrés sachant que la circonférence pour un élève est égale à 2 pi r, soit 2 x 3,14 x 1m = 6,28 m2. On peut donc mettre 12 élèves, et dans les classes, ils sont généralement entre 22 et 24. Cherchez l'erreur!

     

    Excès de vitesse routiers

    Selon la Police genevoise, il y a en gros 25'000 excès de vitesse chaque mois dans notre belle République et Canton de Genève. Si on prend en moyenne CHF 250.00 par infraction, la Police se met dans les poches bon mois mauvais mois CHF 6.250.000.00 (6 millions). Si vous multipliez par 12, on arrive, bon an, mal an à CHF 75'000.000.00 (septante cinq millions). Vous ajoutez encore toutes les autres infractions qui doivent être aussi nombreuses que les excès de vitesse, mais qui rapportent probablement un peu moins, vous approchez certainement les 100 millions par an. Encore heureux qu'il y ait des infractions, sinon de quoi la Police vivrait-elle?

     

    Confinement

    (message réconfortant reçu d'une amie lectrice du Sud que je ne résiste pas à vous transmettre sous une forme quelque peu raccourcie)

    Belle journée sous le soleil, humez l’air frais, écoutez le silence et les chants d’oiseaux qui le brisent, regardez autour de vous la nature qui s’éveille, les arbres ont mis leurs feuilles qui serviront à nous protéger du soleil, le lilas, les petites figues, les boutons de roses, les tulipes, les coeurs de Marie et les autres jolies fleurs prennent places dans les jardinières, l’herbe est bien verte, les sapins mettent leurs bourgeons tout tendres, tout s’applique pour nous montrer que la nature est belle, ainsi que la vie!

    Disons merci, sans oublier d’être prudents, et tirons le positif de ce confinement qui nous donne le temps de lire, de regarder la télévision, de faire du rangement, de se transformer en fée du logis. Nous égalons la petite Suisse-Allemande "Putzfrau"! Trions, astiquons, aspirons, nettoyons stop!  Respirons, buvons un thé ou un café, la nature nous rappelle que nous devons mieux la préserver; n’oublions pas de tirer les leçons de cette épreuve, remettons le bouton sur " ON"» et reprenons l'exemple de nos anciens, produisons et mangeons locaux, remettons-nous à la cuisine et faisons des bons petits plats mijotés, redevenons humbles, modestes, mettons un frein à notre société de consommation! Un peu de jugeote... Ce confinement nous donne la chance de partager nos journées avec nos maris, nos femmes, nos enfants, nos amies, amis et vivons les joies du partage!

    Bref, je vous adresse mes plus amicales pensées, restons confinés, n’oublions pas les règles de distance entre-nous et lavez, lavez, lavez-vous les mains, sans oublier de mettre un peu de crème... gare aux crevasses!

     

    Une pensée toute particulière aux personnes malades, nos aînés, les gens qui sont seuls et qui ne peuvent plus recevoir de visite, qui ont des baisses de moral; je pense bien à eux et leur adresse mes pensées positives.

    Tenons-nous les pouces et bravons cette épreuve en se disant qu’après la pluie vient le beau temps, après la nuit, vient le jour, après l’hiver vient le printemps, après la peine, la joie, après la disette, l’abondance.

    Bien à vous tous!

    Déconfinement des bistros

    Selon une nouvelle entendue sur OM ce dimanche matin, les bistros et autres restaurants pourraient bien  s'ouvrir à nouveau très rapidement. C'est vrai que les 2 conseillers fédéraux UDC, Parmelin à l'économie et Maurer aux finances se font du soucis. Si les caisses sont vides rapidement, leur réélection sera pénible…

    Sur ce, excellente fin de semaine!

    DAZ, alias Daniel Zurcher

    (La DAZette paraît irrégulièrement)

     

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • La DAZette du 10 avril 2020

    La DAZette du Vendredi Saint confiné, 10  avril 2020

    et presque sans Coronavirus ou Covid-19

    En Bretagne, les morts ne meurent jamais! (citation entendue récemment et probablement valable aussi chez nous)

    Entendu

    sur nos belles chaînes de télévision par Bruno Jeudi lors d'une émission de C' dans l'air: - on note une légère diminution de l'augmentation… Alors, ça se complique!

    sur la RTS dans une publicité d'un vendeur d'électronique: - appareil photo en action pour CHF 1'451,10. Ils auraient pu faire cadeau des 10 centimes si déjà…

    et encore sur C' dans l'air: - il y a eu 10 millions de contrôles par les diverse services de Police sur le respect du confinement et un demi-million de procès-verbaux dressés… Il faut bien que l'Etat français continue à vivre…

    et toujours sur France 5 dans C' dans l'air encore, par un médecin du Covid-19: - on progresse progressivement… Et oui, progressons, progressons, progressons, il en restera toujours quelque chose!

     

    Travail au pluriel

    J'avais toujours cru que le pluriel de travail faisait travaux. Mais il y a une exception ou plutôt deux. Une machine de torture des siècles passés s'intitule aussi travail, de même que le système qui permet aux maréchaux-ferrants de bloquer les chevaux s'appelle aussi travail et leurs pluriels deviennent travails. On apprend tous les jours quelque chose….

     

    Fête des mères

    Je ne voulais pas parler du Covid-19 dans cette DAZette, mais c'est difficile. En effet, un "immense" problème s'est posé, celui de la Fête des Mères en France. Le confinement fait qu'elle ne devrait pas avoir lieu à la date prévue, sinon les commerçants, économistes et faiseurs de fric vont tout perdre ou mieux dit, ne rien gagner. Ils vont donc tenter de la retarder lors de jours meilleurs afin de ne pas perdre de la monnaie en masse. Le gouvernement va devoir trancher.  Ah, le fric, toujours le fric….

     

    PLR (Parti libéral radical)

    A lire les derniers résultats d'un peu toutes les élections, ce parti est vraiment en voie de disparition, du moins sur Genève. Il serait temps qu'il réagisse et qu'il trouve des candidats qui ne traînent pas des boulets derrière eux, sinon, la gauche et les verres, pardon les Verts de gauche vont dicter leurs lois. Mais où sont donc passés les Libéraux et les Radicaux?

     

     

     

     

    DAZ, alias Daniel Zurcher

    (La DAZette paraît irrégulièrement)!

     

     

    Lien permanent 0 commentaire