- Page 4

  • voici la 143éme chronique

    La chronique quotidienne de DAZ

     

    Entendu, vu, eu ou lu le cent quarante troisième jour de l'An 2016.

     

      • o   Devant la boucherie d'Onex, un vieux gros chien aboie sans raison apparente. Je pénètre dans la boucherie et attends mon tour. Le cabot aboie de plus belle, et le moins qu'on puisse en dire, c'est que son aboiement n'est pas des plus sympathique si tant est que des aboiements puissent être sympathiques. Je lâche alors à haute et intelligible voix; - qu'est ce que c'est chiant ces chiens qui aboient pour rien! Et le mec devant moi qui devait être maître ès improvisation ou répartie et accessoirement maître du chien de dire à son tour: - qu'est-ce que c'est chiant ces vieux qui gueulent pour un rien! Je lui ai alors dit: - bravo, bien répondu, et le gars a ajouté: -merci, mais vous avez raison, mon chien est con comme la Lune qui est en plus pleine aujourd'hui. Parfois le dialogue évite la guerre…
      •  
    • o   Le Matin de ce matin ne dit pas un mot des deux 1/2 finales du Championnat du monde de hockey sur glace de Moscou qui ont eu lieu hier après-midi, hormis les 2 résultats. Et dire que si La Suisse avait été dans le coup et de la partie, on en aurait eu 6 pages! Laxiste, chauvin, ou j'menfoutiste Le Matin?

     

      •  
    • o   Il me demeure toujours incompréhensible qu'il n'ait pas encore été inventé un système qui indique immédiatement pourquoi un avion s'écrase, comme par exemple le dernier Egyptair? On sait tout sur tout, on peut tout, on est allé sur La Lune, mais dire pourquoi un avion s'écrase, que pouic…Fais ce que tu aimes et aime ce que tu fais (Univers Artists) Que voilà une belle maxime pour ce dimanche…Daniel Zurcher    

     

    •  
    •  
    •  
    • 22 mai 2016
    •  
    •  
    Lien permanent 0 commentaire
  • voici la 142ème

    La chronique quotidienne de DAZ

     

    Entendu, vu, eu ou lu le cent quarante deuxième jour de l'An 2016.

     

      • o   Federer ne sera pas à Roland Garros cette année. Tout fout le camp…
      •  
    • o   Selon Le Matin, l'espérance de vie en Suisse a passé à 81,3 ans pour les hommes et 85,3 pour les femmes. La vie serait-elle aussi sexiste?

     

      •  
      • o   C'est le Bronx au MCG. Stauffer tape sur Cerutti et Cerutti tacle Stauffer. Et le secrétaire général de déclarer comme Hollande pour la France: - tout va bien…
      •  
    • o   A Genève, il se vend des diamants à 58 millions. Et en même temps, on parle d'un revenu minimum pour tous! Selon que vous serez puissant ou misérable…

     

      •  
    • o   En France, il est interdit de se promener masqué sur la voie publique. On arrête les musulmanes qui le font. mais les 500 casseurs, tous masqués, ils continuent de casser. Ah oui, c'est plus facile d'embêter une femme que de démasquer des casseurs…

     

    •  
    • o   Payé à M-Parc un galopin (2 dl de bière) CHF 3.20. Ca doit faire CHF 16.00 le litre si le compte est bon. La bière est bientôt plus chère que le pinard, déjà bien trop cher…Le masque du bonheur est peut-être le plus difficile à porter! (Gérard Martin)Daniel Zurcher    
    •  
    •  
    •  
    • 21 mai 2016
    •  
    •  
    Lien permanent 0 commentaire
  • 141ème chronique de DAZ

    La chronique quotidienne de DAZ

     

    Entendu, vu, eu ou lu le cent quarante et unième jour de l'An 2016.

     

    La Clémence (Coup de gueule)

     

    Il était une fois une grosse cloche ou mieux dit un bourdon nommé La Clémence datant de 1407 puis refaite par la suite. La Clémence, c'est la cloche No 1 de la Cathédrale Saint-Pierre à Genève.

     

    Puis un MFR (malin futé rusé) en a fait l'appellation du meilleur vin de l'Ouest lémanique, le Gamaret de la Cave de Genève.

     

    Pendant des décennies, pour les Genevois, et même pour les autres, La Clémence, c'était la cloche de Saint-Pierre, et le Gamaret de La Cave. Les puristes diront que c'est aussi un café sur la place du Bourg du Four, c'est vrai. Il y a parfois des paramètres qui forment des entités ou des symbioses dont l'une fait immédiatement penser à l'autre, comme narcisse = Montreux, low-cost = easy jet ou encore tour = Pise ou Le Louvre, c'est Paris.

     

    Bref, La Clémence, c'est le Gamaret de la Cave.

     

    Puis soudain, un soi-disant technicien en marketing a décidé d'appeler quasiment tous les vins de la Cave de Genève La Clémence, tant et si bien qu'il y a de La Clémence Viognier, Chardonnay, Cabernet franc, Pinot gris, Merlot, etc, j'en passe et des moins bons.

     

    En voulant profiter d'une magnifique et significative appellation pour un excellent Gamaret, on a foutu de la Clémence partout. C'est de la démence, et ça rime…

     

    Clémence ne veut donc plus rien dire, sinon cloche No 1 de Saint-Pierre et grosse cloche pour un fada du marketing qui aura réussi à tout foutre en l'air.

     

    Il y a vraiment des coups de pied quelque part qui se perdrent et des cloches du marketing qui pensant qu'une appellation adéquate fonctionnerait pour tous les cépages de la production de la Cave de Genève.

     

    Le mieux est souvent l'ennemi du bien, affirme un adage. Dans le cas présent, c'est encore pire. Adieu Clémence, on t'aimait bien.

     

    Daniel Zurcher

    20 mai 2016

     

    PS: à noter que le directeur de la Cave à qui j'avais soumis le texte a pris la peine de m'expliquer en détails les raisons de cette modification qui n'ont d'autres buts que d'essayer de survivre…

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent 0 commentaire